Zone euro : records, records…

Tous les jours les plus bas record sont battus dans la vieille Europe continentale : hier, 11 décembre, les rendements des bons bons à 10 ans du Trésor helvète ont encore battu leur plus bas record

Document 1 :

ainsi que les rendements des mauvais bons à 10 ans du Trésor français, mais en séance européenne à 0,929 % car ces rendements ont considérablement monté dans les heures suivantes, quand la nomenklatura bancaire franchouillarde a été absente des marchés américains qui ne sont pas dupes…

Document 2 tiré du Wall Stret Journal :

… les rendements des Notes à 10 ans progressant encore en concordance avec les bons fondamentaux américains,

Document 3 :

En conséquence, l’écart entre les rendements des mauvais bons à 10 ans du Trésor français et ceux du Bund ont fortement divergé dans la journée, ce qui montre que cette nomenklatura bancaire franchouillarde a de plus en plus de mal à camoufler la situation,

Document 4 :

Finalement, l’écart entre les rendements des junk bonds de la zone euro et ceux des bons bons à 10 ans du Trésor helvète a encore augmenté en entrant dans la zone de tous les dangers,

Document 5 :

Tout va bien pour l’instant. Le pire est à venir.

11 réflexions sur “Zone euro : records, records…”

  1. A l’instar de la République, les nomenklaturistes franchouilles font n’importe quoi mais se défendent très bien, surtout leurs carrières. Pensons aux fleurons de notre industrie bancaire que sont la Dexia Crédit Local de France, le Crédit Patate et la SG. Pensons aux cadors des compagnies d’assurance et des cabinets d’audit. Et nos chers Sup de Co etc….

  2. “Messieurs les Financiers Saxons,

    savez-vous qu’en finançant notre déficit et notre Sécu en particulier, vous financez notre jeunesse qui perçoit la CAF et le RMI sans aucun contrôle, avec des montants largement suffisants pour vivre correctement dans des pays à faible pouvoir d’achat où ils peuvent assouvir leur passion du Jihad.
    Et donc, en finançant notre déficit (et ceux de toute l’Europe), vous financez de bons jeunes en soif d’aventure et d’exotisme qui se feront un plaisir d’égorger vos militaires”.

  3. bonsoir.
    la presse dit qu’il faut profiter des taux d’interets historiquement bas pour emprunter et acheter sa résidence principal.Est il vraiment souhaitable de s’endetter à l’aube d’une déflation ou d’un tsunami bancaire ?

  4. La zone euro, c’est un feu d’artifice.

    La zone euro, c’est un feu d’artifice qui durerait des années.

    La zone euro, ça pète de partout, il y a des explosions de tous les côtés, c’est vachement spectaculaire.

    Vendredi 12 décembre 2014 :

    La Bourse d’Athènes finit en baisse mais circonscrit ses pertes (- 0,42%).

    La Bourse d’Athènes a clôturé vendredi à nouveau dans le rouge à – 0,42% mais en limitant ses pertes par rapport aux trois derniers jours de dégringolade, sur fond d’incertitude politique face au risque de législatives anticipées.

    Jeudi, l’Athex avait cédé 7,35%, après une dégringolade de près de 13% mardi, une première depuis 1987, et des pertes de 1% mercredi.

    A l’origine de cette tourmente, la décision du gouvernement de coalition droite-socialistes d’Antonis Samaras d’avancer de deux mois l’élection du président par les députés. En cas d’échec à trouver une majorité parlementaire pour ce scrutin, des législatives seront organisées qui pourraient aboutir à une arrivée au pouvoir du parti de gauche radicale Syriza, favori dans les sondages.

    Rappel :

    A la coupe du monde des pays en faillite, dans les 11 premières places, il y a 9 pays européens.

    1- Médaille d’or : Japon. Dette publique de 243 % du PIB

    2- Médaille d’argent : Grèce. Dette publique de 317,499 milliards d’euros, soit 174,1 % du PIB

    3- Médaille de bronze : Italie. Dette publique de 2168,855 milliards d’euros, soit 133,8 % du PIB

    4- Portugal : dette publique de 224,129 milliards d’euros, soit 129,4 % du PIB

    5- Irlande : dette publique de 209,702 milliards d’euros, soit 116,7 % du PIB

    6- Chypre : dette publique de 19,365 milliards d’euros, soit 112,2 % du PIB

    7- Belgique : dette publique de 433,274 milliards d’euros, soit 105,1 % du PIB

    8- Etats-Unis : dette publique de 18011 milliards de dollars, soit 105 % du PIB

    9- Espagne : dette publique de 1012,606 milliards d’euros, soit 96,8 % du PIB

    10- France : dette publique de 2023,668 milliards d’euros, soit 95,2 % du PIB

    11- Royaume-Uni : dette publique de 1552,344 milliards de livres sterling, soit 88,4 % du PIB

    (Pour info : la dette publique de la Russie est de 13 % du PIB)

    http://cimb.ch/ICMB/Publications_files/Geneva16_2.pdf

  5. Bonsoir et le 12 en clôture aux US les taux français explosent leur record
    10 ans FR 0.894%
    10 ans All 0.622%
    soit 27 points de spread l’écart tend à se réduire petit à petit entre la France et l’Allemagne (il était pratiquement nul avant la crise et était monté à plus de 100 points de base au plus fort de la crise bancaire).

  6. Mr Chevallier………..Al Capone a chuté non par son métier de base mais par un travers comptable.
    Si vous souhaitez changer le monde bancaire , ne l’attaquez pas de face mais par son travers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *