Mitsubishi UFJ FG 3° trimestre 2012

Mitsubishi UFJ FG fait partie de la liste des banques systémiques mondiales, les SIFIs pour Systemically Important Financial Institutions). C’est la plus grande banque japonaise par le total de son bilan.

Les derniers résultats publiés montrent que le total de ses dettes représentait 20,5 fois le montant des capitaux propres, c’est le multiple d’endettement, mon µ, le leverage, ce qui correspond à un ratio Tier 1 réel (l’inverse du µ) de 4,9 % selon la méthode retenue par ce bon vieux Greenspan et par la BRI (en comptabilisant les capitaux propres réels sans les minoritaires),
Document 1 :

MUFG2011 Q12011 Q42012 Q12012 Q22012 Q3
Liabilities206 227201 130208 861212 122208 464
Equity8 9569 74010 00110 12310 177
Leverage (µ)2320,620,92120,5
Tier 1 (%)4,34,84,84,84,9

Sommes en milliards de yens.

Document 2 :

Il faudrait augmenter les capitaux propres de 9 700 milliards de yens, soit environ 97 milliards d’euros pour respecter les règles préconisées par ce bon vieux Greenspan, celles de Bâle III.

La mauvaise santé des big banks japonaises laisse subsister un risque de tsunami bancaire qui pourrait être plus dévastateur qu’un véritable tsunami, par la faute des dirigeants des grandes banques qui sont liés à leurs homologues des autres grandes entreprises et aux hommes politiques incompétents et corrompus, comme en France…

Cliquer ici pour voir les derniers résultats de Mitsubishi UFJ FG.

1 réflexion sur “Mitsubishi UFJ FG 3° trimestre 2012”

  1. “La mauvaise santé des big banks japonaises laisse subsister un risque de tsunami bancaire qui pourrait être plus dévastateur qu’un véritable tsunami, par la faute des dirigeants des grandes banques qui sont liés à leurs homologues des autres grandes entreprises et aux hommes politiques incompétents et corrompus, comme en France…”
    Oui, faut surtout pas critiquer l’autorité, la hiérarchie ce qui est également un problème considérable pour assurer une véritable sécurité au Japon dans le nucléaire notamment, ce que dénonce vivement le président français de l’autorité nucléaire… Mais avec l’histoire de la paille et la poutre, avec nos banques nous français on ne fait pas mieux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *