Croissance USA / France : l’écart se confirme en juin

Comme je l’ai déjà écrit, le PMI manufacturier est un excellent indicateur de l’activité économique car il donne en fin de mois (ou parfois au tout début du mois suivant pour les Etats-Unis) la tendance réelle du PIB pour ce mois, donc très rapidement et il est généralement très fiable…

La croissance a fléchi aux Etats-Unis (à cause de l’€-crise) où elle est aux alentours de son potentiel optimal de 3 % alors qu’en France elle est manifestement négative en réalité, l’Insee faisant des acrobaties pour sauver les apparences du village Potemkine : le PMI manufacturier en France était à 45,2 en juin contre 49,7 aux Etats-Unis, au-dessus de 50 depuis août 2009

Document 1 :

ce qui correspond bien à une croissance normale dans la bonne moyenne historique, cet indicateur confirmant une fois de plus mes autres analyses précédentes,

Document 2 :

Dans les années 90 et au début de ces années 2000, la croissance française suivait celle des Etats-Unis avec un temps de retard (6 mois généralement) mais par la suite cet écart a fondu car les marchés sont maintenant très ouverts.
Maintenant, c’est-à-dire depuis la reprise de la croissance américaine, la vieille Europe continentale a décroché, et durablement, à cause des erreurs monumentales commises par les malheureux Euro-zonards et en particulier les Français qui sont encore persuadés qu’un autre système (plus ou moins socialiste) est plus efficient que le libéralisme.
Tant pis pour eux !

Seul le Tigre celtique semble renaitre avec un PMI à 53,7 grâce à un taux d’imposition des bénéfices des sociétés particulièrement bas.

Pour stimuler la croissance, il n’y a qu’une solution : baisser le taux des prélèvements obligatoires, et ce qui en est le complément logique, les dépenses publiques et les dettes, en particulier les impôts et les charges pesant sur les entreprises créatrices de richesse.

Tout est simple.

18 réflexions sur “Croissance USA / France : l’écart se confirme en juin”

  1. Au delà du passage en territoire décroissance du PMI à 49,7 c’est surtout l’ISM Manufacturing Prices qui chute à 37 qui est inquiétant car il reflète la marge des entreprises et cela n’augure pas de bonne nouvelles sur les bénéfices à venir des sociétés US.
    Les new export orders qui passent de 50.5 à 48.3 indiquent également la difficulté des boites US à exporter suite au ralentissement dans la zone euro et à la remontée du dollar.

  2. http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/07/02/97002-20120702FILWWW00517-usa-indice-ism-sous-50.php

    47.5 ou 49.7 ?

    PMI : Purchasing Managers Index.
    ISM : l’institut ISM (Institute for Supply Management), l’ISM Manufacturing PMI (Purchasing Managers Index – Indice des Directeurs des Achats)

    Donc, si on parle de la même chose, pourquoi Le Figaro parle de 47.5 ?
    http://www.ism.ws/ismreport/mfgrob.cfm pour le chiffre officiel

    On a aussi une variante par JP Morgan Chase : http://www.ism.ws/ISMReport/content.cfm?ItemNumber=22770

    Bref.

    1. Mais LOL…
      Caroline Fourest mais LOOOOL….
      C’est l’hystéro qui racontait que des idioties à la télé lors de la campagne présidentielle.
      Perdez pas votre temps, cette émission est idiote.

  3. Lundi 2 juillet 2012 :

    Zone euro : le chômage atteint un nouveau record en mai à 11,1%.

    Le taux de chômage dans la zone euro a atteint en mai un nouveau record, à 11,1% de la population active, et il pourrait continuer d’augmenter pour atteindre un pic à 11,5 ou 12% dans les prochains mois, anticipent les analystes.

    Selon les estimations de l’office européen de statistiques Eurostat, 17,561 millions de personnes étaient au chômage dans la zone euro en mai, soit 88 000 de plus que le mois précédent.

    Le taux s’élevait à 11,1% en mai, contre 11,0% en avril.

    C’est la première fois depuis la création de la zone euro qu’il franchit le seuil de 11%, qu’il avait atteint, pour la première fois également, en mars. Les analystes interrogés par DowJones Newswires s’attendaient à ce qu’il reste à 11,0% en mai.

    Il s’agit aussi du 13e mois consécutif au cours duquel le chômage a atteint ou dépassé le seuil de 10% dans la zone euro.

    Par rapport à mai 2011, le nombre de chômeurs s’est accru de 1,82 million de personnes dans l’Union monétaire.

    http://www.romandie.com/news/n/Zone_euro_le_chomage_atteint_un_nouveau_record_en_mai_a_111_dev72020720121300.asp

  4. Lundi 2 juillet 2012 :

    La Cour des comptes lance une alerte : la dette publique devrait dépasser 90 % du PIB fin 2012 (pour mémoire, elle était de 64 % fin 2007). La dette publique imputable aux programmes d’aide aux pays en difficulté (prêts bilatéraux ou par l’intermédiaire du FESF) devrait s’élever à 50,2 milliards fin 2012, contre 14,5 milliards fin 2011 – soit une hausse de 1,8 point de PIB.

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/07/02/20002-20120702ARTFIG00615-la-dette-depassera-90-du-pib-fin-2012.php

    Cette dernière phrase est très importante : l’aide de la France aux pays de la zone euro en difficulté a coûté 14,5 milliards d’euros fin 2011. L’aide de la France aux pays de la zone euro en difficulté coûtera 50,2 milliards d’euros fin 2012.

    Et encore, il ne s’agissait que d’aider la Grèce, l’Irlande et le Portugal.

    Quand la France va devoir aider l’Espagne et l’Italie, combien de centaines de milliards d’euros cela nous coûtera-t-il ?

    C’est ça qui est génial avec la zone euro : les dominos tombent les uns après les autres.

    Les trois premiers dominos qui sont tombés vont faire tomber tous les autres.

  5. J’espère que vous avez lu le journal Aujourd’hui ou le Parisien (c’est le même contenu, seul le nom change)

    On a eu droit une page entière totalement humoristique…

    En effet, c’était une journée avec F.Pérrol… le petit copain à sarkozy qui a joué au banquier à BPCE
    Un mec qui n’a jamais aucune autre compétence bancaire hormis d’être pote à sarko
    et dont l’élection à la tête de BPCE est actuellement examinée par la justice (qui comme d’hab ne redira rien)
    Et qui a tout aussi bizarrement été placé à la tête de l’union bankstérienne (on se demande sur quel type de compétence il a été recruté… peut-etre l’idiotie, l’illumination etc….)

    Donc en plus d’une journée idiote en la compagnie de ce marlou… on y répéte que sa banque pourrie BPCE aurait 9.5% en ratio de solvabilité (le tiers core one que M.Chevallier donne à 3.6% pour BPCE)
    Et qu’il aurait été doublé en 1 an (passant donc de 4.5 à 9.5% depuis l’an dernier)

    Comme le tour de magie du crédit mutuel, bpce devient solvable par communiqué de presse… les clients apprécieront.
    Tandis qu’il y a peu, le rapport de natixis conseillait de supprimer les règles de prudence (aveu que contrairement aux petits copains, les idiots de natixis sont incapables de les contourner 🙂 )

    Quel tas de conneries …. y’a vraiment que des naifs ou des stratégistes obligataires des diverses banques pour croire cela.
    Merci la presse pour dés-informer les cons-citoyens.

  6. “Pour stimuler la croissance, il n’y a que [ces] solution[s] :
    – baisser le taux des prélèvements obligatoires : OUI !
    – et ce qui en est le complément logique, les dépenses publiques et les dettes : OUI !
    – en particulier les impôts et les charges pesant sur les entreprises créatrices de richesse : OUI !

    Et reprenant la remarque / proposition de Joel (dans le post précédent), une solution supplémentaire consisterait à mettre fin au “plus grand hold up du siècle” … Ce qui est-ce envisageable “techniquement”, “juridiquement”, mais… politiquement ?…

  7. George Ugeux :

    “L’Europe cherche à éviter le double impact de ses prêts (…)

    L’Europe n’a ni les moyens, ni la mission de recapitaliser les banques et en devenir les actionnaires. Il eut été à tout le moins correct de ne pas utiliser le mot de recapitalisation.

    Les mesures décidées à Bruxelles consistent à utiliser l’argent du contribuable pour aider les banques.

    Une fois passée l’euphorie boursiere, les marchés vont reperdre du terrain lundi. Ils ont, une fois de plus été crédules”.

  8. “470.000 contrats aidés en 2013”
    +
    “Impôts : plus de 16 milliards de redressements l’an dernier”
    =
    “Zone euro : taux de chômage record”

    Moralité : en Euro comme en France, ça sent de plus en plus le Sapin…

  9. @ Julien : que pensez-vous du point de vue d’un certain Bill Bonner sur la situation tant aux US qu’en Europe ?

    “Au lieu de reconnaître qu’elles ont mis le feu à la maison… les autorités arrivent sur les lieux comme des pompiers, pour faire semblant d’éteindre l’incendie. Le problème, c’est qu’elles ne font qu’ajouter du carburant — plus de crédit !

    Les autorités américaines ont augmenté la dette nationale de 4 390 milliards de dollars depuis qu’Obama s’est installé à la Maison Blanche. Si l’on cumule, elles ajouteront 20 000 milliards d’ici la fin de l’année.

    (…) Et Paul Krugman, Joseph Stiglitz, Larry Summers et al. poussent les autorités à en faire encore plus!”

    Le cinéphile que je suis ne sait pas si l’été sera meurtrier 🙂 mais la rentrée, elle, risque de l’être 🙁

    1. Je crois que nous avons de nombreux éléments de réponse sur ce blog… Il enfonce une porte ouverte ce cher Bill, vous ne trouvez pas ?
      Je ne sais pas de quand date cette citation, mais bon, je crois que les pompiers pyromanes ont été à très nombreuses reprises mis en valeur ici-même !

      Blague à part, c’est bien dommage que les archives antérieures à 2010 aient été détruites par l’ancien hébergeur de Mr Chevallier, nous aurions évidemment pu retrouver les différentes mises en garde depuis de nombreux mois !….

        1. Merci pour le rappel du lien.
          j’ai découvert M.Chevallier et ses analyses y’a presque 1 année (sept 2011, quand le problème grec ui n’en était pas un commençait à trainer en longueur)
          et je suis resté fidèle lecteur puisque lui raconte et nous permet de comprendre les idioties faites par les divers idiots qui squattent le pouvoir et que les écono(fu)mistes cons-ensuels de la télé s’efforcent de nous cacher. (par exemple le pipeautelling de Lenglet sur la 2 lors de la présidentielle est à mettre dans tous les best of, avec les stratégistes de natixis)

          j’ai donc jeté un oeil aux archives les plus anciennes
          ses premiers articles d’aout 2007 confirment certaines de mes lectures… J.Rueff le péché monétaire de l’orient
          (le plan pinay rueff de stabilisation de 1958, la france est désormais libre car elle n’a plus de dette, dit le général de Gaulle)
          et même s’il critique par ailleurs les libertariens (“idiots inutiles qui ne comprennent rien”), y’a 2 ou trois trucs utiles à lire chez A.Fekete quand on connait rien à l’économie comme moi…

          1958+56 = 2014…. , M.Chevallier, est-ce que ça sert de lire Kondratiev ? ou lui aussi est un idiot inutile ?
          Ou alors le cycle aura un peu d’avance… ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *