Mamma mia !

Les rendements des mauvais bons à 10 ans du Trésor italien sont en train de grimper très fortement alors que ceux du Bund plongent magistralement, Document 1 : C’est logique : les mauvais spéculateurs retirent leurs billes de ce cochon de pays du Club Med pour les placer en futurs bons deutsche marks, mais c’est un peu tard. A partir du moment où les monnaies nationales ont été dissoutes dans cette masse contre nature qu’est l’euro, les rendements des bons à 10 ans des Trésors jouent le rôle d’ersatz de ces anciennes monnaies nationales. Il est donc possible de déterminer le pourcentage de la dévaluation potentielle du futur franc français ressuscité car les écarts (les spreads) en points de base ...
Article réservé aux abonnés : Voir les abonnements?