Bund : plus bas historique

Ce mardi matin, 10 avril, en début de séance, les rendements du Bund ont atteint leur plus bas historique à 1,69 % car les capitaux affluent sur ce refuge (ainsi que sur les bons du Trésor helvète),

Document 1 :

Les rendements des mauvais bons du Trésor français montent au contraire : ils ont dépassé la barre des 3 % ce qui accentue l’écart relatif par rapport à ceux du Bund,

Document 2 :

Ces tendances sont parfaitement conformes à mes analyses précédentes, évidemment.

Dans le cadre de la campagne présidentielle, personne n’en parle alors que ces problèmes devraient être au centre de toutes les discussions.
Les Français planent. La chute fera mal.

16 réflexions sur “Bund : plus bas historique”

  1. As announced by the Governing Council on 10 May 2010, the ECB conducts specific operations in order to re-absorb the liquidity injected through the Securities Markets Programme (SMP).
    In this regard, the ECB will carry out a quick tender on 10 April at 11.30 in order to collect one-week fixed-term deposits with settlement day on 11 April. A variable rate tender with a maximum bid rate of 1.00% will be applied and the ECB intends to absorb an amount of EUR 214.0 billion.

    Pas très sûr de ce qui se cache là-dessous, mais on dirait que ça bouge aujourd’hui et demain à la BCE… 214bn… La BCE a en overnight deposit 784bn. Est-ce un hasard que le total des deux monte proche de 1000bn? Probablement que oui…

  2. “Les Français planent.” Cela s’entend même jusqu’à Mindanao aux Philippines. Pour la première fois ce jour j’ai entendu chanter français (cela fait près d’1 an et demi que j’y suis) et c’était : “Ca plane plane pour moi !” Evidemment !

      1. Je crois que vous avez fait une petite erreur dans votre article: “les rendements du Bund ont atteint leur plus bas historique à 1,29 %”. Ce serait plutôt 1,69% ?

  3. avant l’été 2011 CA était à 10€ il est maintenant à 4 € , perdu 60% de valeur , bientôt vaudra 0,2 € et voudrons toujours pas déclarer la faillite , à quand le feu au siège social et aux archives ?

  4. Bonjour,

    Mêmes chiffres, interprétations toutes différentes. Qui manipule qui? : http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL6E8FA16B20120410 et http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/04/10/20002-20120410ARTFIG00320-l-industrie-francaise-en-berne-en-fevrier.php. Reste le commentaires lapidaire de l’INSEE (http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=10&date=20120410) qui ne laisse pas de place aux doutes. Notons que pour une fois, n’est pas menteur celui qu’on pense.

    Indépendamment du titre totalement ambigu, , Reuters dit le principal. La plupart des autres articles sont des pâles resucées de la dépêche. Sans être grand clerc, je pense que le chiffre important est la baisse de la production de l’industrie manufacturière qui s’installe à -1,2% sur un mois. La miraculeuse hausse de 0,3% de la production industrielle de la France me fait penser à ces “bons” chiffres du commerce extérieur le mois suivant une vente importante d’Airbus. L’arbre qui cache la forêt en quelques sorte.

    Bonne soirée

  5. 14 avril 1912 : le Titanic percute un iceberg.

    Cent ans plus tard, presque jour pour jour, mardi 10 avril 2012 : le Titanic « ZONE EURO » percute plusieurs icebergs.

    Taux des obligations italiennes à 10 ans :
    19 mars : 4,84 %.
    20 mars : 4,90 %.
    21 mars : 5,00 %.
    26 mars : 5,03 %.
    27 mars : 5,12 %.
    30 mars : 5,12 %.
    3 avril : 5,16 %.
    4 avril : 5,37 %.
    5 avril : 5,45 %.
    10 avril : 5,68 %.

    Taux des obligations espagnoles à 10 ans :
    5 mars : 4,97 %.
    9 mars : 5,00 %.
    12 mars : 5,06 %.
    13 mars : 5,13 %.
    14 mars : 5,17 %.
    15 mars : 5,18 %.
    16 mars : 5,20 %.
    20 mars : 5,23 %.
    28 mars : 5,33 %.
    30 mars : 5,35 %.
    3 avril : 5,45 %.
    4 avril : 5,69 %.
    5 avril : 5,75 %.
    10 avril : 5,98 %.

    Le Titanic « ZONE EURO » prend l’eau de toutes parts.

    http://www.youtube.com/watch?v=Vxz8p3QdD3Q

  6. Heu j’ai toujours du mal à assimiler la signification des graphiques comme ceux que vous présentez en document 2. La dévaluation Frf/Deutsch mark en %

    J’ai bien compris que ce pourcentage est en points (en centièmes) l’écart des taux d’emprunt entre ces 2 pays de l’euro-zone. c’est à dire l’allemagne emprunte à 0.8% de moins de taux d’intérêt que la France. ( ce que les économistes appellent les points de spread. Et en l’occurrence 80 points d’écart car 0.80% de moins. Et que c’est très très très mauvais quand on arrive à 200. Et même dès qu’on est à 100, les investisseurs se méfient)

    Mais y a-t-il un moyen d’approximer ou de connaitre (donc à partir de votre document 2) la dévaluation que subirait le franc par rapport au deutsche mark si les pays reprenaient subitement leurs monnaies respectives ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *