Santander 2012, actifs tangibles

En prenant en considération les écarts d’acquisition, Santander régresse un peu dans le classement des banques systémiques mondiales, les SIFIs.
D’une année sur l’autre, le leverage ne s’améliore pas,

Santander2011 Q42012 Q12012 Q22012 Q32012 Q4
1 Assets1 251,531 283,351 292,681 300,631 269,63
2 Equity76,41475,79473,63774,56974,654
3 Preferred st-----
4 Goodwill25,08925,225,13625,17824,626
5 Tangible eq51,32550,59448,50149,39150,028
6 Liabilities1 200,201 232,761 244,181 251,241 219,60
7 Leverage (µ)23,424,425,725,324,4
8 Tier 1 (%)4,34,13,93,94,1

Sommes en milliards d’euros.

Il faudrait augmenter les capitaux propres de 65 milliards d’euros pour respecter les règles prudentielles d’endettement préconisées par ce bon vieux Greenspan, soit environ la même somme que sa capitalisation boursière actuelle.


Cliquer ici pour lire le dernier rapport financier.

2 réflexions sur “Santander 2012, actifs tangibles”

  1. Je lis votre dernier paragraphe.
    Je note “capitalisation boursière” au regard de “capitaux propres”.

    Celà me “rassure” dans mon jugement au regard de comportements et lois ” dits normaux” quant aux bilans comptables bancaires.
    Quand j’apporte mes économies, sous forme d’actions dans le capital d’une banque, c’est pas pour qu’elle fasse n’importe quoi avec !, et encore moins qu’elle travestisse le bilan pour se défosser de ses Responsabilités !, car ce n’est pas “son” argent !, c’est le mien !!!!, que je lui prête en confiance ( moyennant dividendes ) pour lui permettre de développer justement ses capitaux propres.
    Ainsi, pour moi, il ne doit pas y avoir confusion.

    J’attire, à cette occasion, l’attention de Tous, notamment ceux qui auraient ou vont peut-être commettre l’erreur, en confiance de souscrire : Les Plans Epargne Retraite.
    Surtout ne tombez pas dans ce piège à C–.
    Le premier centime que vous avez versé ( banques, assurances… ) ne vous appartient plus !. Ils en font ce qu’ils en veulent !!!!!. Lisez avec minutie les contrats, surtout les très minuscules petites lignes et les reports d’astérisques !.

    Bien à Tous. Bonne semaine.

  2. @ BFA : oui, les contrats retraite sont de la confiscation organisée.

    Une seule possibilité de sortie, au décès. Génial.
    Contrat aliéné : le capital est d’ores et déjà perdu.
    On prend sa retraite à 65 ans, on perçoit une rente (fiscalisée ou non, selon régime fiscal au moment de la souscription).
    Admettons 350 € / mois, 4200 € / an. Sur une épargne capitalisée de 100.000 €. Je pense que 4.2% de taux de conversion pour une sortie en 2013, c’est correct.

    5 ans après, décès du client.
    On a donc utilisé 4200 x 5 = 21.000 € du capital, qui a continué à fructifier, même sur des fonds euros à 3%…
    Et bien les 80.000 € tombent…. dans les fonds des banques. Les héritiers s’assoient dessus.

    Alors qu’un contrat de capitalisation classique protégé par l’enveloppe fiscale de l’assurance-vie (pour les Français de France) permet une sortie sous n’importe quelle forme (rachats partiels programmés par exemple). Et au décès, s’il reste des fonds, ilss sont versés aux ayants-droits.
    Mis à part l’avantage fiscal des cotisations retraite (PERP ou Madelin pour les Français de France), la sortie est une pure et simple confiscation.

    C’est le jeu des bancassureurs de jouer gagnant sur leurs clients.

    Fuyez ces placements, sauf énorme avantage fiscal lié à votre situation personnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *