21 août 2014 1

Taux négatifs en Allemagne et en Helvétie

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Europe, Suisse

Les rendements des bons bons des Trésors allemands et helvètes jusqu’aux 2 ans étaient hier 20 août négatifs !

Document 1 :

… ce qui signifie que la situation va continuer à se détériorer dans la vieille Europe continentale antilibérale dans les deux années à venir,

Document 2 :

Tous les indicateurs sont en concordance : l’€-crise est en train de repartir lentement mais surement.

Mots-clés: ,

21 août 2014 4

PMI manufacturier : France, août

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Europe, France

L’Indice PMI pour l’Industrie Manufacturière de Markit est le meilleur indicateur de l’activité économique. Il a l’avantage d’être publié très rapidement, à la fin du mois, et il est fiable.

L’écart augmente encore entre les Etats-Unis, l’Allemagne (où il est à 52,0) et l’Europe (50,9) où la croissance est plus ou moins forte et la France qui plonge dans la crise qu’elle se crée : 46,5 en France pour cet indice PMI manufacturier de référence Markit contre 47,8 le mois précédent,

Document 1 :

Donc, en France, une fois de plus, tout va bien, c’est l’exception française…

Pire : la situation de l’emploi se détériore nettement, contredisant les chiffres de l’Insee,

Document 2 :

Sans commentaires.

Cliquer ici pour lire les communiqués complets de Markit.

Mots-clés: , , , ,

20 août 2014 12

France : triomphe du socialisme !

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique France

Depuis que l’Insee publie quelques séries statistiques sur la longue période, il est enfin possible de faire quelques études intéressantes, comme par exemple celle-ci sur les conséquences d’une augmentation des dépenses publiques…

Ainsi, au 2° trimestre, les dépenses de consommation et les investissements des administrations publiques ont augmenté de 4,6 % par rapport au 4° trimestre 2011… ce qui a eu pour conséquence de faire baisser les dépenses de consommation et les investissements des ménages de 0,6 % et les investissements des entreprises non financières de 2,3 %,

Document 1 :

C’est la démonstration parfaite de l’adage libéral bien connu : plus d’argent dans les caisses publiques, c’est moins d’argent dans les poches de la population et c’est moins d’investissements pour les entreprises (donc moins d’emplois à terme), et inversement.

Depuis l’après-guerre, jamais un tel phénomène n’a pris autant d’ampleur !

Document 2 :

C’est le triomphe de la voie française du socialisme et de ses services publics que le monde entier nous envie.

Le successeur de notre histrion ignare peut être fier de ces résultats, lui qui promettait dans son programme de restaurer une croissance de 2 % du PIB en 2014,

Document 3 :

Les Reaganomics ont montré depuis plus de 30 ans comment redresser un pays qui sombrait petit à petit dans un socialisme larvé, mais rien de tel ne se produira en France.

Cliquer ici pour lire les promesses du successeur de notre histrion ignare.

Mots-clés: , , , , , ,

16 août 2014 20

15 août

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis, Europe, France

Le 15 août, il ne se passe jamais rien car tout le monde est en vacances.
Et pourtant, le 15 août 1971 est certainement la date la plus importante de l’Histoire économique car c’est le jour où Richard Nixon a décidé de supprimer la libre convertibilité du dollar en or.

En effet, c’est depuis ce jour-là que toutes les monnaies sont définies les unes par rapport aux autres, sans référence à un métal précieux (ou l’équivalent) comme ce fut le cas depuis que l’homme a utilisé des monnaies.

Le 15 août 2014, les rendements du Bund et des mauvais bons du Trésor français à 10 ans ont atteint leur plus bas record

Document 1 :

… mais le plus important est en fait la baisse des rendements des Notes à 10 ans nettement sous la barre critique des 2,50 % ce qui confirme que la vieille Europe continentale est en pleine décadence,

Document 2 :

Tous les indicateurs précurseurs sont en en concordance. Ce nouvel avatar de l’€-crise est absolument parfait pour les Etats-Unis car il permet de juguler une croissance qui, sans cela, aurait pu être trop forte, et sans que la Fed soit obligée d’intervenir en remontant ses taux de base.

Ainsi, l’écart entre les rendements des Notes à 10 ans et à 2 ans est tombé lui aussi sous la barre critique des 200 points de base,

Document 3 :

La nomenklatura bancaire franchouillarde a le plus grand mal à contenir les écarts de rendements entre le Bund et les mauvais bons du Trésor français à 10 ans sous la barre critique des 40 %,

Document 4 :

Tous les ingrédients d’une nouvelle €-crise qui touchera gravement la France sont en place,

Document 5 :

Une petite remarque : je tiens à jour ce graphique depuis novembre 2007 en prédisant ainsi les €-turbulences.

