Deutsche Bank, 3° trimestre 2019

La situation de la Deutsche est catastrophique avec un leverage réel de 39 en aggravation par rapport aux trimestres précédents en tenant compte des pertes sur les prêts octroyés qui ne seront pas remboursés mais sans tenir compte des pertes potentielles gigantesques sur les produits dérivés. En Allemagne, les industriels sont très performants mais les banksters sont parmi les pires du monde comme ils l’ont déjà prouvé dans le passé, lire ou relire le livre de Pierre Jovanovic à ce sujet : Hitler ou la revanche de la planche à billets. Le pire est à venir avec l’écroulement du système bancaire allemand, ses cadavres dans les placards et ses banques régionales pourries… Pour rappel, seuls les lecteurs (abonnés) de mon site ...
Article réservé aux abonnés : Voir les abonnements?