Balances commerciales et monétarisme

Le monétarisme est une théorie économique étonnamment performante. Petit exercice d’application à propos des balances commerciales …

Les excédents de la balance commerciale de la Chine sont considérables, ce qui signifie que ces flux réels sont sortants alors que les flux financiers correspondants sont entrants.
En effet, les exportateurs doivent revendre à la banque centrale les dollars qu’ils ont gagnés pour pouvoir récupérer des renminbis.
La masse monétaire augmente donc plus rapidement que les biens en circulation, ce qui a pour effet mécanique d’alimenter l’inflation et de pousser à la baisse la croissance du PIB qui reste quand même élevée.

Inversement, aux Etats-Unis la balance commerciale est largement déficitaire : ces flux réels sont entrants alors que les flux financiers correspondants sont sortants, ce qui réduit mécaniquement les pressions inflationnistes (la masse monétaire n’augmente pas plus rapidement que les biens en circulation en prix courants) et pousse à la hausse la croissance du PIB.

Dans les deux cas, il faut bien remarquer que la croissance du PIB est pour l’essentiel inversement proportionnelle à la variation de la masse monétaire : quand elle augmente, la croissance baisse, et inversement.

Les gens de la Fed, en bons monétaristes, ce bon vieux Greenspan et le bombardier furtif B-2, Ben Bernanke entre autres, ont fort bien compris ce mécanisme qu’ils ont mis en application avec succès.
L’exercice est cependant périlleux car il faut que les flux de capitaux entrants aux Etats-Unis compensent le déficit commercial, ce qui est réalisé.
Les dirigeants chinois, en bons monétaristes eux-aussi, ont bien compris ce problème et l’ont résolu en investissant directement à l’étranger (en achetant des bons du Trésor des Etats-Unis et d’autres pays) et en incitant leurs exportateurs à investir leurs dollars à l’étranger.

Les équilibres généraux sont réalisés à partir de déséquilibres qui se compensent.

Tout est simple
Génial, le monétarisme !

J’avais déjà consacré un article fin janvier à ce sujet, vu du seul côté chinois, cliquer ici pour le lire.

2 réflexions sur “Balances commerciales et monétarisme”

  1. La dette exterieure des pays riches en dollars,chiffres deuxieme trimestre 2009 publié sur le site de la banque mondiale
    Population en millions Dette/population
    Allemagne 5208 milliards 81 64
    Australie 891 milliards
    Autriche 832 milliards
    Belgique 1271 milliards
    Canada 833 milliards
    Danemark 607 milliards
    Espagne 2409 milliards 46 52
    Finlande 365 milliards
    France 5021 milliards 63 79
    Grece 552 milliards 11 50
    Ireland 2386 milliards
    Italie 2567 milliards
    Pays bas 2452 milliards
    Norvege 548 milliards
    Portugal 507 milliards
    Russie 475 milliards
    Suede 669 milliards
    Suisse 1338 milliards
    UK 9087 milliards
    USa 13454 milliards
    Moralité : la Grêce n’est que l’objet de spéculateurs qui s’entendent même peut être avec l’intérieur du pays , la dette étant accessible à la spéculation , choix du pays bien vu.
    La dette france est trop grosse pour être mangée à la même sauce.
    Dormez braves français vous ne risquez pas la situation des grecs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *