BCE : dure, dure la fin de cette année !

Les Marioles de la BCE ont de plus en plus de difficultés pour boucler leur bilan, comme je l’ai déjà écrit, et la fin de ce trimestre qui est en même temps (comme dirait l’Autre) la fin de cette année, est de plus en plus proche et de plus en plus problématique…

Une fois de plus, les généreux, mystérieux et anonymes non-résidents ont dû apporter un total de… 370 milliards d’euros pour leur éviter de les emprunter sur les marchés, ce qui aurait eu des conséquences dramatiques, derniers chiffres publiés ce jour, bilan arrêté le vendredi 21 décembre,

Document 1 :

En effet, d’une part, les Etats déjà surendettés ont été obligés de récupérer… 44 milliards d’euros pour pouvoir finir cette année, et d’autre part, les banksters ont été obligés de récupérer eux-aussi 16,5 milliards d’euros pour survivre encore un peu et espérer ne pas faire faillite tout de suite.

Ces apports de… 370 milliards d’euros par ces généreux, mystérieux et anonymes non-résidents constituent un plus haut record historique, et il reste encore deux semaines à tirer avant la clôture des bilans de 2018 !

Document 2 :

L’an dernier, sur les deux dernières semaines, ces non-résidents ont été obligés d’augmenter leurs apports de 150,5 milliards d’euros, ce qui est possible encore cette année, mais ça risque de coincer quand même,

Document 3 :

Pour rappel, ce sont les apports des Etats membres de la zone (euro) et ces non-résidents qui permettent de boucher le… grand trou du QE,

Document 4 :

Les Etats surendettés ont manifestement atteint un maximum de leurs apports, et ce sont ces non-résidents qui sont toujours prêts à combler ce grand trou depuis que la BCE est en difficultés,

Document 5 :

Ce grand trou du QE atteint… 700 milliards d’euros deux semaines avant la clôture des bilans de 2018 !

Document 6 :

Ça va donc être dur dur de passer le cap de la fin de cette année pour l’euro-système et les malheureux Euro-zonards !

***

Pour rappel, comme je l’ai déjà écrit, ces généreux, mystérieux et anonymes non-résidents ne peuvent être que les titulaires de capitaux provenant de pays producteurs d’hydrocarbures, et plus précisément des dirigeants de pays musulmans qui exigent évidemment d’autres compensations (non financières) en retour, problème qui n’est jamais abordé par ailleurs…

En effet, ce sont les seuls qui disposent d’une masse considérable de capitaux (300 à 400 milliards d’euros, jusqu’à présent du moins !) toujours disponibles et investissables sans avoir besoin d’en maximiser la rentabilité.

Leur puissance financière est tellement considérable que même le Donald n’ose rien faire contre eux, et en particulier contre MBS, même lorsqu’ils commettent les pires crimes alors qu’il déclenche ses foudres contre d’autres qui sont un peu moins cruels envers leurs ennemis…

 

Les apports sécurisés de tels montants ne peuvent être réalisés que par des entités disposant de ces capitaux immédiatement mobilisables, ce qui restreint les candidats possibles…

Si la Donald Company est capable d’intervenir sur les marchés en fonction de ses intérêts en utilisant une force de frappe importante, il est évident qu’elle n’est jamais intervenue pour sauver l’euro-système, au contraire même comme l’ont montré par exemple les dirigeants des grandes banques américaines qui ont précipité la débâcle des big banks européennes too big to fail en 2012.

Par ailleurs, les réserves de changes considérables de la Chine qui se montaient à 3 118 milliards de dollars en juillet n’ont jamais été investies à tort et à travers et elles ne le seront jamais, et surtout pas dans des opérations risquées pour sauver une grande banque centrale comme la BCE.

En dehors de ces investisseurs potentiels majeurs, aucun autre n’a les capacités d’apporter à tout moment 300 à 400 milliards d’euros, surtout sans avantages financiers en retour.

***

A ma connaissance, je suis le seul à mettre en évidence et à publier ces problèmes de l’euro-système qui sont bien connus des Américains, c’est-à-dire des gens de la Fed, de la FDIC et du gouvernement, dont le Donald

Cliquer ici pour lire mon article précédent sur ce thème.

© Chevallier.biz

16 réflexions sur “BCE : dure, dure la fin de cette année !”

  1. La question a 100 euro, ou plutot a 100 dollars etant… jusqu’a quand tout cela peut-il tenir?
    Pour le moment l’Eur Usd se paie meme le luxe de stagner autour des 1,14 et de ne pas rompre le support des 1,1280.
    Personnellement, j’ai hedge une partie de la valeur de mon appartement en France en empruntant des Euros aupres de mon courtier a 1,25% par an, pour acheter du USD. Une assurance qui me coute 1,25% par an sur le cours Eur/Usd en somme, mais j’ai l’impression que vu l’etat de la petaudiere, ce n’est pas cher payer pour se proteger…

    Quand vous parlez de Euro crash, vous pensez qu’on pourrait assister a une debacle tres rapide vers puis sous la parite?
    Bien a vous et merci pour cette superbe analyse

    1. Le Donald ne veut pas d’un dollar trop fort non plus pour relancer l’industrie et les exportations US. Je ne pense pas qu’il faut trop s’attendre à un retour à la parité… pour le moment. Mais j’avoue que j’ai quelques dollars depuis cet été 😀

  2. Pensez vous que la rué aujourd’hui sur le 1 mois US peut être une protection pour passer la fin d’année ? car à -3.28% cela fait beaucoup pour une durée aussi courte ?!

  3. Si on pouvait établir un parallèle avec les propos du blog de Jovanovic qui n’est pas monétariste mais journaliste “financier” il y aurait lieu de dire au vu de son dernier article du blog >au 29 déc. que la tendance se rapproche pour le crash… tout comme le Spread entre le 10 ans et le 3 mois us.
    Ses propos sont alarmistes, il est vrai qu’il est doué pour cela ; ca vaut le détour , sur B. Masters, sur la situation des banques européennes, mais cela reste du journalisme de fait.
    L’article intégré d’Eloïse Benhammou ,”200 Milliards de dettes de plus pour 2019″ vaut le détour, “SS et Crédit en dollar” rejoignent la vidéo YouTube sur la BNP, fusion avec Paribas et conséquences….
    ”Il ne faudrait pas une semaine pour ../.. le chaos en France. ”
    En fait on y est dans le crash, il suffit d’un claquement de doigts pour le réaliser mais pour l’instant il n’ y a pas ce claquement de doigts.

    Ah bravo pour la photo…ahaha, les “dérivés” ont du mal à passer. A 2 000milliards de la BCE il va quand même nous faire une petite indigestion, une “hyperinfl-ation de l’estomac”

  4. Le Donald ne veut pas d’un dollar trop fort non plus pour relancer l’industrie et les exportations US. Je ne pense pas qu’il faut trop s’attendre à un retour à la parité… pour le moment. Mais j’avoue que j’ai quelques dollars depuis cet été 😀

  5. Les “non-résidents” ne sont-ils pas à chercher du côté de Soros et compagnies ? … à qui profite le crime ?
    Merci encore pour vos analyses… meilleurs voeux pour cette nouvelles plus pire année !

    1. “des dirigeants de pays musulmans qui exigent évidemment d’autres compensations (non financières) en retour”… comme l’islamisation de l’Europe

  6. L’euro a été conçu en étant dysfonctionnel volontairement afin d’obliger les états à aller vers une Europe fédérale pour le rendre techniquement fonctionnel. Mais celle -ci n’est qu’une étape, les mondialistes veulent un open space mondial, une monnaie mondiale, destruction des états nations, des peuples. C’est l’objectif des objectif…donc ça continuera encore quelques années. Il faut lire ce que dit Michel Camdessus, eurobeat et ancien patron du FMI, il est très clair..
    Les Eurobéats mondialistes iront le plus loin possible dans la poursuite de leur dogme et utiliseront tous les artifices pour que ça continue parce que c’est le projet des projet. L’euro tiendra encore quelques années, ils n’ont pas utilisés toutes leurs cartouches.
    L’élection du Donald, c’est la mouche dans la soupe, le grain de sable dans le rouage. Il a l’ensemble des élites mondialisés, la presse, des hommes de davos contre lui avec un acharnement inouie et il tient. Ce qui les rends fous

  7. Les “prêteurs” en question ne sont que les touches d’un ordinateur qui créent des centaines de milliards ex-nihilo pour équilibrer un bilan.
    Ne cherchez pas ailleurs !

  8. Vous croyez avoir à faire à des gens rationnels qui suivent les règles économiques et financières… ?
    Vous faites une erreur monumentale.
    Ils se foutent royalement de toutes les règles.
    La seule et unique recherche c’est le contrôle total et le pouvoir absolu.
    Ils savent très bien que tout va crasher, que le chaos va s’installer, c’est un objectif recherché pour assurer une dépopulation mondiale et un nouvel ordre mondial totalitaire dirigé par une minorité “éclairée” sur un monde dépeuplé et totalement esclave.
    Croyez y ou pas, c’est ce qui va arriver vers 2030 après la crise de 2020 – 2025

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *