Coronavirus : libéralisez la santé !

Cette histoire de coronavirus est finalement très instructive car elle a mis en évidence la réussite parfaite du libéralisme et l’échec de l’étatisme de plus en plus envahissant dans les pays développés ainsi que l’incompétence totale des individus (anti libéraux) qui dirigent la plupart des Etats dans le monde !

Ils ont tous été incapables de donner les bonnes réponses aux problèmes posés par la propagation de ce virus, à la seule exception des dirigeants de Taïwan, ce qui est logique…

En effet, les dirigeants actuels de Taïwan sont les héritiers des Chinois qui ont refusé de vivre sous la domination de communistes.

Ils se sont alors réfugiés sur cette ile de Taïwan pour y constituer un Etat indépendant et souverain.

Ils sont donc encore et toujours fondamentalement libéraux.

Que doit faire un Etat dans un système libéral ?

Il doit d’abord et avant tout assurer la paix sur son territoire et le défendre contre les agents dangereux venus de l’étranger.

Ces ennemis peuvent être des armées mais aussi… des virus. 2020 n’est pas le Moyen-âge !

Les dirigeants de Taïwan ont donc bien compris au mois de janvier 2020 qu’un coronavirus dangereux se propageait en Chine et ils ont en conséquence restreint les entrées à Taïwan des personnes venant des autres pays, en surveillant étroitement leur état sanitaire.

Ils n’ont pas confiné les Taïwanais qui ont continué à vivre et à travailler normalement.

Résultat : 7 personnes seulement sont mortes à Taïwan en ayant été atteintes (entre autres pathologies) de ce coronavirus chinois pour une population de 23,8 millions d’habitants dont 1 million de personnes font habituellement des allers et retours Chine-Taïwan !

***

Benjamin Rush (1746-1813) considéré comme étant l’un des Pères fondateurs de la constitution des États-Unis avait déjà bien compris en son temps que l’Etat ne devait pas restreindre la liberté des citoyens en matière de santé.

Il considérait même que la liberté médicale devrait être inscrite dans la constitution comme le rapportent ces citations qui lui sont attribuées :

“Unless we put medical freedoms into the Constitution, the time will come when medicine will organize into an undercover dictatorship [. . .] To restrict the art of healing to one class of men and deny equal privileges to others will constitute the Bastille of medical science. All such laws are un-American and despotic and have no place in a republic [. . .] The Constitution of this republic should make special privilege for medical freedom“.

“A moins que nous n’inscrivions les libertés médicales dans la Constitution, le temps viendra où la médecine s’organisera en une dictature secrète […] Restreindre l’art de guérir à une classe d’hommes et refuser des privilèges égaux aux autres constituera la Bastille de la science médicale. Toutes ces lois sont anti-américaines et despotiques et n’ont pas leur place dans une république […] La Constitution de cette république devrait accorder un privilège spécial à la liberté médicale“.

Les dirigeants des Etats devraient laisser faire les citoyens en matière de santé, les laisser choisir librement de se soigner selon les recommandations du Professeur Didier Raoult ou pas, et ils auraient dû protéger leurs concitoyens des agents nocifs venant de l’étranger, sans les condamner à une assignation à résidence (confinement), en les laissant travailler et vivre librement.

***

L’Insee publie des données partielles (et partiales !) sur la mortalité associée à ce coronavirus chinois (depuis le 1° mars !) qui font apparaitre un pic de décès en mars-avril 2020 par rapport à 2018,

Document 1 :

Cependant, depuis le 22 mai, les décès en 2020 sont du même ordre que ceux de 2018 !

La différence entre les décès de 2020 et ceux de 2018 met en évidence ce pic de mortalité mais depuis le 22 mai les décès en 2020 sont inférieurs à ceux de 2018 !

Document 2 :

Zoom sur la période récente qui met en évidence que les décès associés à ce coronavirus chinois depuis le 28 août 2020 sont très largement inférieurs à ceux de 2018 pour la même période,

Document 3 :

Les informations publiées en ce mois de septembre sur une recrudescence des décès attribués à ce coronavirus chinois sont donc de la pure propagande, des fake news comme on dit maintenant.

© Chevallier.biz

7 réflexions sur “Coronavirus : libéralisez la santé !”

  1. Oui de la pure propagande, avec l’aide des bons petits soldats du clan médical. Exemple réel, la propriétaire qui loge des amis: 94 ans, grabataire depuis 3 ans, est décédée il y a 3 jours, suite à des complications respiratoires qui ne dataient pas d’hier, dans le certificat de décès, cause du décès: COVID-19.

  2. Bonjour,
    Ce qui est notable c’est que la publication des données se fait TOUJOURS après une annonce politique.
    Ce qui est bizarre c’est que seules sont publiées des données qui les arrangent, rien sur les décès journaliers des autres années/période.
    Bisou

  3. D’autant plus surprenant cet article d’un économiste libéral conspuant l’Euro, qu’un autre s’affiche en France le Seul et l’Unique.
    Voici ce que je viens d’écrire à Jean-Pierre titrant : ” Tu n’est pas économiste ? ”

    Jean-Pierre,
    Personnellement, je le croyais. Mais à priori il n’en est rien venant de débuter la lecture du papier du lundi de Charles Gave. En effet, je lis :

    “J’ai un problème : Je suis souverainiste et contre l’état stratège mais aussi contre l’Euro, et partisan du libre-échange. A mon avis, il doit y avoir un seul économiste en France qui soutient cette position et c’est moi, mais être tout seul…”

    Gave est à l’image de sa conception, Gave qui prétend que Dieu ne sait compter que jusqu’à 1.

    Tchao le Fils fatalement alors destiné à la boucherie, ce qu’aurait du faire Abraham se défaussant sur un mouton, ce qui nous aurait évité trois religions d’abrutis.

    Donc Gave est seul et assassinant le Fils, il gèle la situation, empêche le renouvellement.

    IAO (IAω) est devenu Yavhé, un Fils qui s’est pris pour le Père, refusant le renouvellement, ainsi le statu quo depuis 6000 ans.

    Pourtant, ce n’est pas très difficile à comprendre : d’abord Rien, le Néant qui fait unité et qui a tellement foi en son unité qu’il permet autre chose : le Point. Ensuite vient le Trait, puis le Plan et l’Espace alors fatalement partagé en deux puisque précédé du Plan. Ainsi la vision biologique de Roland Pigeon : deux systèmes de vie (uni et pluricellulaire) en lutte en finir.

    Devoir donc appareiller ce qui est en lutte, ainsi symboliquement les deux boeufs sous le joug lesquels vont tirer un trait, anéantissant la prairie. Suite à cette remise en place du néant, du champ, la graine alias le point initial. Et c’est repartie pour un tour : croissance alias le trait puis fécond effondrement (12ième station, 13 & 14ième du chemin de croix plagié, mal plagié), génération de deux parties antagonistes à domestiquer… Nouveau cycle.

    Le nom de cet ensemble : Naissance d’IAO et son renouvellement. I pour dire le point et le trait, A pour dire le plan, et ω pour figurer l’espace de chaque coté du plan. Ainsi IAω transmis à l’alphabet initialement précédé de la croix de pardieu (le point). Ainsi A et B lequel n’est qu’un oméga (ω) redressé accolé au trait du i initial. Ensuite viens le gamma (Γ), la mise à distance ou le volte-face, dimension matérielle des deux boeufs sous le joug (le boeuf et l’âne de la crèche) traçant un sillon-crèche dans lequel le point-graine paraîtra…

    Le point initial qui parait est composé de deux aspects que l’iconographie de la Vierge et l’Enfant personnifie.

