23 avril 2017 0

Monétarisme : les Américains et le Donald

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis, Monétarisme

Les Américains ont des réactions surprenantes : au cours de la semaine finissant le 3 avril, ils ont sorti 120 milliards de dollars de leurs caisses d’épargne (ce qui correspond à l’agrégat M2-M1), ce qui constitue un montant record historique, mais la semaine suivante, ils en ont remis 123 milliards !

Document 1 :

Ces chiffres sont considérables, mais par rapport à 300 millions d’Américains, cela correspond à 400 dollars en moyenne par personne, ce qui est faible.
Par contre, ce qui est important, c’est la masse mouvementée, ou en d’autres termes, que des centaines de millions d’Américains aient la même idée quant au placement de leur épargne de semaines en semaines, ce qui ne s’était jamais produit auparavant à une telle échelle.

L’interprétation la plus plausible de ces variations est que les Américains ont confiance dans l’avenir grâce à l’élection du Donald et qu’ils sont prêts à dépenser leurs dollars au lieu de conserver une épargne de précaution importante comme c’était le cas auparavant.

Comme ils ont sorti 120 milliards de dollars de leurs caisses d’épargne au cours de la semaine finissant le 3 avril, inversement, ils ont augmenté le montant de leurs disponibilités de 81,4 milliards de dollars (ce qui correspond à l’agrégat M1) et les ont diminuées très exactement du même montant la semaine suivante, ce qui constitue la plus forte baisse de M1 après celle qui s’est produite lors des attentats du 11 septembre 2001 !

Document 2 :

En fait, M1 est surtout constitué des sommes placées sur les comptes courants des Américains, le montant global étant de l’ordre de 2 000 milliards de dollars, soit dans les 6 à 7 000 dollars par personne, trois fois plus qu’avant la crise des années 2008 et suivantes !

Document 3 :

Les variations d’une semaine sur l’autre des sommes placées sur les comptes courants des Américains sont très importantes depuis la faillite de la banque des frères Lehman, le plus haut record ayant été atteint dans la semaine finissant le 8 novembre 2010, c’est-à-dire dans les jours qui ont suivi la décision du bombardier furtif B-2, Ben Bernanke, d’acquérir pour 600 milliards de dollars de titres dans le cadre du premier QE (Quantitative Easing),

Document 4 :

Les variations de M2-M1 d’une année sur l’autre sont revenues dans les 5 à 6 %

Document 5 :

ce qui correspond à une croissance du PIB proche de la normale dans les 2,5 % d’une année sur l’autre, cf. mon article précédent à ce sujet,

Document 6 :

Finalement, malgré ces fortes variations, tout est normal.
Les Américains attendent impatiemment que le Donald progresse dans les réformes de l’Obabacare et de la réglementation fiscale, ce qui devrait se faire cette semaine, du moins pour ce qui concerne les annonces…

Mots-clés: , , ,

21 avril 2017 4

Pestilentielles : sondages et autres

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique France

Les sondages jouent un rôle encore plus important pour ces Pestilentielles que pour les élections antérieures.
Ils déterminent même en grande partie les programmes (ou leur absence) de la plupart des candidats et bien entendu de leurs réactions face aux questions qui leur sont posées, ou aux évènements qui peuvent se produire…

Ces sondages sont-ils fiables ?
Ils ont tous eu tout faux pour le Brexit et pour le Donald
.
Les sondeurs français prétendent que leurs sondages sont plus fiables que ceux des Anglo-Saxons.
Ceux qui ont conseillé Alain Juppé ont eu tout faux ! Ça a mal commencé.

Il était discernable depuis des mois (pour ceux qui savent décrypter la propagande de la nomenklatura) que le McRon hurleur monterait dans les sondages au point d’être quasiment élu avant les élections, l’essentiel étant de ne pas redonner le pouvoir à la droite.
C’est quasiment fait.

Deux sondages seulement se distinguent de ces sondages manipulés, à ma connaissance du moins.

Le premier est celui qui a été rapporté le 10 avril dans un article de Bloomberg en se basant sur l’analyse des réactions des électeurs de Donzy (dans la Nièvre) actualisées par l’éleveur local de canards qui ne sont pas enchainés.

Le second est le résultat des cogitations de Véronique et Bruno Jérôme qui se basent sur une méthode originale : les comportements passés des électeurs, corrigés d’éléments nouveaux, en particulier de données économiques objectives.

Ces deux sondages arrivent aux mêmes conclusions : Marine le Pen vire en tête avec 25,4 % des voix devant François Fillon avec 21,6 % des voix. E. Macron suit avec 20,2 % devant J-L. Mélenchon qui recueillerait 18,3 % des suffrages selon Véronique et Bruno Jérôme.

Pour ces deux sondages, la Marine nationale arriverait donc indubitablement en tête suivie du mari de Pénélope qui aurait un léger avantage sur le McRon hurleur.

L’attentat commis par un arabe musulman de nationalité française (comme le rapportaient jadis les médias français) déjà condamné pour des attaques contre des policiers ne pourrait que renforcer les résultats de ces deux sondages déviants auxquels il faudrait ajouter celui d’un expert en la matière : le Donald !

Quels seront les sondages qui auront été justes ?
On le saura dimanche soir.

Cliquer ici pour lire l’article de Bloomberg qui se base sur l’étude des électeurs de Donzy.
Cliquer ici pour lire l’article d’Atlantico.fr sur les travaux de Véronique et Bruno Jérôme.

***

Le McRon hurleur n’a évidemment pas de programme pour lutter contre le terrorisme musulman.

Il s’en remettrait, s’il est élu Président, aux avis de spécialistes qui ont déjà fait leurs preuves… d’incompétence, à savoir le Ministre de la Défense (de l’idiot normal qui ne se représente pas) et de ses collaborateurs qui ont viré… le général de la Gendarmerie nationale Bertrand Soubelet parce qu’il est compétent et qu’il a dit ce qu’il aurait fallu faire et ne pas faire !
Bertrand Soubelet avait pourtant rejoint le McRon hurleur en pensant qu’il aurait pu apporter quelque chose de nouveau et de positif en politique.

Voyant débarquer à En Marche ! ceux qui l’ont viré, il a quitté ce mouvement qui s’apprête à mener la même politique catastrophique que celle de l’idiot normal qui ne se représente pas !

Mots-clés: , , , , , , , , ,

21 avril 2017 3

Pestilentielles : bientôt la fin…

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique France

C’est enfin bientôt la fin de cette campagne électorale qui a largement battu tous les records de nullité…
Ces Présidentielles auront été atteintes pas la peste : ce sont donc des Pestilentielles pour reprendre l’expression utilisée à juste titre par un de mes lecteurs.

Les électeurs de ces cochons de pays du Club Med ont bien ressenti globalement que quelque chose n’allait pas bien quelque part, et que c’est cette monnaie unique contre nature qu’est l’euro qui est la cause première de leurs malheurs, mais ils n’ont jamais élu un homme politique (ou une femme) pour sortir de l’euro-système !

Seul Nigel Farage au Royaume plus ou moins Uni s’est battu pendant des années pour sortir son pays de l’Union Européenne.
Il a finalement obtenu satisfaction sur ce seul objectif ; il a gagné : son pays entame les procédures pour finaliser son indépendance dans un monde libre et ouvert hors de l’Union Européenne et tout se passe bien malgré toutes les mises en garde les plus apocalyptiques proférées par tous les idiots nuisibles qui annonçaient le pire pour ce Royaume.

En France, même la Marine nationale ne propose plus maintenant d’une façon claire et crédible une sortie de la zone euro.

Il est quand même étonnant que depuis un certain nombre d’années, les électeurs n’aient pas réagi correctement…
Comme je l’ai écrit maintes fois, jadis, avant que la nomenklatura européenne répande sa propagande pour l’euro, il était évident pour tout le monde qu’une monnaie ne pouvait correspondre qu’à une nation qui est l’entité de base de l’activité économique.

Le prix Nobel d’économie aurait dû être attribué aux ménagères anonymes des années 60 qui avaient de bien meilleures connaissances en économie que les 25 prix Nobel d’économie qui ont signé un manifeste dans le journal Le Monde contre les projets de la Marine nationale de sortir de l’euro-système.

En effet, elles savaient parfaitement, sans avoir fait d’études au-delà de la scolarité obligatoire, ce que sont les fondamentaux d’une économie qui ne peut se développer que dans un cadre homogène qui ne peut qu’être national.
Elles savaient parfaitement ce qu’est une monnaie et ce que sont les conséquences d’erreurs économiques commises par les hommes politiques comme par exemple une dévaluation qui ne leur permettrait pas de remplir davantage leur célèbre panier
.

Ces 25 prix Nobel d’économie accumulent les pires lieux communs de la nomenklatura qui condamne les habitants des pays du Club Med au mieux à végéter, au pire au chômage et qui leur interdit de suivre les hommes (et les femmes !) politiques qui émettent des opinions différentes des leurs.

Cliquer ici pour lire cet article du Monde.

Mots-clés: , ,

18 avril 2017 10

Ça va mal dans la zone !

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis, Europe, France, Monétarisme

Ça va mal dans la zone : les rendements des mauvais bons à 10 ans du Trésor français… baissent moins que ceux de leur homologue helvète et du Bund, ce qui signifie que les capitaux se réfugient préférentiellement sur le Bund et sortent même de la zone de tous les dangers,

Document 1 :

En conséquence, l’écart entre les rendements des mauvais bons à 10 ans du Trésor français et ceux du Bund remonte aux alentours de 75 points de base, ce qui correspond à une dévaluation potentielle de franc français de 25 % si l’on se réfère à des taux qui devraient être dans la norme des 3 %,

Document 2 :

Le désordre grandissant de la zone se transmet aux Etats-Unis d’autant plus que le Donald n’avance pas dans ses projets de baisse d’impôts, en particulier sur les bénéfices des sociétés : les rendements des Notes à 10 ans et à 2 ans reviennent dans leur tendance longue que j’avais tracée depuis longtemps,

Document 3 :

En conséquence, le cycle américain poursuit cependant son évolution normale,

Document 4 :

En attendant la suite de l’€clatement…

Mots-clés: , , ,

17 avril 2017 18

Pestilentielles : voter avec ses pieds !

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique France

Pestilentielles : voter ! Voter ? Voter pour qui ?

Comme je l’ai écrit, une solution est de voter pour le mari de Pénélope pour que le McRon hurleur ne soit pas en deuxième position au premier tour.
C’est la moins pire des solutions car avec le McRon hurleur, c’est encore le maintien de la horde de Jacques Attila, de ses Huns et de ces autres qui font sombrer la France depuis des décennies dans ce socialisme internationaliste qui utilise certains aspects du capitalisme libéral pour s’adapter à l’évolution des techniques et des comportements humains tout en profitant à certains types d’entreprises au détriment d’autres, et surtout d’une grande partie de la population.

Ce n’est pas la meilleure solution car de toute façon, il n’y en a pas : l’avenir ne peut qu’être sombre, d’abord à cause de l’euro, ensuite à cause de l’hypertrophie de la masse monétaire, cf. tout ce que j’en ai écrit précédemment, tout le reste n’est que littérature pour idiots inutiles…

Aucun candidat n’aborde (correctement) ces problèmes… dont ils ne peuvent pas donner de solutions, évidemment !

La meilleure solution est alors de voter avec ses pieds, c’est-à-dire de quitter la France ainsi irrémédiablement condamnée.

Les meilleurs spéculateurs, c’est-à-dire ceux qui voient juste et loin, profitent du Brexit pour s’expatrier au Royaume plus ou moins Uni encore sans exit tax tout en bénéficiant de la dévaluation de la livre.

L’inconvénient de cette solution est qu’elle n’est pas faisable par tout le monde pour différentes raisons.
D’autres destinations sont possibles…

***

Il est quand même étonnant de constater que les problèmes économiques, financiers et monétaires qui étaient bien compris jadis, y compris par les ménagères, ne sont plus ou mal compris maintenant, et ils sont mal transposés dans le domaine politique.

Ainsi par exemple, l’homme politique français le moins à gauche (le moins socialiste), est certainement notre histrion ignare qui défend des positions que le plus à gauche des hommes politiques américains, Bernie Sanders, n’oserait même pas présenter.
Le socialisme larvé qui s’est insinué depuis des décennies en France fausse toute analyse économique élémentaire.

La Marine nationale, socialiste nationaliste, n’a rien de commun avec le Donald qui est un libéral pragmatique très… libéral qui, une fois élu, a cherché d’abord à démanteler l’Obabacare.
Le Donald ne s’est pas trompé en refusant de recevoir la Marine nationale qui a dû se contenter de prendre dans la Trump Tower un café qui, compte tenu du prix du voyage, lui est revenu assez cher !

François Asselineau est lui aussi un socialiste nationaliste qui ne défend la sortie de l’euro (et de l’Union Européenne) que pour s’opposer au libéralisme imposé par ces institutions européennes.
Ceux qui vont voter pour lui (et pour Dupond-Dupont) ne font que renforcer les chances du McRon hurleur, c’est-à-dire qu’ils vont voter contre leur propre camp.

Triste fin des Européens et de la France.
L’avenir est ailleurs.

Mots-clés: , , , , , ,

15 avril 2017 12

Pestilentielles : voter Fillon !

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique France

En fouinant dans les touites de Romandie.com, j’ai trouvé un article intéressant de Bloomberg datant du 9 avril sur les prévisions des Pestilentielles qui rapporte que la Marine nationale serait en tête à 34 % suivie du mari de Pénélope à 19,5 % devançant d’un poil le McRon hurleur !

Ces prédictions se basent sur les réponses des habitants de Donzy, petite ville bourguignonne de 1 600 habitants qui a la particularité d’avoir toujours voté comme l’ensemble des électeurs français depuis une quarantaine d’années !

Cet article est intéressant car il explique que l’idiot normal qui ne se représente pas fasse le forcing pour faire avancer d’un cran son hologramme qui serait a priori ainsi éliminé de la course.

Il est en concordance avec tous les sondages, bien entendu partisans publiés par tous les médias (auxquels il faut ajouter un R) qui répandent leur propagande en faveur du McRon hurleur en faisant croire qu’il faut voter pour lui car le deuxième tour risquerait d’opposer les deux extrêmes, ce qui serait catastrophique, le mari de Pénélope étant considéré comme étant une entité négligeable.

Ces prédictions rapportées par Bloomberg expliquent le soutient a minima de notre histrion ignare qui redoute que son ancien collaborateur lui prenne la place de leader de la droite qu’il entend conserver malgré son élimination humiliante au premier tour des Primaires.
Idem pour Juppé qui s’y croyait déjà.


Il ne reste plus qu’à l’éleveur de canard de Donzy qu’à offrir au mari de Pénélope un de ses canards, pas enchainé bien entendu, pour mieux barboter dans le marigot électoral avant le premier tour et au fabricant de parapluie, toujours de Donzy, de lui en livrer un rapidement car le pauvre n’a pas les moyens de s’en payer un pour se protéger de la pluie de coups tordus émanant de ses adversaires, le pire étant le McRon hurleur avec sa horde menée par Jacques Attila qui sévit depuis des décennies avec ses gangsters et banksters.


Il ne reste plus qu’à voter à reculons pour le mari de Pénélope qui sera quand même le moins pire.
On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a.

Cliquer ici pour accéder au site de Romandie.com.
Cliquer ici pour lire cet article de Bloomberg dont cet extrait très instructif est tiré :

Frederic Coudray spends his days in a picturesque corner of rural France rearing ducks and geese. And following every twist of the country’s presidential election.
Ask the 49-year-old foie-gras producer who’s going to win on April 23 and he whips out his phone. On the screen are the latest forecasts he’s texted his friends for his hometown of Donzy — which has mirrored the national outcome in almost every election in four decades.
First round, Marine Le Pen 34 percent, Francois Fillon 19.5,” Coudray reads, though he’s struggling to be heard over the cackling of geese fretting at the start of their forced-feeding. He puts Emmanuel Macron at 19 percent.
Professional pollsters still project that Macron, a 39-year-old independent, will beat the Republican Fillon to get into the May 7 runoff and then canter to victory over the nationalist Le Pen, though his lead has narrowed to five points from as much as nine a week ago. Coudray, a Macron supporter who buttonholes locals around town to inform his forecasts, sees Fillon holding off Le Pen in the final round, but by a couple of points at most.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , ,

15 avril 2017 4

Les Américains sont optimistes avec le Donald !

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Etats-Unis, Monétarisme

Tout va bien aux Etats-Unis avec le Donald : les Américains ont maintenant confiance en leur avenir comme le montre le fait qu’ils viennent de retirer… 120 milliards de dollars de leurs caisses d’épargne (ce qui correspond à l’agrégat monétaire M2-M1) au cours de la semaine finissant le 3 avril, ce qui constitue un record historique !

Document 1 :

… pour les dépenser et ils ont augmenté leurs dépôts à vue sur leurs comptes courants de 80 milliards de dollars (ce qui correspond à l’agrégat monétaire M1) pour faire encore d’autres achats prochainement,

Document 2 :

Pas de planche à billets aux Etats-Unis, donc pas de création monétaire : ce sont bien les dépôts à vue sur leurs comptes courants qui augmentent (TCD) et non pas les billets en circulation,

Document 3 :

Cependant, ils ont encore beaucoup trop d’argent placé dans les caisses d’épargne : plus de 2 000 milliards de dollars. En effet, leur épargne de précaution devrait se limiter à 40 % du PIB par référence à l’optimum sur la longue période,

Document 4 :

Ils ont placé trop d’argent dans leurs caisses d’épargne car, sous la présidence d’Obaba, ils n’avaient pas confiance en leur avenir. Ils ont donc constitué une épargne de précaution au lieu de dépenser leurs dollars ou de les investir en valeurs mobilières ou dans des biens immobiliers.

Leurs dépenses alimentent la demande à laquelle répond l’offre, ce qui correspond à une croissance saine et vigoureuse créatrice d’emplois.

L’augmentation de M2-M1 d’une année sur l’autre est ainsi tombée à un niveau très bas, à 4,7 %

Document 5 :

ce qui est proche du taux de croissance du PIB nominal que je retiens pour ce 1° trimestre 2017, soit 4,5 % d’une année sur l’autre,

Document 6 :

Cependant, M2-M1 est encore trop important par rapport au PIB, ce qui laisse une marge de progression importante,

Document 7 :

En conséquence, comme la variation du PIB réel est inversement proportionnelle à celle de la masse monétaire libre, la croissance au 1° trimestre a été de l’ordre de l’optimum à 2,5 % d’une année sur l’autre et de 2,9 % par rapport au trimestre précédent en taux annualisé,

Document 8 :

Zoom sur la période la plus récente,

Document 9 :

Tout est simple.
Rien à voir avec les Pestilentielles franchouillardes.

Mots-clés: , , , ,

12 avril 2017 18

Target 2 : €clatement En Marche ! (février 2017)

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique Europe

Je reviens une fois de plus sur ces problèmes causés par cette monnaie contre nature qu’est l’euro à partir de l’étude du système Target 2, le système de Transfert Express Automatisé Transeuropéen à règlement Brut en temps Réel (Trans-European Automated Real-time Gross settlement Express Transfer system)…
En effet, personne, du moins à ma connaissance, ne l’analyse correctement.

D’abord, il faut bien avoir conscience qu’il s’agit d’un système totalement délirant, unique au monde, de centralisation effrénée de transactions interbancaires gigantesques digne de l’URSS (ce sont certainement les Français de l’euro-système qui ont dû en être à l’origine !).

Ainsi, chaque jour, 2 000 milliards d’euros de règlements interbancaires transitent dans ce système par l’intermédiaire de trois banques centrales de la BCE !

Document 1 :

Pour donner un ordre de grandeur et pour comprendre l’énormité de ces montants, 2 000 milliards d’euros, c’est presque le PIB annuel de la France !
En une semaine, ce sont plus de 10 000 milliards d’euros de règlements interbancaires qui passent ainsi par la BCE, soit le PIB annuel de la zone euro, et en une année (à raison de 255 jours bancaires) : plus de… 500 000 milliards d’euros !!!

Chaque jour, les règlements interbancaires en France passant par la Banque de France se montent à 300 milliards d’euros, 600 milliards pour des opérations comparables par la Buba !

Ce système est totalement hors de toute logique élémentaire, économique et financière.
C’est la raison pour laquelle les dirigeants de la Bank Of England qui avaient imprudemment accepté de faire partie de la première version du système Target ont judicieusement refusé de rester dans la version Target 2 d’un tel système (en vigueur depuis mai… 2008 !) car ils en anticipaient un éclatement à terme et ils ont eu bien raison de faire alors leur Brexit.

Normalement, ce système a pour but de simplifier, d’écourter et de diminuer les coûts des règlements interbancaires.
Concrètement, son fonctionnement est présenté de la façon suivante : quand un industriel français veut payer son fournisseur espagnol, il donne l’ordre à sa banque, par exemple la BNP de transférer la somme en question à son compte de la banque Santander.
L’argent ne transite pas directement de BNP à Santander (ce serait trop simple !) mais ces deux banques ont un compte à la Banque de France et ce sont ces comptes qui sont mouvementés.
Cette procédure peut paraitre simple, rapide et peu couteuse mais elle est en fait monstrueuse compte tenu des montants engagés au niveau de la zone euro.

Pire : ce système présente des déséquilibres monumentaux !

En effet, comme la zone euro comprend des pays de niveau et de gains de productivité différents les uns des autres, les flux de capitaux entrants dans les banques en Allemagne sont supérieurs à ceux qui en sortent, et inversement pour ces cochons de pays du Club Med qui présentent tous une situation nette négative,

Document 2 :

La situation s’aggrave en particulier pour les banques italiennes et espagnoles : près de 400 milliards d’euros en sont sortis dans chacun de ces deux pays pour aller se réfugier en particulier dans des banques allemandes, sans que ce soit nécessairement à la suite de transactions commerciales ordinaires.

Les banques en Allemagne avaient donc globalement une situation nette positive de 814 milliards d’euros vis-à-vis de banques hors d’Allemagne fin février…

Document 3 :

qui compense presque la situation nette des banques de ces cochons de pays du Club Med en faisant apparaitre quand même un trou d’une centaine de milliards d’euros,

Document 4 :

Globalement, au niveau de ce système Target 2, la situation nette des banques de la zone plonge inexorablement en territoire négatif pour atteindre fin février 177,8 milliards d’euros, ce qui signifie que cet argent est judicieusement sorti des banques de la zone euro pour aller se réfugier… ailleurs,

Document 5 :

Manifestement, les bons spéculateurs anticipent un €clatement, et ils ont raison !
Target 2 joue en quelque sorte le rôle de gigantesque pompe à phynances (ou d’aspirateur), en pompant l’argent des pays du Club Med pour l’amener dans l’Allemagne dominant la zone.

Il est quand même étonnant que plus de 300 millions de barbares ignares continuent à accepter un tel siphonage de leur argent !
S’il y avait un début d’intelligence économique et financière dans la petite tête des candidats aux Pestilentielles, ils dénonceraient ce système…

***

Il est important de rappeler que l’euro-système est en quelque sorte un système pire que celui de Bretton Woods car il n’y a plus de monnaies nationales.
Dans cet euro-système, comme les ajustements entre les parités des monnaies nationales ne sont plus possibles, le désordre allant croissant, ce système quasiment fermé est amené à exploser.

Inversement, dans un système ouvert de changes libres entre monnaies nationales, quand la situation économique et financière se détériore dans un pays par rapport à celle d’un autre pays, des capitaux en sortent pour se réfugier dans ce pays plus performant, les parités entre ces monnaies sont alors modifiées naturellement et spontanément, rétablissant ainsi les équilibres.

Tout est simple mais les Européens aiment à s’autodétruire…

***

Dans toutes les séries de données économiques et financières, comme par exemple les balances commerciales et autres, les soldes mensuels (monthly balances) sont ceux des opérations effectuées chaque mois.
Pour désigner les montants des sommes dues au total finalement en fin de mois, l’expression correcte en anglais est outstanding amounts qui est utilisée à juste titre par les Marioles de la BCE dans le document en PDF du système Target 2

Document 6 :

alors qu’ils utilisent improprement les termes monthly balances dans les séries téléchargeables des mêmes données !

Document 7 :

Cette mauvaise présentation des données peut induire en erreur, ce dont j’ai été victime précédemment…

Cliquer ici pour accéder aux données de la BCE d’où sont tirés ces graphiques.
Cliquer ici pour lire mon article précédent sur ce sujet.

Mots-clés: , , , , , , , ,

11 avril 2017 7

Pestilentielles : quelques moins… pires et du plusse pire !

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique France

C’est peut-être un peu moins pire que ce derniers temps dans ces Pestilentielles car la probabilité pour que le McRon hurleur devienne Président commence à diminuer

En effet, comme je l’ai déjà écrit, le McRon hurleur est le plusse pire de tous : ce n’est qu’une marionnette lancée par l’idiot normal qui ne se représente pas pour empêcher la nomenklatura de droite de remplacer celle de gauche dans les palais présidentiels et leurs annexes dorées, afin de poursuivre la même politique désastreuse pour le bon peuple ignare.

Document 1 :

Le McRon hurleur a commencé ses aventures en tant qu’un acteur dans un théâtre dirigée par celle qui est devenue sa femme et il continue à jouer un rôle, actuellement, celui de candidat à la Pestilentielle.

La propagande des médias (auxquels il faut ajouter un R) a été très active et efficace jusqu’à présent, mais des électeurs français commencent à se rendre compte de la supercherie que certains médias plus ou moins marginaux (LCI !) décryptent même très bien maintenant,

Document 2 :

Cliquer ici pour voir cette vidéo sur Youtube rapportée par F. Boizard.
Cliquer ici pour voir son blog, La lime,
Cliquer ici pour voir son post à ce sujet sur son blog,

Tout est faux chez ce McRon hurleur : c’est de la peinture sur le village Potemkine qu’est devenu la France.

De toute façon, il en est à peu près de même chez les autres candidats : aucun ne propose ce qu’il faudrait faire, cf. Yaka faucons, mais les vrais sont trop nombreux !
Cliquer ici pour voir mon article.

Tout peut se produire, y compris un second tour des extrêmes avec le Merluche et la Marine nationale.

Les marchés sont dubitatifs…
L’écart entre les rendements des mauvais bons à 10 ans du Trésor français (0,954 %) et ceux du Bund (0,198 %) atteint ce matin (9 h 30 environ) des niveaux correspondant à l’exacerbation de l’€-crise,

Document 3 :

Les rendements des mauvais bons à 10 ans du Trésor français montent alors que ceux du Bund et du 10 ans des petits Suisses baissent,

Document 4 :

Le pire étant que ceux du Schatz continuent à baisser sur leur tendance lourde et longue baissière, avant un €clatement ?

Document 5 :

Ça va un peu moins mal, en apparence, sur certains aspects.

Mots-clés: , , , , ,

5 avril 2017 35

Le McRon hurleur, la taxe immobilière et le capital

Rédigé par jp-chevallier dans la rubrique France

Les déclarations, articles et commentaires se sont multipliés depuis quelque temps au sujet des projets du McRon hurleur pour ce qui concerne la fiscalité sur l’immobilier résidentiel

Certains aspects ont été communiqués, comme par exemple la suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages et l’imposition des propriétaires sur la base de l’équivalent d’un loyer mais c’est Renaud Dutreil qui a fourni brièvement (et incidemment) la solution de ces projets lors du Grand O’ du Notariat : il s’agirait d’instituer une taxe sur l’immobilier résidentiel à l’instar de la property tax des Etats-Unis dont le montant en pourcentage serait calculé aussi sur la base de la valeur de marché.

C’est là une excellente idée (dans une optique d’augmentation d’imposition imaginable dans le cadre d’un système socialiste antilibéral) résultant d’un raisonnement économique parfaitement juste, ce qui est particulièrement étonnant et rare de la part d’hommes politiques français !

En effet, les trois quarts des Français sont persuadés que le meilleur placement de leur épargne est dans l’immobilier résidentiel qui est en fait un capital pas ou très peu taxé (par l’Etat) surtout pour les résidences principales et secondaires, et grâce à diverses dispositions, faiblement dans des logements destinés à la location sous diverses formes.
A titre de comparaison, les investissements directs dans des entreprises et ceux en valeurs mobilières sont générateurs de gains lourdement imposés.

L’idée est apriori rentable pour… l’Etat et le millefeuille public car, à partir d’une taxation de ce capital à un taux faible au départ, il suffit par la suite de le majorer petit à petit pour augmenter facilement les recettes publiques, ce qui peut alors se justifier facilement pour financer des dépenses dites sociales en faveur des plus démunis, les propriétaires étant supposés être des capitalistes riches, puisqu’ils disposent d’un capital non négligeable.

Comme le McRon hurleur a fait un passage par la banque Rothschild, il sait très bien qu’un tel dispositif peut être très utile un jour : le jour où il faudra trouver un grand nombre de milliards d’euros (ou de francs français !) pour sauver les Gos banks (et donc la France) de la faillite.

Comme les propriétaires de biens immobiliers sont des contribuables captifs et les biens immobiliers sont par définition immobiles, donc sans risque d’évasion fiscale ou de délocalisation, il suffira alors d’augmenter le taux d’imposition de quelques points de pourcentage (ce qui pourra se faire en un clic de mulot) pour enfourner ce grand nombre de milliards indispensables dans les caisses de l’Etat !

Un précédent existe déjà : les Chypriotes ont été lourdement taxés sur l’immobilier… devenu invendable (parce que trop imposé) alors qu’ils cherchaient pourtant à vendre leurs biens pour survivre. Il s’agissait alors de trouver de l’argent pour renflouer les grandes banques en faillite.

Cette taxe immobilière est une source d’inspiration infinie pour tout Enarque normalement constitué : ainsi par exemple, il sera possible de (sur)taxer les biens vacants à 5 % par exemple, les résidences secondaires, dont les manoirs comme celui qui se trouve près de l’abbaye de Solesmes…

Pour l’instant, ces projets en sont au stade de la conception. Ce qui sera douloureux sera leur finalisation.


Après avoir été élu, le McRon hurleur ne hurlera plus.
Ce seront les propriétaires qui auront voté pour lui qui hurleront
, mais ce sera alors trop tard !

***

Finalement, cette taxe immobilière est une bonne invention car elle pénalise l’investissement dans un capital non productif en incitant les épargnants à investir dans du capital productif (de richesse), soit directement dans des entreprises soit dans des valeurs mobilières.

En effet, un bien immobilier, une fois terminé, n’est plus créateur de richesse.
Le paysan de Böhm-Bawerk s’est enrichi en réinvestissant son épargne dans du capital productif (terre, bâtiments, machines, bétail, etc.) et il ne se serait pas enrichi s’il avait profité de son épargne pour enjoliver inutilement sa propre maison, en la transformant en manoir surdimensionné…

Cependant, il ne faut pas oublier qu’une nouvelle taxe est toujours une mauvaise nouvelle.
Il serait préférable, évidemment, de limiter les dépenses publiques aux seuls besoins permettant aux Français de vivre normalement en sécurité, ce qui n’est même pas le cas.

***

Mix & Remix, là-haut, doit être mort de rire en voyant que ses dessins sont toujours vivants dans la France voisine.

Cliquer ici pour voir la vidéo (à 2:04…) du Grand O’ du Notariat au cours duquel Renaud Dutreil donne, au nom du McRon hurleur, brièvement et maladroitement des indications sur cette taxe sur l’immobilier et sa transcription par Josick en commentaire sur mon article du 31 mars.

Cette taxe sur l’immobilier n’est pas un loyer fictif mais une taxe bien réelle qui est donc tenue en réserve, plus ou moins bien camouflée par le McRon hurleur.
Renaud Dutreil a fait juste une petite erreur en l’évoquant brièvement, ce qui confirme qu’il ne s’agit pas d’une rumeur sans fondement !

Extrait :
J’admets, que l’immobilier, dont la valeur est plus stable, dont l’assiette est moins sujette à des variations soit conjoncturelle soit liée à la valeur des biens, puisse être taxé comme c’est le cas aux Etats-Unis par une super taxe foncière puisque c’est ce que va devenir l’ISF sous Macron.
Donc je crois que ce programme est en réalité très précis ; il est très clair. Ce n’est pas un programme attrape-tout-le monde, c’est un programme qui fait des mécontents. (2:05:02), qui fait aussi des satisfaits, mais on ne peut pas dire que ce programme a été fait pour faire plaisir à tout le monde
.

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,