France : emploi, crise et socialisme

Après des recherches infructueuses sur le site confus de l’Insee, j’ai pu trouver finalement des statistiques sur l’emploi en France, mais les données les plus anciennes remontent à 1989 seulement et elles ne sont qu’annuelles, les plus récentes étant des… évaluations pour 2015 !

La France, ce n’est pas l’Amérique : pas d’élasticité de l’emploi, pas de résilience… pas de vagues : les pertes d’emplois pendant la grande crise de 2008 et suivantes ont été faibles et par la suite, les créations d’emplois ont été également faibles, ce qui est logique,

Document 1 :

Pour rappel : 16 millions d’emplois ont été créés aux Etats-Unis depuis 2010

Depuis la convergence des monnaies et des économies en vue de l’adoption de l’euro, les pertes d’emplois ont été régulières dans l’agriculture : la moitié des emplois a disparu en un quart de siècle,

Document 2 :

Les emplois dans l’agriculture (au sens large, comprenant aussi la pêche et la sylviculture), ne représentent plus que 2,4 % du total des emplois, ce qui n’intéresse évidemment aucun candidat aux Pestillentielles car cela concerne peu d’électeurs,

Document 3 :

Idem dans l’industrie : la tendance baissière est également très claire !

Document 4 :

Les Américains ont élu le Donald qui veut recréer des emplois dans l’industrie aux Etats-Unis contre l’avis de tous les journaleux et bonimenteurs de tous les médias (auxquels il faut ajouter un R) mais les Français s’apprêtent à élire un McRon hurleur socialiste internationaliste qui ne fera que perpétuer ce qui s’est passé depuis un quart de siècle.

Les emplois dans l’industrie ne représentent plus que 12 % des emplois totaux,

Document 5 :

Heureusement, pour compenser ces pertes d’emplois productifs, les hommes (et les femmes) politiques créent des emplois dans… les administrations publiques : pas de crise dans ce secteur qui embauche toujours, crise ou pas crise,

Document 6 :

D’après les chiffres de l’Insee, les emplois dans les administrations publiques représentent 29,2 % des emplois totaux, ce qui correspond au secteur le plus important en France !

Document 7 :

Ces données sur l’emploi devraient faire réfléchir les Français et être au centre de leurs préoccupations en vue des prochaines élections pour remettre un peu d’ordre dans ce foutoir, mais il n’en est rien : les Français sont des veaux incurables.
Tant pis pour eux.

Cliquer ici pour accéder à ces données de l’Insee (télécharger les séries longues).

41 réflexions sur “France : emploi, crise et socialisme”

  1. Très joli transfert entre l’emploi productif (agricole / industrie) vers le non productif.

    Moins 1,8 million d’un côté face à +1,8 million de l’autre.

    Comment vous dites déjà ? “Chapeau l’artiste” 🙂

  2. C’est certain que les US sont bien meilleurs que nous ça tout le monde le dit , quand on a une otite pour se soigner on va chez le toubib ou aux urgences , qu’on soit riche ou pauvre.. la carte vitale , et quelque temps plus tard ce n’est qu’un mauvais souvenir ….
    une amie qui habite L.A. m’a confié que cette mésaventure lui avait coûté 800$ …heureusement qu’elle a un bon emploi ….ce qui n’est pas le cas de tous les américains …d’après ce qu’elle dit .

      1. Ben , on paye directement et indirectement , la grosse différence c’est qu’on soigne tout le monde , peut-être trop parfois c’est possible mais ne faisons pas de généralité …notre système n’est pas parfait j’en conviens mais de là à tout casser ça serait encore les mieux lotis qui en seraient les plus grands gagnants , le méritent -ils vraiment , je n’en suis pas certain , un jour ou l’autre on a besoin de la solidarité et de soins , ne l’oublions pas !

      2. Obamacare n’est pas abrogé, certains Américains continueront. à recevoir une couverture santé gratuitement.

        Trump aura plus de mal à tailler dans les taxes et autres budgets.

        Tout n’est pas simple !

  3. Autrement dit “t’as pas d’argent, t’es pas malade !” Entre le système Français et US je pense que l’on doit quand mème pouvoir trouver un juste milieu.

  4. LinkedIn

    Google+

    Pinterest

    Reddit

    Impression

    Commande Réimpression de cette histoire

    Petit rappel

    Lorsque les gens pensent au plus gros employeur aux États-Unis, ils ont tendance à penser à des sociétés géantes comme Wal-Mart, General Electric et McDonald’s. Mais le leader n’est pas une entreprise géante. En fait, ce n’est même pas une entreprise.

    Avec environ 2,7 millions d’employés civils, le gouvernement américain est le plus grand employeur du pays.

  5. Excellente analyse:on peut rajouter que de nombreux emplois aidés ou d’avenir sont FICTIFS comme on l’a appris avec la mise en examen du frère de Théo, quand il s ne sont pas attribués a des étrangers.Idem avec les stages crées dont une grande proportion sont bidons.Tant que la pression fiscale continuera d’augmenter,l’emploi réel continuera a disparaitre.Il n’y a actuellement pas un candidat qui ait un programme concret de réduction des prélèvements:le plus libéral(Fillon) propose de commencer par une hausse de la TVA

  6. Pour connaitre un peu, notamment également à L.A., c’est très simple, tomber la bas gravement malade sans travail (donc sans couverture) ni argent, tu meurs

    Savoir au passage que la médecine coûte la bas très chère, TRES….

        1. Calculée combien vous coute votre assurance sociale non gratuite car on ampute une bonne partie de votre salaire pour cette gratuité. Et vous verrez que vous payez bc plus qu’un américain cotisant pour lui même pour de meilleurs remboursements…oui car les mutuelles francaises elles ne Sont pas gratuites non plus…
          De plus renseignez vous sur un système qui existe aux US. Et qui s’appelle medicaid. Pour les démunis.

          1. Pas faux mais quoi qu’il ensuit medicaid, médicare…
            je pense qu’il faut déjà distinguer les plus de 65 ans des autres. Sachant par ailleurs que pour un individu 80% des dépenses de santé sont engagées au cours des ses 2 dernières années de vie. Pas vraiment la population recherchée par les assureurs privés.
            Après tout se paye d’une manière ou d’une autre . Le cout de la santé US c’est 17,8% du PIB.

            https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.fr&sl=en&sp=nmt4&u=https://www.cms.gov/research-statistics-data-and-systems/statistics-trends-and-reports/nationalhealthexpenddata/nhe-fact-sheet.html&usg=ALkJrhhrvOP9DzFHamZ7gZ9DHdAXy0Txmw

  7. Le monde n’est pas parfait à nos yeux , mais l’essentiel c’est qu’il vive , autant que ça soit dans la meilleure cohésion possible . La discussion et l’échange des idées apportent à chacun matière à méditer ….

  8. etes vous sur des pourcentages pour l’emploi public?
    cela semble curieux, forte hausse jusqu’en 1996 et apres hausse moderee, alors qu’en nombre cela augmente de facon lineraire, donc les pourcentages devraient hausse suivre une evelotuion plus ou moins lineaire sauf changement significatif de la population totale.
    c’est d’ailleurs le cas avec les 2 autres courbes.

  9. Les systèmes de santé français et américains n’ont aucun sens ni l’un ni l’autre. La palme revenant au système de santé québécois ou on ne peut tout simplement pas avoir de médecin, comme ça la question est réglée.

    Au moins en France, quand on va voir un médecin, on a l’impression d’avoir un être humain en face, capable de réflexion, et disposé a accorder plus de 3 minutes au patient.

    1. @Glude : c’est de moins en moins vrai, empêtré qu’ils sont avec le clavier et l’écran qu’ils doivent manipulés au détriment du temps consacré au patient !

  10. @Jackbenoit
    Sur un salaire de 2500 €, on paie (avec la complémentaire obligatoire depuis 2016) environ 600 € de cotisations sociales maladie (25% environ). Si votre amie de L.A. n’est pas malade pendant 2 mois, elle a déjà économisé plus que les prélèvements de notre SS “gratuite”.
    Reste la solidarité, me direz-vous. Nos impôts sont faits pour assurer la solidarité entre tous.
    Maintenant, entre notre sécurité sociale et son absence aux US, il y a toute une gamme de possibilités.

    1. @Lorelei
      Mon propos voulait souligner l’avantage qu’a le principe Français (malgré ses imperfections) qui permet de soigner tout le monde quelque soit son âge et quelque soit sa maladie dans les meilleures conditions qu’il est possible , sachant qu’on ne décide pas ce qui nous arrive ou pas ….
      Je note que mon propos a engendré beaucoup de réactions , signe que le sujet n’est pas perçu de la même façon suivant le besoin du moment …

        1. Merci d’avance pour votre approche des assurances santé qui j’espère tiendra compte de son but qui est de maintenir la population en meilleure santé possible , gage d’un bien être permettant à chacun de pouvoir développer ses capacités ….

          1. Le meilleur système de santé dans le monde ? Evidemment, le système musulman. En effet, traversant à Algésiras, des musulmans m’ont dit qu’il fallait me convertir car alors plus besoin d’hôpital, j’aurais alors eu une santé de fer.
            On se demande alors pourquoi une fois en France ils se précipitent sur la carte vitale ! Un manque de foi ?

          2. La Suisse pardis!
            Gestion privée avec obligation detre assure à la base, sans questionnaire de santé et sans refus.

  11. La solidarite, par definition, n’est pas obligatoire. Alors cessez d’utiliser ce mot qui a ete devoye de son sens reel pour server les interest de vos maîtres socialistes.

    Quand aux idees preconcues sur les Etats Unis, il y’en a vraiment toujours qui n’en ont pas marre de repeater les memes idioties.

  12. Les courbes ne suffisent-elles pas ?

    Ce n’est pas pour rien que les enjeux politiques actuels sont escamotés et que le bla-bla des présidentielles reste dans le caniveau. ( la ruse est puérile…)

    Quels sont les enjeux aujourd’hui qui dessinent les objectifs de demain ?

    Tout le monde comprend que le tournant dans €zone est inévitable, qu’il est très mal engagé avec les raisonnements qui nous ont conduits à ce fiasco. Mais chut, ce n’est pas un débat public.

    Garder l’€ avec, plus d’€urope, plus de €fédéralisme, plus de €solidarité,… Si nous gardons ces logiques, il suffit de prolonger les courbes que nous avons devant les yeux,…

    Contruire une autre €monnaie, avec une autre logique, encore faut-il présenter des objectifs clairs, et là rien.

    l’€xit s’impose de lui-même, quoi qu’il en soit, tant en bien qu’en mal, la perte et le fraca en prime.

    Un avis ?

    https://russeurope.hypotheses.org/5848

  13. Singapour est souvent cité en exemple pour son systeme d’épargne individuelle, une parue minimum étant imposé et une complémentaire au bon vouloir. Ce capital ne pouvant être utilisé que dans la mesure où les frais dépassent un certain montant. En dessous de ce montant, l’individu est contraint d’utilisé son compte courant. A noter que ce capital peut etre transmis à sa descendance… je crois que même si pas parfait (obligation par l’état d’un minimum), il a le mérite de maintenir les dépensent santé à un niveau très bas tout en étant un des plus performant du monde (de tête, a qualité équivalente, Singapour dépense 4% de son PIB en santé alors qu’en Suisse on depasse les 10%. Quid de la France ? A noter que les établissements sont en majeur partie privé, sans systeme se tarification farfelu.

  14. poour liberaliser le systeme de sante, je peux envisager la question mais alors je veux qu’on liberalise tout:
    -plus de monopole des pharmacies
    -plus d’exercice illegal de la medecine
    -plus de numerus clausus

    et comme cela les pauvres pourront redevelopper entre eux une pharmacopee traditionnelle.et eventuellement preferer mourir a 50ans sans filer une thune aux multinationales mais en ayant transmis tout le capital et l’experience accumulee aux enfants. evidemement si on risque de mourir a 50ans, on va pas faire des etudes jusqu’a 25…

  15. Les Belges (Andrea et Polo), éclairez-moi ! 🙂 Je ne connais absolument rien au système belge ! (je ne dois pas être le seul d’ailleurs…).
    D’avance, merci 🙂

    1. Simple à résumer:
      Enfer fiscal pour les travailleurs salariés.
      Paradis fiscal pour les “économiquement aisés”.
      Quant aux soins de santé, les interventions sociales fondent comme neige au soleil.
      Bref, il vaut mieux être riche et en bonne santé que pauvre et malade.

    2. En Belgique pas encore de médecine à deux vitesses, les plus démunies comment les plus aisés en droit à des soins de qualité (la différence est minime) les délais d”attentes sont réduits que ce soit pour un rdv a une opération mais je reconnais aussi que la fiscalité est de plus en plus lourde

      1. C’est sûr que chez le généraliste, c’est accessible à tous… mais à la pharmacie, tu montes vite à 25-30€.
        Par contre, les spécialistes, en fonction des spécialités, sont de moins en moins accessible à tous.
        Dans certains domaines, les consultations oscillent entre 50 et 70€ pour un remboursement de 8 à 17€.
        Et dans la cadre d’une opération, le chirurgien souhaite te voir 4 à 6 fois en moins de 2 mois.

  16. J’avais perdu l’habitude de vous lire Mr Chevalier , trop d’activité… Mais quelle plaisir de prendre le temps de vous lire de nouveau. Pitoyable tout ce qu’il se passe en ce moment. J’ai commencé par lever une partie de mon argent de France. Bientôt, lorsque je verrai un signal baissier EUR/USD long terme sur le forex, j’ouvrirai alors un compte en dollards pour protéger le reste. C’est faisable et pas trop compliqué en fait.
    Le mieux est peut être même le Dollard Singapourien, cela se réfléchit 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *