Croissance française : propagande et effondrement

La propagande de la bande du Mignon poudré n’a plus de limite comme le montrent les chiffres et les commentaires de l’Insee et des journaleux à propos de la publication des chiffres de la croissance en France au 1° trimestre 2021…

En effet, cocorico, les experts en propagande de l’Insee ont annoncé triomphalement que la croissance française d’un trimestre à l’autre a été de 0,4 % ce qui constitue un résultat remarquable par rapport à celle des autres pays de la zone euro qui a été de -0,6 % et surtout par rapport à l’Allemagne avec son -1,7 % !

Cocorico, mieux encore : la croissance française (+1,44 %) d’une année sur l’autre a même été supérieure à celle des États-Unis (+0,40 %) !

Document 1 :

Sur la longue période, l’écart de la France par rapport aux États-Unis tend à se réduire…

Document 2 :

… ce qui est plus facile à voir en changeant l’échelle de graphique précédent,

Document 3 :

Oui mais… le PIB du 1° trimestre en France (c’est-à-dire la création de richesse) est du même niveau que celui du… 1° trimestre 2017 après avoir plongé au 2° trimestre au niveau du PIB du… 1° trimestre 2003 !

Document 4 :

Aux États-Unis, le PIB du 1° trimestre 2021 a légèrement dépassé celui du 1° trimestre 2020 qui était légèrement inférieur au plus haut PIB trimestriel de l’Histoire,

Document 5 :

Le plongeon de la création de richesse en France dû à l’acharnement mis par la bande du Mignon poudré à interdire aux Français de travailler a des conséquences catastrophiques et durables.

Personne, à ma connaissance n’a relevé l’importance de cette perte de création de richesse en France à partir des données du PIB publiées par l’Insee.

Les experts de l’Insee sont donc de remarquables experts en propagande comme ce fut le cas en URSS.

Par rapport au trimestre précédent et en taux annualisé, la croissance aux États-Unis a été supérieure à celle de la France,

Document 6 :

Même graphique que le précédent en changeant l’échelle de graphique précédent,

Document 7 :

Cliquer ici pour accéder aux données de l’Insee d’où sont tirés ces graphiques.

Cliquer ici pour accéder aux données des États-Unis fournies par notre ami Fred de Saint Louis.

***

Complément au 3 mai…

Le graphique 4 représente l’évolution du PIB trimestriel en volume de la France en milliards d’euros d’après les chiffres publiés par l’Insee, c’est-à-dire à prix constants, déflatés par un traitement statistique qui peut être considéré comme étant fiable.

Ainsi, la création de richesse en France est passée d’un plus haut historique au 3° trimestre 2019 à 582,1 milliards d’euros pour tomber à 473,1 milliards au 2° trimestre 2020, soit une baisse de 18,73 % et pour remonter à 555,4 milliards au 1° trimestre 2021.

Le PIB de la France est tombé relativement plus bas que dans les autres pays comparables, Allemagne, États-Unis entre autres.

Ne prendre en considération que le taux de croissance du PIB réel est trompeur dans les circonstances actuelles et c’est la raison pour laquelle la propagande officielle l’utilise pour enduire dans l’erreur les Français à l’insu de leur plein gré.

En réalité, le plongeon du PIB est pire encore que ce qui ressort de ces chiffres car les confinis de fonctionnaires ont été payés pour la plupart à ne rien faire chez eux (sauf les forces du désordre) et leur création de richesse est mesurée non pas par leur travail effectué mais par leurs traitements versés.

Donc, la véritable création de richesse au pire de cette crise au 2° trimestre 2020 a été inférieure au chiffre publié par l’Insee, soit 473,1 milliards d’euros.

Par ailleurs, les loyers payés par les entreprises et les particuliers entrent dans le calcul du PIB sans qu’il y ait véritablement création de richesse, car en ne faisant rien personne ne crée de richesse !

Le graphique 5 représente l’évolution du PIB trimestriel en volume des États-Unis en milliards de dollars d’après les chiffres publiés par notre ami Fred de Saint Louis.

© Chevallier.biz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *