PMI : croissance US / récession France (avril)

Le PMI manufacturier du mois d’avril montre que, en tendance lourde, l’écart entre les Etats-Unis où il est à 50,7 % et la France en récession avec un indice à 44,4 % continue à se maintenir confirmant ce que j’ai déjà écrit à maintes reprises,

Document 1 :

Cet indice PMI manufacturier est tombé à 48,8 en Allemagne et à 48,0 en Irlande, pays qui étaient les locomotives dans la zone euro mais qui commencent à souffrir de l’€-crise.

Tous les fondamentaux (ou presque) aux Etats-Unis sont bons alors que la vieille Europe se saborde dans une merveilleuse décadence.

Plus inquiétant, l’indice des ventes de détail pour la France est inférieur à 50 depuis 13 mois,

Document 2 :

Les consommateurs français diminuent leurs dépenses, ce qui contribue à faire chuter le PIB. La crise s’accentue.
Pour l’instant, tout va bien : il n’y a pas eu de tsunami bancaire.

Cliquer ici pour voir le communiqué de Markit pour les ventes de détail en France.

10 réflexions sur “PMI : croissance US / récession France (avril)”

  1. L’Italie étant dans une situation bancaire difficile également, elle accentue la pression pour une union bancaire.
    Mais ces gens n’ont pas idée de ce qu’ils disent à mon avis, et des risques que cela engendre.

    Une petite remarque Mr Chevalier, suite au compte rendu du FOCM. 85 milliards net pour faire accélérer la circulation monétaire. Voilà le montant que la Fed va continuer à faire tourner.
    Toutefois cela se fait avec 45 milliards en bons du trésor (maintien du spread de taux du 5 et 10 ans,
    jusque là je pense avoir bien appris mes leçons…

    Mais les 50 milliards restant c’est au travers de quels rachats que l’argent va tourner?
    La fed rachète elle des assets?
    le FOCM constate également la faiblesse de l’inflation aux US.
    Ce qui m’étonne, c’est faiblesse de l’inflation, taux bas , spread maîtrisé…
    La fed peut elle augmenter encore ses rachats en vue de faire monter un poil l’inflation, et faire revenir ce risque nécessaire? Je dis juste que ca sent un peu la déflation, lorsque les armes non conventionnelles ne produisent pas leurs effets secondaires (qui sont maîtrisés par la variation des flux) , mais juste les effets primaires, avec la baisse des commodities, tout ça ne me parait pas bien clair. Je ne pense pas que le problème viendra des US, le système est “à priori” sous maîtrise. Chine? Japon? Europe? Quel engrenage va se gripper?
    Bref votre avis Mr Chevalier sur deux points, quels sont les autres rachats de la fed? et quid d’un risque déflationniste ?

  2. C’est tout à fait normal que la consommation baisse en France. Comme l’a dit de manière tellement simple Charles Gave, la consommation se fait en dépensant de l’argent gagné plus de l’argent emprunté. Comme l’État français commence à peiner à emprunter, il distribue moins d’argent (l’argent emprunté) et la consommation faite avec l’argent emprunté se réduit. Forcément. Ce n’est que le début …

    Mais en fait, je me demande si cette petite baisse de consommation n’est peut-être pas plutôt due au fait qu’il y a moins d’argent gagné. Principalement à cause de tout ce qui a été accaparé en plus par l’État sous forme de taxes et impôts qui viennent diminuer la quantité disponible d’argent gagné. Puisque, soyons réalistes, grâce à ces nouvelles taxes et impôts, l’État continue encore à distribuer de l’argent non gagné. En fait, la vraie baisse de la consommation, celle due au manque d’argent emprunté, reste encore à venir. C’est ça qui fait peur …

      1. 1. Réduire les effectifs de fonctionnaires,
        2. Ce qui permettra de relâcher la pression fiscale,
        3. Et fera revenir les investissents et entreprises.
        C’est pourtant simple !

  3. Et pendant ce temps, nos énarques bloquent la valorisation d’une des (rares) réussites du web français, Dailymotion… mais quelle bande de buses…..

  4. Le tableau des indices pour la France est cataclysmique ! Tout s’effondre: production industrielle, services, IDE, et maintenant consommation…. Il n’y a la rien d’etonnant. Que du previsible. Et que vont ils encore aller nous inventer?
    Je crois qu’on se dirige vers une crise politique de grande ampleur, qui sera une occasion unique de tout reformer. Ca va etre du brutal. Et je crois que beaucoup de charlots du gouvernement vont disparaitre… heureusmenet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *