Taux et croissance US et €-crise

Le développement de l’hypertrophie monétaire de la zone euro y crée une crise majeure qui se manifeste en particulier par des taux négatifs qui engendrent aux Etats-Unis une situation ingérable… En effet, il est très important de rappeler que la baisse du taux de base de la Fed et des rendements des Treasurys est due, non pas à des causes endogènes (c’est-à-dire propres à des dysfonctionnements aux Etats-Unis) mais à la crise qui se développe dans la zone euro comme le montre très clairement leur évolution depuis 2002, Document 1 : En l’absence d’€-crise, les taux et les rendements américains auraient dû remonter dans une structuration logique calée sur une inflation de 2,0 % (pour simplifier), ce qui aurait amené les ...
Article réservé aux abonnés : Voir les abonnements?