Si notre histrion ignare (Sarko) avait tenu compte de mes analyses, il aurait fait sortir la France de l’euro-système au plus tôt après son élection en 2007, ce qui se serait accompagné d’une dévaluation du franc inférieure à 10 %, et c’est ce qui aurait permis de faire repartir la croissance en France (à l’écart des €-crises) comme le fit jadis Georges Pompidou en faisant dévaluer le franc de 12,5 % le 8 août 1969, ce qui a permis à la croissance de gagner encore quelques années pour prolonger cette période faste, celle des fameuses 30 Glorieuses bien lointaines maintenant.

L’obstination des hommes politiques pour se saborder et faire plonger la France dans la décadence est quand même surprenante.

Pour l’instant, ça va : tout baigne, tout le monde est en vacances.

Mots-clés: , , , , , , ,

14 août 2014 12

Nulle, nuls, archi nuls !

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis, France

La croissance du PIB réel de la France a été quasiment nulle au 2° trimestre par rapport au premier mais en fait elle a été en baisse de 100 millions d’euros soit -0,06 % en taux annualisé ! … alors que celle des Etats-Unis avec 3,9 % a été légèrement supérieure à sa tendance lourde,

Document 1 :

La croissance américaine a été handicapée par un premier trimestre exceptionnellement très froid qui a paralysé les producteurs et les consommateurs alors qu’inversement la croissance allemande a été exceptionnellement très forte grâce à un hiver particulièrement doux, ce qui perturbe ce type de statistiques car elles sont corrigées des variations saisonnières habituelles.

D’une année sur l’autre, la croissance française est là encore quasiment nulle à +0,1 % tandis que celle des Etats-Unis a été de 2,4 % c’est-à-dire proche de son potentiel optimal sans inflation et celle de l’Allemagne de 0,8 %,

Document 2 :

Sur la longue période, la croissance française tend clairement vers zéro

Document 3 :

tel est le résultat de 30 ans de socialisme larvé en France contre le retournement impulsé par les Reaganomics au début des années 80 aux Etats-Unis,

Document 4 :

Depuis le 1° trimestre 1983, le PIB français n’a augmenté que de 75 % contre 143 % aux Etats-Unis !

Les dépenses de consommation des ménages (271,5 milliards d’euros au 2° trimestre) ont été inférieures à ce qu’elles étaient au dernier trimestre 2010. Au moins trois ans et demi de serrage de ceinture !
Pire encore : les investissements des ménages (23,7 milliards) ont été inférieurs à ce qu’ils étaient au dernier trimestre de… 1999 ! Au moins 15 ans de serrage de ceinture !

Les Français peuvent être satisfaits de ces chiffres car les dépenses des administrations publiques (147, 1 milliards au 2° trimestre) augmentent de 1,5 à 2 % par an, ce qui prouve une fois de plus la supériorité du modèle social français vanté par la nomenklatura de droite et de gauche qui en profite !

Demain, c’est le 15 août, ça va : tout le monde est en vacances, ça baigne.

Mots-clés: , ,

12 août 2014 7

La vieille Europe merveilleusement décadente

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Europe, France, Suisse

Les rendements des bons bons du Trésor helvète ont baissé à 0,415 % en fin de séance européenne aujourd’hui 12 août alors que ceux du Bund (1,059 %) et des autres mauvais bons des Trésors euro-zonards ont peu évolué (OAT à 1,461 %), ce qui fait bondir les écarts relatifs, ce qui signifie aussi que la vieille Europe est revenue dans la zone des grandes turbulences (comme en 2011-2012) dans laquelle tout peut se produire, le pire n’étant pas à exclure,

Document 1 :

Comme je l’ai écrit maintes fois, les rendements des bons des Trésors de la zone euro sont devenus les meilleurs indicateurs des évaluations potentielles relatives des monnaies nationales depuis qu’elles ont été supprimées (pour toute personne sensée ayant encore des connaissances dans le domaine des parités monétaires).

Il en est de même pour les rendements des bons bons du Trésor helvète depuis que la BNS a eu la mauvaise idée d’arrimer le franc à l’euro, la vieille Europe continentale étant devenue de ce fait une sorte de système de Bretton Woods.

La nomenklatura bancaire euro-zonarde entretient l’illusion du village Potemkine en jugulant les écarts entre le Bund et l’OAT dans la limite critique des 40 %,

Document 2 :

Les chiffres de ces séries sont ceux du Wall Street Journal en fin de séance américaine, ceux diffusés par l’AFP en fin de séance européenne et ceux de SIX Swiss Exchange pour les bons helvètes.

Mots-clés: , , , ,

12 août 2014 4

Taux : maudits petits Suisses !

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique France, Suisse

Hier lundi 11 août, tous les journaleux et bonimenteurs qui ne sont pas en vacances ont répété que tout était revenu dans l’ordre : après les plus bas records des rendements du Bund et des mauvais bons du Trésor français à 10 ans, ces rendements sont remontés et ceux des cochons de pays du Club Med ont baissé.

Tout va bien donc, sauf que les rendements des bons bons du Trésor helvète à 10 ans ont baissé à 0,444 % ce qui fait faire des bonds au Bund et à l’OAT,


L’€-crise s’accentue donc clairement pour les rares personnes qui savent encore ce que signifie une dévaluation dans un système de changes fixes (qu’est celui de l’euro) pire que celui de Bretton Woods.

Mots-clés: , , ,

12 août 2014 1

Balance des paiements France juin 2014

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique France

Avec leur pénalité de près de 9 milliards de dollars soit 6,550 milliards d’euros, les banksters de BNP-Paribas ont plombé la balance des paiements de la France pour le mois de juin,

Document 1 :

En effet, leurs acolytes de la Banque de France, sans citer le montant de cette pénalité (!) se bornent à constater qu’elle accroit de façon exceptionnelle le déficit de la balance des transactions courantes,

Document 2 :

Les séries longues des rubriques de la balance des paiements ne sont pas mises à jour depuis fin juin (les derniers chiffres disponibles remontent à fin avril !), ce qui permet de ne pas faire apparaitre les déficits actualisés et accumulés de la balance commerciale, en particulier celle des biens qui sont mauvais…

Les chiffres de la balance des paiements publiés par les génies de la Banque de France sont sérieux et fiables : les erreurs sont de -15 à +20 milliards d’euros selon les mois ! … ce qui prouve que la monnaie unique, c’est sérieux et fiable !

Tout va bien !

Cliquer ici pour lire le dernier communiqué de la Banque de France sur la balance des paiements.

Mots-clés: , , ,

11 août 2014 6

Les mauvais bons font des bonds ! (complément)

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis, France

Les rendements des mauvais bons du Trésor français à 10 ans font des bonds par rapport au Bund : 42,5 % d’écart vendredi 8 août entre le plus bas du Bund à 1,023 % en séance européenne et 1,458 % pour l’OAT en fin de séance américaine !

Document 1 :

En passant au-dessus de la barre critique des 40 %, c’est probablement le début d’une nouvelle période de fortes turbulences comme au cours de ces années passées,

Document 2 :

Une dévaluation de 40 % du franc français par rapport au deutsche mark est parfaitement logique dans la mesure où les parités entre ces deux monnaies sont figées depuis une quinzaine d’années alors qu’historiquement le franc a dû être dévalué à maintes reprises pour maintenir la croissance en France.

Bien entendu, les journaleux et bonimenteurs n’abordent pas ces problèmes sous cet angle, mais les marchés libres donnent ces indications parfaitement cohérentes si on les décrypte correctement.

En passant sous la barre critique de 2,50 %, les rendements des Notes dénotent une anticipation de l’accentuation de l’€-crise,

Document 3 :

L’€-crise a le grand avantage pour les Américains de restreindre une croissance du PIB qui, sans cela, pourrait être trop forte et trop inflationniste. Ainsi, l’écart entre les rendements des Notes à 10 ans et à 2 ans baisse, mais en restant à un haut niveau, ce qui permet à la Fed de maintenir ses taux à un niveau très bas, ce qui est favorable aux investisseurs et à la croissance,

Document 4 :

Pour l’instant, tout va bien, ça baigne, tout le monde est en vacances.

Mots-clés: , , ,

8 août 2014 9

Les mauvais bons font des bonds !

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Europe, France, Monétarisme

Les rendements des mauvais bons du Trésor français à 10 ans font des bonds par rapport au Bund : 42 % d’écart ce matin vendredi 8 août !

Document 1 :

En passant au-dessus de la barre critique des 40 %, c’est probablement le début d’une nouvelle période de fortes turbulences comme au cours de ces années passées,

Document 2 :

Tout va bien, ça baigne, tout le monde est en vacances.

Mots-clés: , ,