La crise est derrière nous !

Les stratégistes obligataires de Natixis sont les meilleurs du monde ! Après Nordine Naam, Cyril Regnat s’est distingué en déclarant que la crise était derrière nous !

En effet, les moutons de Panurge en sont persuadés. En conséquence, les capitaux sortent de leur grand refuge helvète et même de l’obligataire public en général, ce qui fait remonter les rendements,

Document 1 :

Comme ils s’étaient massivement réfugiés chez les petits Suisses, les écarts relatifs entre les rendements du Bund et du 10 ans français par rapport à ceux de l’Helvétie retombent (ainsi que le franc par rapport à l’euro !),

Document 2 :

Il en est de même des rendements des bons du Trésor des Etats-Unis qui restent cependant à des niveaux très bas grâce aux craintes entretenues sur le mur fiscal et la réalité de l’€-crise,

Document 3 :

Cette situation voulue par les Américains et en particulier par le bombardier furtif B-2, Ben Bernanke, permet de casser les cycles initiés auparavant par les gens de la Fed en maintenant la croissance du PIB américain à un niveau proche de la normale sans inflation, ce qui est parfait,

Document 4 :

Tout est simple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *