Banques japonaises 2011

Je reprends toutes mes données sur les banques systémiques mondiales, les SIFIs pour Systemically Important Financial Institutions, liste arrêtée par un machin du G vain, selon la même méthode retenue par ce bon vieux Greenspan et par la BRI : en évaluant les capitaux propres réels, c’est-à-dire sans les minoritaires, sans les actions détenues par les Etats-sauveurs sous la forme normalement d’actions de préférence ou d’actions portant d’autres noms (B, silent participations), sans les titres folkloriques dans le genre titres subordonnés et autres CoCos helvètes.

Je suis amené à modifier sensiblement les multiples d’endettement des banques japonaises en appliquant strictement cette méthode : en diminuant le montant des capitaux propres publiés des minoritaires au lieu de le faire en reconstituant les capitaux propres d’après les données publiées, ce qui donne des leverages supérieurs à ceux que j’avais calculés précédemment.

Pour Mitsubishi UFJ FG, les données sont maintenant les suivantes,

Document 1 :

MUFG2010 Q12011 Q12011 Q4
Liabilities204 107206 227201 130
Equity9 3068 9499 740
Leverage (µ)21,92320,6
Tier 1 (%)4,64,34,8

Sommes en milliards de yens.

Document 2 :

Mizuho FG,

Document 3 :

Mizuho2011 Q12011 Q4
Liabilities154 188156 838
Equity6 6244 548
Leverage (µ)23,334,5
Tier 1 (%)4,32,9

Pour faciliter les vérifications, je fournis la copie de la partie capitaux propres du bilan de ces banques,

Document 4 :

Sumitomo Mitsui FG,

Document 5 :

SMFG2011 Q12011 Q4
Liabilities130 671133 862
Equity7 1324 981
Leverage (µ)18,326,9
Tier 1 (%)5,53,7

Cette méthode ne bouleverse pas la place des banques japonaises dans ce classement mondial.

Document 6 :

Tout est simple.

Cliquer ici pour accéder aux rapports de gestion de Mitsubishi UFJ FG, cliquer ici pour ceux de Mizuho FG, et cliquer ici pour ceux de Sumitomo Mitsui FG.

3 réflexions sur “Banques japonaises 2011”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *