Bonne leçon de bons…

Les bons des Trésors donnent de bonnes leçons car ce sont les marchés directeurs, ceux qui sont à la base de tous les autres marchés, là où interviennent les meilleurs spéculateurs, c’est-à-dire les investisseurs qui voient loin et juste…

Au départ, le dernier bilan de la BCE montre que les Marioles ne prêtent plus des dizaines de milliards d’euros aux banques grecques dans le cadre des opérations de refinancement, c’est-à-dire contre la mise en pension de mauvais bons comme le montre la baisse de 47 milliards du poste 5,1 contre balancée par une augmentation de 51,7 milliards de la rubrique 6 généreusement accordés par la seule banque centrale grecque…

Document 1 :

les banques grecques replaçant ensuite ces milliards auprès de la BCE, comme le montrent les sommes du passif dont les variations sont très faibles,

Document 2 :

C’est le carnaval des dizaines de milliards d’euros qui valsent !

Donc, comme je l’ai déjà écrit, tout va bien, pour au moins 6 mois encore du moins, comme le montre la pentification de la courbe des taux grecs, le pire arrivant un peu plus tard, avant la fin des deux prochaines années,

Document 3 :

L’hypertrophie monétaire dans la zone euro est et sera fatale pour tous les Européens du continent, y compris les Allemands, et durablement, la courbe des taux étant négative jusqu’au 6 ans, le 30 ans étant dramatiquement et historiquement inférieur à… 1 % !

Document 4 :

Idem pour les Français

Document 5 :

et même pour les petits Suisses,

Document 6 :

La situation est très tendue dans la zone euro. La nomenklatura bancaire franchouillarde a beaucoup de difficultés à défendre ses intérêts comme le montre l’écart entre les rendements des mauvais bons français et ceux du Bund qui culminent à plus de 100 %,

Document 7 :

C’est un combat d’heure en heure comme le montrent les écarts dans la journée entre les rendements après en fins de séances européennes et américaines qui ont été mal maitrisés ces derniers jours,

Document 8 :

Pour l’instant, tout va bien.
Les marionnettes politiques s’agitent. Les grands manipulateurs sont sereins.

5 réflexions sur “Bonne leçon de bons…”

  1. Jeudi 19 février 2015 :

    Aide à la Grèce : Berlin rejette la demande d’Athènes. « Ce n’est pas une solution substantielle. »

    Le ministère des Finances allemand a rejeté jeudi la demande déposée par la Grèce d’extension de l’aide de ses partenaires européens, estimant qu’elle ne représentait pas une solution substantielle et ne répondait pas aux critères fixés par la zone euro.

    « La lettre en provenance d’Athènes n’est pas une proposition substantielle de solution », a commenté Martin Jäger, porte-parole de Wolfgang Schäuble, ministre des Finances, dans un bref communiqué.

    « En vérité, elle vise à obtenir un financement-relais, sans remplir les exigences du programme. Le courrier ne remplit pas les critères définis lundi par l’eurogroupe », a-t-il poursuivi.

    Athènes s’est adressé aux ministres des Finances de la zone euro jeudi pour obtenir un prolongement de six mois du soutien financier de ses partenaires, et en prenant un certain nombre d’engagements.

    Le gouvernement grec refuse toutefois de se plier au memorandum qui est associé au programme d’aide, et prescrit au pays de rigoureuses mesures d’austérité.

    Dès mercredi, Berlin avait jugé qu’aides et réformes étaient indissociables, et insisté sur cinq conditions que devrait remplir la demande grecque pour satisfaire la zone euro.

    Parmi elles figurent l’engagement à ne pas détricoter les réformes déjà engagées, à ne pas mettre sur les rails de nouvelles qui pèseraient sur les finances publiques grecques, ou encore un engagement d’Athènes à rembourser tous ses créanciers. Les pays de l’union monétaire se sont entendus sur ces conditions lundi à Bruxelles.

    http://www.romandie.com/news/Aide-a-la-Grece-Berlin-rejette-la-demande-dAthenes-pas-une-solution-substantielle_RP/567535.rom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *