Emploi US

Comme le dit le successeur de notre histrion ignare : La croissance, elle est là ! … mais pas en France : aux Etats-Unis, et avec des créations d’emplois

Le taux de chômage est tombé à des niveaux incompressibles pour les Américains diplômés du supérieur (Bachelor’s degree and higher) : 2,5 % !

Document 1 :

… contre 7,7 % pour les non-bacheliers, et 4,4 % pour les blancs contre 9,5 % pour les noirs et 3,5 % pour les asiatiques.

Conclusion 1 : la pénurie de personnel hautement qualifié est un goulet d’étranglement pour l’Amérique.

Conclusion 2 : il y a du travail pour les Américains qui veulent travailler et il est logiquement difficile de vivre dans une société hautement développée pour les personnes non qualifiées.

Autres données intéressantes…
Aux Etats-Unis, les emplois dans le secteur public (Government) se montent à 19,994 millions contre un total de 169,531 millions soit 11,8 % du total de ces emplois

Document 2 :

… contre 7,615 millions d’emplois publics en France pour un total de 26,356 millions d’après l’Insee (fin 2011 pour des derniers chiffres publiés en 2014 !) soit 28,9 % du total des emplois,

Document 3 :

Tout est simple, pour les gens qui veulent comprendre.

20 réflexions sur “Emploi US”

      1. On ne peut pas non plus ignorer les 45.510 millions d’américains dépendant des tickets alimentaires, ni les 94.031 millions (soit 404 000 en moins sur 3 mois) qui désormais sont hors population active et donc un taux d’emploi (62.6%) parmi les plus bas depuis 1977 (62.4% cette année là), ce qui ne manque pas de donner d’assez bons chiffres du chômage, mais qu’il faudrait en réalité multiplier par 2 ou 3 voire plus.

        Egalement, il est établi que les salaires ont baissé de 4% en 5 ans … Pour une économie qui serait tellement en croissance et en bonne santé alors cela parrait très étrange.

        Mes chiffres sont officiels, et donc pas de sites que l’on pourrait qualifier de douteux.

        Je vous rejoins quasi tout le temps dans vos analyses, mais là j’ai du mal à comprendre où je fais erreur.

        Merci pour votre éclairage.

  1. Vous avez raison, tout va très bien aux Etats-Unis, la croissance est là : Par rapport à 2014, Milwaukee (Wisconsin) aurait vu le nombre d’homicides par armes à feu augmenter de 50 %, Houston (Texas) de 30 %, Chicago (Illinois) de 20 %, La Nouvelle-Orléans (Louisiane) de 33 %… New York aussi a connu une recrudescence des meurtres par armes à feu, sans parler de Baltimore (Maryland), où 45 crimes ont été enregistrés pour le seul mois de juillet, un niveau jamais atteint depuis 1972.
    La suite : http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2015/09/04/etats-unis-les-ravages-de-plus-en-plus-inquietants-des-armes-a-feu_4746301_4497186.html

    le taux de chomage ne veut rien dire. C’est le taux d’emploi de la population active qu’il faut comparer.
    Merci de nous donner les chiffres.

  2. le département du travail Américain (bureau of labor Statistics – bls ) rapporte que 94,031 millions d’américains (agées de 16 ans et plus) n’étaient ni employés le moi dernier, ni en recherche active emploi pendant les quatre semaines précédentes et ce n’est pas un français qui le dit

    1. Leur taux d’emploi reste malgré tout inférieur au notre. Le notre a peu bougé pendant la crise Cela peut s’expliquer par de nombreuses exclusions volontaire du marché du travail (prolongation des études, femmes revenue au foyer avec le chômage et y restant, prise de retraite, travail non déclaré). Et le chômage des personnes non qualifié reste important même si j’ai lu qi’il n’y avait jamais eu autant de barman aux USA.

  3. Bonjour

    merci pour ces chiffres.
    Que recouvre la notion de “civilian institutional population” ?
    Chez nous est ce “la population en age de travailler” c’est à dire toutes personnes au dessus de 16 ans ?
    Le chiffre (bon) de 5,1 % de chômage est obtenu en divisant les “unemployed / par la “civilian labor force”.
    Mais que veut dire en parallèle l “employment population ratio , 59.4% en aout 2015 ?
    Et le “not in labor force”, de 94 millions ?
    N’est ce pas le signe qu’une partie importante des “personnes en age de travailler” sont tombées hors du “système”? Quelles en seraient les raisons ?
    Le “taux d’emploi” en France, en 2013, était de 64% :http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATnon03168
    Effectivement, le taux de la fonction publique est vraiment hypertrophié en France.
    Meilleures salutations

  4. Bonjour,
    je vous place le dernier tableau INSEE concernant – Emploi salarié et non salarié au 31 décembre 2013.

    Entre 2012 et 2013 la fonction publique d’enrichie de plus 157 000 personnes.
    MN- Activités scientifiques et techniques ; services administratifs et de soutien
    OQ – Administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale

    http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATnon03146

    Malgré tout, vu le nombre de perte d’emploi depuis 2011 l’écart d’actifs salariés reste étrangement stable…. j’ai un peu de mal à comprendre.

    Bonne journée.

  5. En 2017, au Royaume-Uni, un référendum sera organisé à propos de la sortie ou du maintien dans l’Union Européenne.

    Aujourd’hui, coup de tonnerre ! Un sondage explosif à propos du Brexit ( = Britain Exit) :

    43 % des personnes interrogées veulent sortir de l’Union Européenne.

    40 % des personnes interrogées veulent rester dans l’Union Européenne.

    17 % sont indécis.

    Dimanche 6 septembre 2015 :

    La Grande-Bretagne voterait pour sortir de l’UE.

    Pour la première fois, un sondage a indiqué dimanche que les Britanniques voteraient pour une sortie de l’Union européenne. Le référendum aura lieu d’ici fin 2017 au plus tard.

    Au total, alors que les députés doivent se pencher à nouveau sur le projet de loi sur le référendum lundi, 43 % des personnes interrogées par l’institut Survation pour le compte du Mail on Sunday estiment que la Grande-Bretagne devrait quitter l’UE.

    Elles sont 40 % à préférer rester dans l’UE et les 17 % restants sont indécis.

    Ce sondage, réalisé via l’internet sur un échantillon de 1004 personnes, marque une rupture avec les précédentes enquêtes d’opinion qui ont toujours conclu à un avantage du « oui » à l’Union européenne.

    http://www.romandie.com/news/La-GrandeBretagne-voterait-pour-sortir-de-lUE/627450.rom

  6. Ca s’agite ici:

    le taux d’emploi aux USA est de 68% en forte progression depuis 2009, encore en deca des 70-72% d’avant la crise…

    Les chiffres publies par le BEA a 63.5% ne tiennent pas compte des personnels militaires.

    Si on harmonise les donnees dans les pays de l OCDE ca donne ca:

    https://data.oecd.org/emp/employment-rate.htm

    La France reste desesperement scotchee <64% en periode de crise ou en periode d'expansion… le fameux amortisseur social a la francaise = de la dette supplementaire. Et la croissance 0 en periode d'expansion.

    LE gros probleme de la FRance c'est la panne de son secteur prive, alors que la depense publique continue a augmenter. Et vu qu'aucune reforme n'a ete engagee depuis 2009, a la prochaine recession mondiale vous allez boire la tasse.

    Bon courage

    Stef du Canada en recession (passagere 🙂 ) .

    1. La conclusion c’est que de plus en plus de gens doievnt toucher des allocations et qu’ils ne sont pas encourages a chercher du travail…

      Le “Personal Responsibility and Work Opportunity Reconciliation Act” de 1996 qui visait a eviter les abus dans ce domaine a ete remis en cause apres 2009 notamment en ne forcant plus les etats a verifier que les beneficaires des aides sociales cherchaient vraiemnt du travail …
      toute ressemblance avec un modele social que nous connaissons bien (et ses effets pervers) ne serait que pure coincidence.

      Meme aux USA, le socialisme ca ne fonctionne pas. Reste que l’ampleur du socialsime aux USA est moindre que chez nous, et que le secteur prive tourne encore a bonne vitesse pour supporter les feignants…

      En France le secteur prive est effondre. Le systeme est mort. Mais les Francais ne le savent pas encore.

      Stef

  7. Par rapport à votre conclusion 2:
    Quel sera donc le sort les gens non formés ou insuffisamment en terme de compétence?

    Que doit faire alors une société avancée, pour gérer cette population? L’envoyer dans un pays au niveau plus adapté mdr?

    Sans compter ceux qui sont sortis de la part de la population à la recherche d’un emploi dans les stats américaines, et qui ont arrêtés de chercher.
    Ceux là sont aussi des “peu formés”.

    On en fait quoi si on veux éviter une révolution? Du pain du vin des jeux? Quand on voit l’instruction des américains non formés, on peut se douter que c’est un peu le schéma étant donné qu’ils ne comprennent rien à l’économie et à la politique .

    (ps/ je ne vous ai pas oublié Mr Chevalier)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *