Shutdown et monétarisme

Les variations des chiffres des agrégats monétaires donnent une image fidèle, très utile et même indispensable de la réaction de la population d’une nation face aux décisions gouvernementales comme en témoigne l’exemple des Etats-Unis…

Les Américains ont restreint leurs dépenses lors du shutdown et ils ont donc augmenté logiquement leur épargne, et après la fin de ce shutdown, ils ont augmenté leurs dollars sur leurs comptes bancaires (+ 48 milliards de dollars d’une semaine à l’autre) pour les dépenser, en puisant en partie sur leur épargne,

Document 1 :

Leurs encours sur leurs comptes courants ont atteint un plus haut record historique le 4 février,

Document 2 :

Les Américains sont donc confiants car ils gagnent des dollars en travaillant et ils les dépensent tout en conservant une épargne très (trop) importante, ce qui permet de maintenir la croissance à un haut niveau,

Document 3 :

En conséquence, le shutdown n’aura pas eu de graves conséquences.

Tout est simple.

6 réflexions sur “Shutdown et monétarisme”

  1. Les américains, comme vous le dites si bien , sont de bons monétaristes, mais une part importante de la population , les pauvres qui sont au Food Stump (autour de 50 millions), n’ont pas d’assurance sociale, sans compter le chômage à 14% ou plus en tenant compte de ceux qui ont abandonné la recherche d’emploi.
    Avec une dette us nationale de 22 027 milliards et des dérivés de 629 000 milliards, (j’ai du mal à noter les chiffres tant le montant grimpe chaque seconde, ref : us dept clock), la situation nationale n’est pas si sûre que cela. Au niveau bancaire, je suis d’accord mais au regard de ses dettes et de ses dérivés il y a lieu de relativiser.
    En attendant, la situation française bancaire et économique au regard des revendications des Gilets jaunes dérive et est occultée par un rideau d’antisémitisme bien pratique que l’ Gouvernement met en devant de la scène pour ne pas que l’on voit ce qui se passe dans les coulisses. La récup . est en Marche. En France on a pas de pétrole, mais… on a des idées.

  2. Cher Mr
    Quand vous dites dans l’article précedent :<<BCE : les banksters de la zone toujours au plus mal !
    20 février 2019 / 1.3 Actualité, 9.1 Monétarisme
    D’après les chiffres du bilan de la BCE clos au 15 février, les banksters de la zone ont été obligés de récupérer… 47, 722 milliards d’euros par rapport à la semaine précédente pour ne pas faire faillite ! Document 1 : Ces banksters manquent cruellement de liquidités. Pour combler ce manque, ce sont les Marioles de la BCE qui leur ont prêté quasiment gratuitement… 765 milliards d’euros et qui leur ont fourni… 2 895 milliards en leur rachetant des titres… Document 2 : … ce qui fait un total de… 3 660 milliards ! Le plus drôle est que les Marioles de la BCE n’ont jamais eu cet argent, et que personne ne se s’en soucie, du moins publiquement, sauf moi !

    Malheureusement depuis que vos articles sont payants, vous serez bientôt le seul à vous en soucié, ça aussi c'est certain ……
    Très cordialement.

  3. Bonjour Jean Pierre,

    Désolé de revenir sur cet article, mais c’est le dernier qui est accessible “gratuitement” pour vous faire un commentaire ! pourquoi l’article du 22 février sur la dette Francaise est il réservé seulement aux abonnés? Je ne pense pas que vos explications soit du domaine des investisseurs, mais par contre pourrait faire comprendre à beaucoup de personne la réalité financière de la France et surtout sa mise en esclavage des banques par cette dette.

    Salutation,

    Nico

  4. Bonjour,

    Il y a t’il dans l’espace payant des explications pour aller chercher la M1 et M2 de chacune des banques centrale et la méthode pour pouvoir faire le calcule du GDP (PIB) ?
    Est t’il possible que vous m’expliquiez comment faire pour le calculer par moi même ?

    Dans tous les cas merci pour toutes vos analyse monétaire 🙂
    alex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *