Inflation et croissance américaine

Pour ce bon vieux Greenspan, l’inflation doit fluctuer dans une bande entre 1,0 et 1,5 %.

En effet, l’inflation doit impérativement être contenue sous 1,5 % car tout dérapage au-dessus de ce seuil critique risque de dégénérer comme cela s’est passé à la fin des années 60.

Et l’inflation ne doit pas descendre sous la barre critique de 1,0 % car dans un tel cas, une déflation létale pire que l’inflation peut s’instituer, comme c’est le cas par exemple au Japon.

Or l’inflation mesurée par les PCE est actuellement idéalement contenue dans cette bande, du moins d’après les derniers chiffres publiés pour le mois de décembre,

Document 1 :

Cette règle émise par ce bon vieux Greenspan est effectivement mise en évidence par l’évolution de l’inflation depuis début des années 60 d’après les chiffres publiés par notre ami Fred de Saint Louis,

Document 2 :

Cependant, le PCE:PILFE calculé sur les 6 derniers mois en taux annualisé montre que l’inflation récente fluctue dans la bande des 2 % !

Document 3 :

En effet, comme je l’ai montré à maintes reprises, d’après les statistiques publiées, les Américains ont beaucoup d’argent en poche et sur leurs comptes en banques, ce qui va les amener à continuer à dépenser ces dollars dans les mois à venir, alimentant ainsi une reprise de l’inflation.

Pour cette raison, Jerome Powell considère que l’inflation peut temporairement monter jusqu’à 2 % afin de conforter la croissance américaine après cette histoire de coronavirus.

***

Pour rappel, le PCE:PILFE : Personal Consumption Expenditures: Chain-Type Price Index Less Food and Energy est l’indice qui sert de base pour calculer la variation des prix des produits de consommation finale en dehors de ceux des produits dont les prix sont volatils comme ceux des produits alimentaires frais et de l’énergie, dont principalement les prix des hydrocarbures.

C’est aussi ce qu’on appelle l’inflation sous-jacente, indépendante des prix des hydrocarbures qui peuvent varier avec une large amplitude pour des raisons politiques, c’est-à-dire en dehors de toute logique économique.

Le PCEPI : Personal Consumption Expenditures: Chain-type Price Index sert de base pour calculer la variation des prix de tous les produits de consommation finale.

Cliquer ici pour lire mon article précédent sur ce thème, avec un très beau dessin d’illustration là-aussi.

© Chevallier.biz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *