BCE : le Mariole et l’irrationalité des marchés

Les déclarations du Mariole de la BCE et les réactions des marchés sont surprenantes car tous les indicateurs sont concordants : ils montrent clairement que la vieille Europe continentale est au plus mal, au bord du gouffre, en fait de l’€-crash… Les principales causes en sont pourtant bien connues car une monnaie unique pour des pays indépendants et souverains de niveaux et de gains de productivité différents est contraire à toute logique élémentaire, les banksters qui ne respectent pas les règles prudentielles d’endettement produisent une hypertrophie létale de la masse monétaire, et un socialisme larvé se développe et paralyse le développement des marchés. En conséquence, les (mauvais) investisseurs (en fait, les idiots utiles) auraient dû logiquement intégrer ces données, ce qu’ils ...
Article réservé aux abonnés : Voir les abonnements?