BNP, repos, cycle et la Donald Company

La baisse de 345 milliards d’euros des actifs et du total des dettes de BNP-Paribas au 4° trimestre 2019 est tout à fait anormale et aucune explication crédible ne se présente actuellement. Plusieurs solutions sont possibles à ce problème… La première, la plus optimiste mais la moins crédible, serait que les banksters de BNP aient pris sciemment de bonnes décisions en cherchant à faire baisser drastiquement et rapidement leurs dettes comme l’ont fait leurs homologues américains en 2008 pour rétablir un leverage de l’ordre de 10. En effet, à ce rythme, sur 4 trimestres, le total des actifs de BNP pourrait baisser de… 1 380 milliards d’euros, soit presque les 1 430 milliards correspondant à un leverage de 10 ! Malheureusement, il est ...
Article réservé aux abonnés : Voir les abonnements?