    Un Etat qui s’affirme laïc, qui refuse le religare qui maintient les deux boeufs sous le joug pour faire dans l’exceptionnel, le retournement de la sacro-sainte prairie pastoral, cet Etat n’a absolument aucun futur, sauf celui de régner sur un pays alors en voie de rien du tout.

    “Labour et paturage sont les deux mamelles de la France” pouvait-on autrefois dire. Exit le labourage qui bouleverse l’ordre établi de la sacro-sainte prairie et permet le développement !

    Deux boeufs sous le joug, ce sont des mâles castrés qui autrement ne pourraient être accolés l’un à l’autre. Et c’est, paradoxe de la mise sous le joug, producteur ensuite d’une plus grande liberté via le blé engrangé.

    Le mâle Gave qui se prend pour IAO ne peut donc que s’afficher comme étant Le Seul et l’Unique, refrain qu’on entend depuis des millénaires ! On peut donc être certain que rien de véritablement nouveau se construira…

    Voilà mon point de vue résultat de décennies de tentative solitaire de comprendre les ressorts du développement, ayant vécu mon enfance perçue comme orpheline avec des parents tels deux boeufs sous le joug…

    Cordialement,
    Josick,

  4. Bonjour

    Ce qui montre réellement que ce n’est plus une épidémie maintenant. La Suède avait tout compris. On laisse le virus circuler, on respecte la distanciation, on met le masque quand on est dans de grandes foules, on se lave les mains. Aucune restriction économique à faire et ils sont déjà à 47% d’immunité (pas besoin de vaccins). Je respecte les décisions politiques qui ont été prises en mars, car le politique voyait les morts partout. Dans des cas pareils, on peut faire des erreurs. À partir de juillet, le gouvernement aurait dû arrêter de faire de l’intox et prendre le modèle suédois. En fait, on voit que les médecins, urgentistes, les chefs de clinique ne sont pas écoutés. Seuls les experts en virologie sont écoutés à condition qu’ils donnent des chiffres catastrophiques. On voit une dichotomie de plus en plus grande. Les Français ne sont pas dupes.

  5. Je suis d’accord avec vous, mais à la fin le nombre de morts sera équivalent avec une différence notable. La Suède aura son économie sauvée et la France aura la misère. Il y a avait au moins 3 stratégies. Les Chinois : confinement extrêmement strict. Le Brésil, Suède : le laisser-faire. France et autres états européens: le saupoudrage ou on n’est même pas capable connaitre le résultat d’un test en deux jours. Ceux qui vont perdre le plus , c’est les pays qui ont fait du saupoudrage et menti à leur population. Ceux qui ont gagné en réputation pour résoudre une crise: les Chinois.

  6. Hé oui, en France on en est arrivé au point d’interdire aux médecins de prescrire. Quelle décadence.
    On a fait un bon de 200 ans en arrière. La discordance entre la réalité et les discours télé et politique prend encore plus d’ampleur. Je vais vous donner un bel exemple. Casteix annonce la passage à 7 jours de l’isolement le 11 septembre. Le 17 septembre 2020 Véran annonce que les classes ne fermeront plus (sauf si 3 cas positif) et les écoles non plus. Le 16 septembre, fermeture de la classe de maternelle de ma fille pour 1 cas positif le 12 septembre. L’arrêté préfectoral ferme la classe jusqu’au 30 septembre. Le haut conseil de santé publique donnait un avis sur la quasi inexistante contagiosité des enfants le 12 septembre. Le 9 septembre le conseil scientifique conseillait la période d’isolement à 7 jours….. J’ai donc fait un référé en suspension du dit arrêté le 22/09… et le 23/09 l’arrêté a été abrogé par le préfet. J’avais adressé plusieurs courriels au préfet, pour lui dire le fond de ma pensée. J’ai également déblatéré à Véran sur twitter tout ce que je pensais de cela….. Bref, une abrogation qui me va bien, mais dans quel pays vit on !!!! On nous prend pour des anes.. raoult a le mérite d’être clair. La question qui reste c’est pourquoi casser la machine? Dans quel but…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *