Air France : crash de la France socialiste

Air France est à la Une de tous les journaux et de tous les médias. Tous les journaleux et bonimenteurs publient des articles et des reportages sur les derniers rebondissements des combats menés par les meutes sauvages de syndicalistes déchainés contre ses affreux patrons mais personne n’examine les comptes de la société… sauf quelques rares exceptions dont un de mes lecteurs…

Avec des capitaux propres négatifs dus à des pertes accumulées au cours de ces dernières années et… 12 milliards d’euros de dettes à long terme, Air France ne doit sa survie qu’à la protection de la nomenklatura !


A titre de comparaison, Lufthansa affiche 5,7 milliards d’euros de capitaux propres et 5,2 milliards de dettes à long terme.

Inutile d’examiner davantage cet exemple typique de l’exception française…

Cliquer ici pour voir les derniers comptes publiés par Air France-KLM.

9 réflexions sur “Air France : crash de la France socialiste”

  1. Crash de la France socialiste : enfin. Le livret A à 0,75 pour cent. Moins d’argent pour les logements socialistes gérés par les bailleurs socialistes et le 1% logement socialiste.

  2. On parle de 3 millards d’Euros de dette ici.

    ça ne change rien aux capitaux propres négatifs mais c’est tout de même moins, d’autant qu’ils prétendent avoir diminuer la dette d’1 milliard en un an !!
    Normalement, lorsque les capitaux propres d’une SA sont inférieurs à la moitié du capital, les associés doivent se prononcer sur la poursuite de l’activité et ils disposent de 2 années pour les reconstituer. Pour ce qui concerne des capitaux propres négatifs (!), je ne sais pas ce qu’il en est mais ça ne peut jamais durer longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *