JPMorgan Chase & Co. 4° trimestre 2013

Le bilan de JPMorgan Chase & Co ne fait pas apparaitre le montant des véritables capitaux propres…

Document 1 :

… qui sont publiés en annexe dans le même document (Common stockhoder’s equity, sans les minoritaires),

Document 2 :

… ce qui permet de calculer les véritables données sur l’endettement comme ce bon vieux Greenspan les a définies : le leverage réel baisse à 16,16 et le véritable ratio Core Tier 1 remonte à 6,2 %, ce qui est loin des exigences de ce bon vieux Greenspan !

Document 3 :

JPMorgan2012 Q42013 Q12013 Q22013 Q32013 Q4
1 Assets2 359,142 389,352 439,492 463,312 415,69
2 Equity195,011197,128197,781195,512200,02
3 Preferred st9,0589,95811,45811,15811,158
4 Goodwill48,17548,06748,05748,05748,081
5 Tangible eq137,778139,103138,266136,297140,781
6 Liabilities2 221,362 250,252 301,232 327,012 274,91
7 Leverage (µ)16,116,216,617,0716,16
8 Tier 1 (%)6,26,265,96,2

Sommes en milliards de dollars.

Il faudrait augmenter les capitaux propres de 78,8 milliards de dollars pour que JPMorgan respecte les règles prudentielles d’endettement de ce bon vieux Greenspan, à savoir des chiffres autour de 10.

La banque est plombée par des charges exceptionnelles et juridiques à la suite de diverses opérations contestables (20 milliards de dollars en 2013 !)…
Une fois de plus, on constate qu’une banque qui a un mauvais leverage (nettement supérieur à 10) ne fonctionne pas normalement. Des mesures énergiques doivent alors être prises pour redresser la situation, ce qui se fait…

Cliquer ici pour lire les données du dernier trimestre de JPMorgan Chase.

2 réflexions sur “JPMorgan Chase & Co. 4° trimestre 2013”

  1. @ merio : mon petit doigt me dit qu’ils passent déjà en provision plusieurs milliards de dollars tous les ans, se sachant attaqués de toutes parts avec des procès à gogo.
    La comptabilité a déjà absorbé sur 4 ou 5 ans le “choc” de l’amende.
    JPC pourrait nous détailler le poste “provisions” sur 25 ans de toutes ces boites, mais on arriverait vraisemblablement à cette conclusion.
    Pareil pour les pharma.
    Pareil pour les assureurs.
    Pareil pour les agroali-menteurs.
    Pareil pour les chimistes.
    Pareil pour les vendeurs et les “retraiteurs” d’eau (pardon pour le néologisme, l’anglais est tellement plus simple…)
    Etc, etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *