A l’unanimité moins une !

Les Marioles de la BCE ont décidé… à l’unanimité moins une voix ! … de faire exactement ce qu’il fallait ne pas faire : continuer à prêter des milliards d’euros à des banques et racheter de mauvais bons des Trésors de ces cochons de pays du Club Med, ce qui fait bondir les rendements du Bund ainsi contaminé,

Document 1 :

L’€-crise se déplace au détriment de la Germanie,

Document 2 :

Les Marioles de la BCE et le reste de la nomenklatura € zonarde sont plus que jamais prêts à tout pour aggraver la situation ce qui permet de sauver les apparences à court terme.
Notre histrion ignare l’avait d’ailleurs fort justement dit : l’€-crise est finie.

28 réflexions sur “A l’unanimité moins une !”

  1. Oui, mais ceci va cerrtainement accélérer la récession, l’évolution du PIB étant inverésment proportionnelle à la masse monétaire. Que des bonnes nouvelles en effet.

    Allez, Européens, mettez-vous au travail! Car il faudra bien payer pour ces rachats. Rien n’est gratuit, rien ne se perd, tout se transforme…

  2. J’en suis informée depuis ce matin. Le clône ” Sach-homme-d’or” à la tête de la Bce est en train de forcer copieusement la main afin de faire éclater les “Traités €-zone”, sur terrain de “€uro crises structurelles profondes” et prendre le dessus en matière de libres coudées franches.

    Est-ce orchestré dans le temps ?, ou pas ?………. Je pense que oui. mais….attendons la suite !!!!!!!!!!!!!.
    Quelle stupéfiante guerre !. Excellent à étudier.

  3. Je rappelle ( JP l’a stipulé il y a quelques semaines dans ses études ) que les “marioles”, avec le clône parachuté pour chef à la tête de la Bce, sont les gouverneurs des banques de chaque Pays de l’€-monétaire-zone.

    Au fait ?, c’est Qui ?, le Résistant qui n’a pas signé ?!…………. . Il a des couilles au moins Celui-là !. Va-t-il se faire limoger, comme beaucoup d’autres avant lui ?……..

  4. Bonjour,

    Il est donc écrit que nous boirons la coupe jusqu’à la lie. Bien que je vous devine très occupé, vous serait-il possible de faire un billet de synthèse sur ce sujet après le choix, incohérent mais pas surprenant, de la BCE? Grâce à vous, on en voit immédiatement les effets sur les rendements du Bund mais peut-on élaborer un scénario à peu près crédible pour les mois qui viennent?
    Merci d’avance.

    Bonne soirée

  5. @ Joêl ( et à JP ) :
    Le plus grand commun des €-mortels sont-ils au moins ?, au moins !, au courant de celà ? = Hélas que néni !.
    Ils réclament de la Démocratie sans savoir ce que veut dire le mot Démocratie dans l’Histoire des Peuples.
    On leur promet le miroir aux alouettes, ils se précipitent en masse !, sans réfléchir plus loin que le bout de leur nez.

    Il faut être sacrément résistant en cette Epoque, dans la Vie de tous les jours, encore plus à un âge certain, ne vivant pas dans l’opulence “dite au dessus du seuil de pauvreté”, pour refuser de tomber dans le panneau des Sirènes de toutes sortes avec leur chimères de subventions, en France ! ; garder tête haute avec droiture, quoi qu’il en coute !. Je sais que je ne suis pas seule à vivre çà, et que nous sommes nombreux à nous taire et ne rien accepter !, que nous ne faisons partie d’aucune statistique étatique !, sauf pour payer, payer, payer !!!!!!!!!!!!.
    Le jour où l’Etat des français viendra, via son Administration aux “ordres et aux contre ordres” ( et toujours les derniers informés par leur hiérarchie !, à qui on reproche tant de maux ! ), me demander des comptes, je dirai tête haute : “quand vous vivrez, vous ! et votre Etat, avec ce que je vis, et sans rien demander à l’Etat ! surtout RIEN !, vous aurez le Droit de me donner des leçons !”.
    Et simplement parce que je ne mange pas de ce Pain Là, je m’estime le Droit à ne recevoir d’ordre de Quiconque !.

    Un proche me disait dernièrement ” mais comment peut-on s’en sortir ?, je vais devoir licencier !, celà me rend malade “. J’ai répondu : ” je ne vois plus qu’un moyen !, il faut faire comme la flotte à Toulon en 42 !, se saborder ! ; sachant que nous, on pourra toujours reconstruire ! mais certainement pas l’Etat qui n’a jamais rien compris, et fait n’importe quoi !”.

    1940 : les allemands arrivent ! ( après qu’on le leur ai déclaré la guerre ! avec nos petits moyens ! parce qu’il ont envahi la Pologne !. Oui mais, en 33 ?, montée du nazisme – National Sozialisme ? : en haut lieux on n’était pas au courant ?!!!! , à se demander ce que fichent les RG de l’époque ! – rires – ). Bref, 1940, le Gouvernement de la France fuit à Bordeaux, puis se réfugie à Vichy !, où il pactise avec le nazisme comme étant une fatalité, puis tout compte fait une aubaine !.
    La France a gagné la guerre de “40-44” ?, pour ne pas dire 39-46 !.
    Ah beinh tu m’étonnes !, avec 350 000 soldats pour le débarquements en Provence, A part l’encadrement militaire libre français, c’étaient qui au juste les Autres ?!……
    Et tout ces braves “chair à canon”, Tous !, on du se battre comme des Lions !. Déjà pour montrer aux Us et aux UK qu’ils n’étaient pas des pleutres !.
    Combien en Normandie ?!
    Que valait au juste la voix de la France à Yalta ?!.
    “Les français sont des veaux !”, et aussi “les français ont la mémoire courte” !, a-il été dit ( cf : ….. je laisse chercher ! )

    Moralité : quand on a une courte vue et qu’en plus on est amnésique !, et bien l’Histoire se répète sous une forme ou une autre.
    Le Tandem Franco-allemand dont on n’arrête pas de nous bassiner depuis 1950 ?. Précurseurs et moteur de l’Europe sous sa forme actuelle ?. Non mais faut arrêter de rêver !.
    L’Allemagne, chaque citoyen allemand, a fini de payer les dommages de guerre de 39-45 en 2010 !. Ils ont payé.
    Mais il ne faut surtout pas oublier que si les français n’avaient pas été si gourmands en dommage de guerre en 1918, JAMAIS, JAMAIS !!!!!! , le national socialisme n’aurait vu le jour !.
    Quand on réduit le Peuple à la misère, il finit par se révolter et croire aux faiseurs de miracles ! ( lire Mr Cacomo sur lc Sujet ; et bien d’autres très enrichissants ).

    Pardon d’avoir été longue dans mon exposé. Espérant que celà peut servir à Comprendre et à Construire l’Avenir.

    Merci JP de me permettre de m’exprimer et d’échanger sur votre Site. Merci à tous les “Aminautes” de partager et d’échanger, de bonne foi, sur ce Site.
    Bien cordialement. BFA

  6. Cher M. Chevallier, chers lecteurs, j’ai besoin d’éclaircissements, car je veux être sûr de bien comprendre jusqu’où va la bêtise humaine.
    Moi BCE décide “si nécessaire” d’acheter sans limite des titres de dette publique sur le marché secondaire.
    Le “si nécessaire” se déclenche lorsque les taux d’emprunt de pays membres deviennent trop élevés (élément subjectif).
    Le cas échéant, moi BCE je rachète donc au prix du marché et à qui en a besoin (créanciers privés, états) les dettes pourries dont personne ne veut?
    Or, sauf vente en contre-partie d’actifs particuliers type or ou devises,… la BCE ne crée alors pas dans ce cas de monnaie. Et il y a donc bien ici stérilisation.
    J’imagine cependant que les réserves d’actifs de la BCE ne sont pas infinies, il arrivera un moment ou moi BCE je devrais créer comptablement de la monnaie. Ma première question 1- Comment celle-ci peut elle être “stérilisée”?
    2- Que font les créanciers privés ou les états de l’argent de ces rachats de la BCE? S’ils le replace au chaud dans le bilan de la BCE? Pas de problème il y a stérilisation MAIS elle est provisoire, car qu’arrive t-il lorsque ces créanciers feront sortir les capitaux du bilan de la BCE? Il y aura création de monnaie et donc Inflation voire hyper-inflation?
    Et, pour faire le parallèle avec votre billet du 1er septembre “Grèce: Gag ou Hold-up historique”, n’est-ce pas ce qui est arrivé avec la Grèce qui aurait mis ses nouvelles noisettes fraichement acquises sur le dos des euros zonards bien au chaud chez les meilleurs banquiers du monde??
    3- Ne va t-on donc pas inmanquablement vers une période de forte inflation?
    D’avance merci pour vos éclaircissements.

  7. Le rachat d’oblig pourries agravera l’inflation et la récession et la chute de valeur de la monnaie € , au lieu de sortir chaque pays avec des euros nationaux dévalués de x ils sortiront quand même dévalués de x++++

  8. L’euro repasse au-dessus de 1,21 franc

    L’euro a franchi vendredi matin le cap de 1,21 franc pour la première fois depuis la mi-mars. L’appréciation de la monnaie unique fait suite à la décision de la Banque centrale européenne (BCE) la veille de procéder à des achats de dettes de pays en difficulté financière de la zone euro.

    Vers 10 heures, l’euro valait 1,2108 franc après un plus haut de la journée à 1,2138 franc peu auparavant. Le mouvement de léger affaiblissement du franc suisse a commencé en début de semaine à mesure que se renforçait le sentiment que la BCE procéderait à une annonce sur le rachat de dettes souveraines.

    tiré de : http://www.24heures.ch/economie/argent-finances/euro-repasse-audessus-121-franc/story/12979636

  9. Hier tout le monde s’est focalisé sur les annonces de la BCE mais une information toute aussi importante a été publiée outre atlantique : le secteur privé a créé plus de jobs qu’attendu et le job claims baisse.

    Preuve que les américains dépensent leurs $ et génèrent ainsi de l’activité.

    http://www.cnbc.com/id/48925030

  10. Il faut en l’état actuel des choses regarder d’un point de vue hors “création monétaire ou pas”.

    Certains ici, comme nombre de lecteurs avisés ont retenus l’essentiel, j’espère, qui est le principe du pouvoir.

    Peu importe la création monétaire ou pas. Ce n’est pas le but de la manoeuvre en soit. Peu importe pour Draghi qui devra payer il s’en fou totalement. Ce qui l’intéresse c’est le pouvoir.

    Depusi 10 ans le pouvoir s’est lié inlassablement à la Finance ou au monde de la Finance. Maintenant il test le pouvoir acquis.
    La BCE braque les européens avec un revolver sur la tampe. Vous comprenez bien que maintenant la création d’un front anti Merkel et contre Weidman surtout est claire. Italie, Espagne, Portugal, et autre vont devoir plier sous la menace, on répète le scénario grec.
    Les demandes de réformes des pays, et surtout l’austérité, devront être appliqués, sous peine d’arrêt des rachats d’obligations qui feraient jumper les taux immédiatement à l’annonce et tuerai tel un venin fulgurant le pays concerné. Certes, entre menace et action il y a un écart. Mais la réponse sera la même que les enfants pris en flagrant déli de connerie, “c’est pas notre faute regardez, ils ont pas voulu nous écouter, on allait pas payer !!”. En plus cela pourra paraitre comme une réaction de bon père de famille qui protège les bosn élèves. que néni.
    Maintenant, la victoire d’hier n’est qu’une bataille, j’attends impatienment tel un gamin attendant l’épisode suivant d’une série télé, la réaction de l’Allemagne. J’y met pas mal d’espoir, car les mentalités et le pouvoir du peuple, quoi qu’on en pense est fort en Allemagne.
    C’est simple il suffit pour cela de regarder ce qui a pu être obtenu dans la négociation avec Lufthansa par les salariés, et surtout de regarder le taux de licenciés en Allemagne, et lorsque eux, parlent de débrayage, c’est pas quelques trains qui sont pas là ou quelques avions qui volent pas, c’est une vrai perte sèche pour la société concernée.Passons, car ce débat des mentalités, liées bien souvent aux évènements passés relève plus de l’anthropologie que de la finance.
    L’allemagne a maintenant un vatou, le 12 septembre, avec une pression du peuple demandant un referendum.
    On voit bien que les peuples sont dépassés. Comment pensez vous que la finance arrive à garder la main. Le manque de culture , le manque de connaissance des population et surtout un système rendu complexe, permet aux financiers de se placer à tous les niveaux des fonctionnements. Ce n’est plus l’indépendance des banquiers centraux qui est en jeu, mais les souverainetés nationales ne l’oubliez pas.

    Suite du combat pour bientot, l’espagne n’aura pas d’autre solution que de faire appel à l’europe et là….
    LEs plans d’économie mis en place dans les différents pays sont valables sur l’instant mais ne prennent nullement en compte l’évolution de la situation, la fuite des capitaux avec baisse des pibs etc..
    Le PIB qui baisse, les intérêts d’emprunts qui se cumulent etc…. bétise.
    Vous pensez vraiment que les banquiers centraux sont assez con pour ne pas comprendre ce qu’il se passe et que ce n’est pas jouable. Mais bien entendu qu’ils le savent. Il y a des plans mais pas pour le publics. Et si on donne pas les plans au public c’est qu’il y a certainement une raison….

    Ces gens sont imbus…. de leur persone à un point ou ils ont tendance à mettre de coté la nature humaine de l’homme acculé dos au mur. L’animal mort, l’homme peut très bien tuer. A quand les banquiers en voiture blindée avec garde du corps ? oups ca existe déjà c’est vrai….

    Je ne suis pas complotiste mais réaliste et je pense que cela confirme clairement les mentalités des gens qui nous dirigent.

    http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=14400

    vous l’avez déjà certainement vu mais c’est pour ceux qui n’auraient pas regardé l’émission.

    Pour rappel également dans les volumes des indices boursiers, selon des sources proches de l’AMF, les HFT (robots trading) auraient atteint voir dépassé le niveau des 60% de l’activité totale journalière. Ce qui signifie que les robots interviennent majoritairement sur les marchés, ou quand la machine prend le contrôle….
    Le trading devient de plus en plus difficile, les “Elliotistes” doivent être un peu dépassé, bien qu’ils aient toujours des décomptes même quand ils perdent de l’argent… mais les cycles sont cassés, l’économie est cassée, et les marchés plus manipulés que jamais.

    Olivier

  11. A mon avis les prochains gros perdants dans la décision de la BCE,c’est ceux qui ont des dettes privées c-à-d,il y aura une réduction proportionnelle des prêts accordés au privé par rapport aux prêts des dettes publics afin de”stériliser l’opération de création de monnaie”.Les conséquences,hausses des taux pour le secteur privé(entreprise,etc…),d’où aggravation de la récession.Idée un peu con….par ce qu’on va finance une dette public peu rentable au détriment d’une dette privée qui elle est beaucoup plus profitable en générale.

  12. @ Gilles.
    Si les états remboursent leur dette, il n’y aura pas de création monétaire.

    Par contre il est a noter que pour l’instant l’annonce effectuer hiers par la BCE a eu un effet important.
    On assiste en effet à une chute des taux des pays sous tension (plus de 120 points de bases pour le portugal, 90 pour l’espagne et 80 pour l’italie) et cela sans pénalisés les autres (baisse de 6 points de bases pour la france et augmentation de 4 points pour l’Allemagne). On asssite même à une augmentation des taux suisses +10 points et un renforcement de l’euro vis à vis de toutes les monnaies.
    Pourtant pour le moment la BCE n’a encore rien fait, est ce que la seule peur de son intervention arrivera à elle seule à calmer les marchés, seul l’avenir nous le dira.

  13. Ce n’est effectivement pas le problème car les déséquilibres persistent mais c’est bien l’objectif affiché par la BCE de calmer les marchés de taux en ramenant ceux des pays sous tension à des niveaux acceptables pour qu’ils puissent continuer à se refinancer.
    Si par sa garantie d’intervention en cas de hausse des taux la BCE arrive à convaincre les investisseusr de revenir vers les émissions de dettes des pays en difficulté, elle aura réussi à atteindre son but.
    Wait and see.

  14. Rebond de l’euro. Les marchés on s’en fou. Leur variation est continue et n’a que peu d’importance finalement par rapport au méga problème auquel nous faisons face.
    L’abaissement des taux ne change rien en fait. Le problème n’est même plus là mais on veux nous faire croire que si….
    Le problème est politico économique et rien d’autre. Vous pouvez mettre tous les ingrédients que vous voulez, tant qu’on a pas de gaz on cuisinera pas.

    Réponse intéressante, après le sourire de Merkel “la BCE rachètera les dettes car elle est indépendante.”.
    Quel sera l’enfant dans le dos?
    Si il y en a un. espérons qu’en Allemagne, Weidman pourra faire passer ses idées. Espérons que les Allemands seront plus intelligent que le reste des Européens ignares.

    Olivier
    LEs mouvements de marché sont abérents, les mouvements de taux sont seulement des “indicateurs, et le plus important signe étant la montée du bund, et je ne suis pas certain que si cela perdure l’Allemagne acceptera.

  15. Merci à vous Mr Chevalier et blogueurs de ce site, pour vos analyses et perception d’une situation dantesque.

    Mais n’attendons jamais auprès de personne dans ces histoires monétaires, ni vis-à-vis des Suisses, des Allemands, des PIIGS et bien évidemment des Français.

    Bien que votre point de vu soit pertinent, car tout est simple, les rapports de forces et les enjeux sont beaucoup plus obscures dans cette globalisation financière et ces conflits économiques.

    En 2007, le train a déraillé et aujourd’hui il semble que l’improvisation court terme soit de mise, avec une élection par-ci, une faillite par-là, bref un politico-merdier-financier sans nom.

    C’est dans ce bruit de fond continu, que votre expérience m’est d’un précieux recourt, Mr Chevalier., bien que le danger d’avoir une raison dans cette cacaphonie demande des efforts surhumains.

    Une monnaie c’est une chose, sa valeur une autre. Or si les valeurs sont disparates, que nous reste-t-il pour construire un avenir plus serein ? Nous sommes face à des troubles majeurs, car comme vous le dites si bien, la situation ne peut pas durer éternellement.

    D’un point de vu politique les droites ne savent pas qu’elles sont de gauches, et les gauches qu’elles sont de droites! À force de tourner les vestes, ils ont tous perdu les manches.

    Mais que devient l’outil monnaie dans nos échangent ? La virtualisation de cette dernière n’est-elle pas le dernier Bras d’honneur pour une démesure sur mesure ?

    Vous n’abordez que rarement la profondeur abyssale de la dette US qui me paraît ne plus rien signifier, pas plus que la chasse ouverte sur les banques suisses qui se retrouvent entre le marteau et l’enclume.

    Pensez-vous qu’il soit possible voir souhaitable de créer une valeur axée sur un panier de devises qui fassent référence unique et acceptée par tous pour calmer les ardeurs de cette finance ? N’est-ce pas ces enjeux monétaires la source de nos déboires ?

    Les politiques ont échoué, les financiers se sont perdus, les peuples pataugent, à qui faut-il confier la création monétaire ? faut-il réinventer le système monétaire ?

    Bien évidemment, ces questions sont futiles , puisque nous n’allons certainement pas refaire le monde de sitôt… mais ont-elles un sens ?

  16. On calme pas les marchés on veux surtout éviter les faillites bancaires, et comme on ne sait plus comment faire….

    Deux questions pour Mr Chevalier.

    1- Comment cela sera t il possible étant donné que les contreparties sont de plus en plus pourries?
    Y a plus rien à adosser?

    2- Côté US, Mr Chevalier, 36 économiste sur 59 interogés pensent qu’il pourrait y avoir un QE3 illimité.
    De plus comme nous l’avons vu Mr Romney cherchera à virer Bernanke de la Fed, cette dernière peut elle se lancer dans une telle mesure d’assouplissement si près des élections présidentielles? et le prix des actifs permet il ce QE sans risque de bulle, ou bien Bernanke compte il laisser ensuite se dégonfler la bulle (et donc dévaluer au travers de l’épargne des AbrutisIS qui n’auront pas vu venir la bulle?
    D’ailleurs lorsque l’on regarde la durée de la hausse des actifs après les précédents QE on peut constater que les effets ont été de plus en plus court entre le QE1 et le QE2.

    Merci par avance pour vos réponses car à l’approche du 12 et 13 septembre il va y avoir du mouvment sur les marchés. Votre avis serait le bienvenu.

    Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *