State Street Corporation 1° trimestre 2016

State Street, bien qu’ayant un total de son bilan relativement modeste pour les Etats-Unis, est l’une des 8 banques à risque systémique retenue par la BRI pour ce pays.

Elle ne respecte pas les règles prudentielles d’endettement de ce bon vieux Greenspan avec un leverage réel de 17,7 largement supérieur à la norme correspondant à un véritable ratio Core Tier 1 réel de 5,7 % (en amélioration par rapport au trimestre précédent),

Document 1 :

State Street2015 Q12015 Q22015 Q32015 Q42016 Q1
1 Assets279,476294,571247,274245,155243,685
2 Equity20,81921,521,520,6721,496
3 Preferred st1,472,2122,7032,7032,703
4 Goodwill5,6635,7295,7165,6635,733
5 Tangible eq13,68613,55913,08112,30413,06
6 Liabilities265,79281,012234,193232,851230,625
7 Leverage (µ)19,420,717,918,917,7
8 Core Tier 1 (%)5,14,85,65,35,7

Sommes en milliards de dollars.

Les capitaux propres de State Street augmentent alors que le total des dettes baisse par rapport au trimestre précédent, ce qui est exactement ce qu’il faut faire !
State Street n’est plus la pire des 8 grandes banques américaines à risque systémique.

Il faudrait augmenter le montant des capitaux propres de 9 milliards de dollars pour respecter les règles prudentielles d’endettement de ce bon vieux Greenspan, à savoir un leverage inférieur à 10.

Document 2 :

Malgré ces mauvais fondamentaux, la capitalisation boursière de State Street de 24 milliards de dollars (en hausse) est largement supérieure à ses actifs tangibles, ce qui montre que les marchés ne sont pas inquiets pour cette banque.

Cliquer ici pour voir le bilan de cette banque pour ce dernier trimestre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *