Saxo Bank, WorldSpreads et les courtiers

D’honorables lecteurs de mon site ont encore attiré mon attention sur les courtiers après la faillite de l’un d’entre eux : WorldSpreads.

C’était un courtier génial car il avait miraculeusement supprimé les… commissions de courtage, ce qui est évidemment particulièrement avantageux a priori pour ses pigeons de clients persuadés de faire de bonnes affaires, en leur garantissant de plus qu’ils ne pouvaient jamais perdre plus que leur dépôt initial en investissant sur des produits à effets de levier, en toute quiétude car ses activités étaient en concordance avec la réglementation de l’AMF…

Document 1 :

… mais WorldSpreads a brusquement fait faillite vendredi dernier,

Document 2 :

Hier lundi, plus aucune information n’était disponible sur cette société, tout a été effacé partout, tout lien sur cette société donne sur un message d’erreur !
Ses clients doivent être contents. On constate une fois de plus que l’AMF est une garantie sérieuse et fiable qui met les investisseurs français à l’abri des banksters

Complément au 5 avril 2012 : contrairement à ce que j’ai écrit lors de la mise en ligne de cet article, Artémis, holding de François Pinault, n’était pas l’un des principaux actionnaires de WorldSpreads.
Artemis Investment Management est une société écossaise régulée par les autorités du Royaume-Uni qui n’a aucun lien avec François Pinault et les entreprises qui lui sont associées,

Document 3 :

Comme je l’ai écrit après la faillite de MF Global, un retournement des marchés peut générer des pertes considérables d’un jour à l’autre. Les clients de courtiers sont alors dans l’incapacité de savoir où se trouvent leurs titres et leurs disponibilités et à la limite, ils peuvent ne plus pouvoir rien récupérer quand le courtier-banquier a dû vendre en catastrophe tout ce qui était vendable, y compris les actifs de ses clients.

Beaucoup de banques européennes sont dans une situation délicate car elles ne respectent pas les règles prudentielles d’endettement préconisées par ce bon vieux Greenspan et par la BRI. C’est encore pire pour les courtiers et ceux qui ont un statut de banque, ce qui est une incongruité.

Plus qu’en toute autre circonstances, il ne faut jamais faire confiance à qui que ce soit et toujours tout vérifier soi-même avec précision quand on a affaire à un courtier.

Je m’étais intéressé à ce type de problème à propos de Saxo Bank

C’est un courtier danois ayant le statut de banque qui plait beaucoup à tous les investisseurs ignares car ses tarifs sont très bas et qui respecte a priori très nettement les règles prudentielles d’endettement bancaire avec un leverage (mon µ) largement inférieur à 10,

Document 4 :

Saxo Bank2010 Q42011 Q4
Liabilities19,55823,778
Equity2,883,24
Leverage (µ)6,87,3
Tier 1 (%)14,713,6

Sommes en milliards de couronnes danoises.

C’est parfait. Trop. Une analyse plus précise des comptes de Saxo Bank s’impose donc…
Ses capitaux propres sont constitués pour l’essentiel de bénéfices accumulés : 3 milliards de couronnes fin décembre dernier, ce qui est parfait,

Document 5 :

Le problème est alors le suivant : d’où proviennent ces bénéfices ?
La réponse se trouve évidemment dans le compte de résultat.

En tant que courtier, Saxo Bank devrait tirer l’essentiel de ses bénéfices de commissions facturées à ses clients comme IBKR (entouré en rouge, ligne correspondant à la note 5), moins celles qu’il paie à sa banque dépositaire (entouré en bleu, ligne correspondant à la note 6), soit environ 100 millions de couronnes

Document 6 :

… mais ces bénéfices, 2,6 milliards, proviennent pour l’essentiel d’opérations de changes (entouré en vert, ligne correspondant à la note 7)… qui n’ont rien à voir normalement avec son activité de courtier.

En fait, Saxo Bank gagne de l’argent en tant que teneur de marché d’options sur devises, ce qui est une activité fortement bénéficiaire tant que les paris engagés sont gagnants. Pour cela, Saxo Bank est particulièrement très généreuse avec ses traders acrobates en leur versant… 2,6 milliards de couronnes sous forme de rémunérations diverses !

La structure des coûts de Saxo Bank est anormale, ce qui signifie que quelque chose ne va pas quelque part, et que tout peut se passer un jour, y compris une faillite.

Les mauvais joueurs de Saxo Bank n’avaient pas apprécié en novembre dernier mon analyse de leurs comptes. En sera-t-il de même cette année ?

Comme l’ont montré les faillites de MF Global et de WorldSpreads, il ne faut jamais passer par l’intermédiaire de ce genre d’établissements.

Cliquer ici pour lire le dernier rapport annuel de Saxo Bank d’où sont tirées ces informations,
cliquer ici pour lire l’annonce des services de WorldSpreads par developpez.net,
cliquer ici pour lire l’article de Citywire donnant des informations sur la faillite de WorldSpreads,
cliquer ici pour lire mon premier article sur Saxo Bank le 3 novembre 2011,
cliquer ici pour lire mon deuxième article avec l’exemple d’un courtier, IBKR qui respecte a priori les normes et
cliquer ici pour voir la réaction des mauvais joueurs de Saxo Bank.

5 réflexions sur “Saxo Bank, WorldSpreads et les courtiers”

  1. Et donc il est diffamant d’expliquer simplement qu’ils n’ont pas de fonds propres durs et qu’ils ne respectent en rien les ratios exigés pour ce type d’activité.
    Ils sont gonflés de vous mettre la pression quand bien même les simples fondamentaux ne sont pas respectés. Incroyable et implacable démonstration. Merci.

  2. Ah mais demain matin j’ouvre un courtage à London , je ramasse tout ce qui traine comme fric et je fais faillite après demain , comme pinault , il n’à mis que 5% , combien il ramasse ?
    Pov français vous êtes vraiment des gogos.
    J’avais un pote il faisait des rollprogram , il tirait sur tous ceuxce qu’avaient un peu de flouz , 100000 par ci , 200000 par là , le con il passait quand même en Suisse par les chemins creux , il à fait 3 mois de taule , c’est tout.
    Ils étaient à 2 , y ont récolté au moins 500 briques contre 3 mois de cachot.

  3. seulement 3 mois de cachot pour 500 briques… O_o
    Hé Bertrand si t’es à Londres, ça m’intéresse ton truc.

    Bien entendu, je rigole.
    Mais vu ce que je comprends du système financier depuis peu, je viens de comprendre que c’est tellement facile de faire n’importe quoi avec tous ces paradis fiscaux, avec tous ces idiots qui envoient leur fric à droite et à gauche…

  4. Bonjour,

    Je ne suis pas sûr de comprendre le 2ème paragraphe de votre introduction.

    La protection (illusoire)= du capital n’est pas liée à l’absence de commissions de courtage (pratique courante de courtiers sérieux, qui se rémunèrent évidemment par ailleurs sur le spread), mais aux stop-loss (faussement) garantis. Or vous semblez faire un lien.

    Cordialement,

    Nicolas

  5. Bonjour,

    Saxo Bank ne spécule pas sur les marchés, c’est contre leurs clients qu’ils se placent. Leur activité de teneur de marché leur permet cela et du coup ils encaissent les pertes de leurs clients tout simplement. C’est sans aucuns risques pour eux et extrêmement rentable…
    En théorie ils disent ne pas se placer contre leur clients, mais dans la réalité ils ne se couvrent certainement pas systématiquement ( cela coûterait cher ) et lorsque l’on connait le taux de perte des day traders on comprend d’où viennent leur profits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *