Citigroup 3° trimestre 2012

Citigroup a publié ses résultats du 3° trimestre 2012…

Le multiple µ d’endettement (mon µ, leverage) de Citigroup reste nettement sous la barre critique de 10 à… 9,4 !

Il respecte donc confortablement les règles de la BRI et de la Fed qui imposent un maximum de 12,5 selon Bâle II, en atteignant déjà largement les exigences de Bâle III : moins de 10 (le total des dettes ne doit pas dépasser 10 fois le montant des capitaux propres), sans tricher comme le font les banques européennes,

Citigroup2011 Q32011 Q42012 Q12012 Q22012 Q3
Pref. stocks0,3120,3120,3120,3120,312
Liabilities1 758,931 696,381 763,021 732,851 744,88
Equity177,06177,494181,508183,599186,465
Leverage (µ)9,99,69,79,49,4
Tier 1 (%)10,110,510,310,610,7

Sommes en milliards de dollars.

Les véritables capitaux propres représentent 10,7 % du total des dettes, ce qui est nettement supérieur aux exigences de Bâle II (d’un minimum de 8 %) et de Bâle III (10 %).
Les actions de préférence sont négligeables.


Par rapport aux trimestres précédents, les capitaux propres augmentent plus rapidement que le total des dettes, ce qui est parfait car cela signifie que dans cette banque les activités reprennent leur cours normal après les turbulences financières de ces dernières années.

Le ratio d’endettement tel qu’il a été conçu par les gens de la Fed est le plus simple et le meilleur test de stress. Tout le reste n’est que mauvaise littérature pour idiots inutiles.

Seul problème : les bénéfices sont faibles du fait de la continuation de l’assainissement de cette banque (cf. la perte liée à la cession de sa part dans Morgan Stanley Smith Barney).

Cliquer ici pour lire le communiqué de Citigroup sur ses derniers résultats.

7 réflexions sur “Citigroup 3° trimestre 2012”

  1. Samedi après-midi, j’étais devant le Reichstag à Berlin. J’ai vu un homme se rouler par terre avec des flammes de un mètre de haut. Le temps de comprendre ce qui se passait, il y avait déjà de nombreux passants qui se sont précipités sur lui pour tenter d’éteindre les flammes. Ma femme et moi, on était à 20 ou 30 mètres. L’ambulance a mis environ 10 minutes pour être sur place.

    De retour à la maison, j’ai recherché ce qui s’était passé et ce qu’en disaient les média :

    http://www.berliner-kurier.de/polizei-prozesse/grauenhafte-bilder-berliner-steckt-sich-vor-reichstag-in-brand,7169126,20588250.html

    L’homme est décédé 30 minutes après. Comme dit Rammstein : “Ein Mensch brennt!

    Selon la police, il ne s’agit pas d’un acte politique. Mais comment est-ce possible que ce ne soit pas un acte politique si l’on choisi de se donner la mort devant le Reichstag? Est-ce que l’on ne nous dit pas tout? Pour un suicide, pourquoi choisir une voie de sortie si douloureuse et si pleine de souffrances que le feu (malgré les coups de couteaux préalables)?

    D’autre part, et à un autre propos, lors de mon voyage à Berlin, j’ai rencontré des amis allemands. Ils m’ont dit qu’ils soutenaient fortement d’aider financièrement les pays du sud. Je leur ai expliqué que c’est en fait eux-mêmes qu’ils aidaient à travers ce geste prétendument altruiste. Que s’ils voulaient *vraiment* aider les pays du sud, il faudrait les faire sortir de l’euro, leur laisser dévaluer leur monnaie. En effet, le 80% de la population, ne possédant “rien”, ne peut guère souffrir d’une sortie de l’euro.

    Les Allemands ont peur d’une augmentation énorme de l’évaluation de leur monnaie. Ils sont prêts à payer chers les pays du sud pour que le reste de l’Europe n’arrête pas d’acheter ces jolies BMW ou Mercedes, ni ces sompteux chars Leopard 2, que tout le monde leur envie….

    Lorsque le château de cartes tombera, ce ne seront pas des cartes qui tomberont sur les gens, mais des gros blocs de béton armé qui fracasseront nombre de têtes sur leur passage!

      1. Si ! Joêl, les Peuples du Vieux Continent peuvent avoir une idée du pire, à condition qu’ils ne soient pas devenus amnésiques à force de lobotomies successives toujours savamment orchestrées !.

        Je suis bouleversée par votre narration de l’évènement dont vous avez été témoin, vous et votre épouse. Je partage vos interrogations quant au lieu. Peut-être la presse allemande en dira plus, après investigations policières, quant aux motifs de ce désespoir suivi d’un tel acte de suicide. Il y a des façons plus “douces” d’en finir avec la Vie. S’immoler par le feu devant un édifice public représentant le Peuple, a, à mon sens, tout son sens quant au message qu’il se voulait véhiculer, à Tous.

        Sentiments plus qu’affligés partagés.

    1. C’est l’approche du 21 décembre 2012 qui le stresse.

      Il a été aperçu ce matin à l’aéroport de Carcassonne à la descente d’un vol Ryan Air, pour aller se réfugier dans le village de Bugarach avec tous ses amis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *