Fed, emploi, inflation et politique monétaire

Jeffrey Lacker, président de la Réserve fédérale de Richmond, un des membres votants du FOMC, a déclaré à la fin de la semaine dernière, qu’il faut remonter les taux de base dès la prochaine réunion (du FOMC) à cause de l’inflation qui est revenue à un niveau déjà trop élevé.

Il se base non pas sur le taux d’inflation calculé d’une année sur l’autre, mais sur les 6 derniers mois.

Effectivement, le PCE:PILFE (calculé sur les 6 derniers mois en taux annualisé) a déjà dépassé la barre critique de 1,50 % en juillet,

Document 1 :

Il en est de même du PCE (calculé sur les 6 derniers mois en taux annualisé) qui a déjà dépassé la barre critique de 2,00 % en juillet,

Document 2 :

Les gens de la Fed ont tort de dire se baser sur le PCE car les variations des prix de l’énergie font varier considérablement les valeurs de cet indicateur qui n’est de ce fait plus fiable,

Document 3 :

C’est la raison pour laquelle ce bon vieux Greenspan se basait sur le PCE:PILFE qui ne doit pas dépasser la barre critique de 1,50 %.

Comme toutes les personnes sensées, Jeffrey Lacker a bien relevé que le niveau du plein emploi avait lui aussi été dépassé et qu’il y a même une pénurie de personnel qualifié de niveau bac + 4.

Comme l’a rappelé Obaba : depuis le début de l’année 2010, les entreprises américaines ont créé plus de 13 millions d’emplois !
La croissance, elle est là, avec les emplois, mais aux Etats-Unis !

5 réflexions sur “Fed, emploi, inflation et politique monétaire”

  1. Ça fait du bien de lire des analyses sensées et limpides parmi cet océan de n’importe quoi.
    Le problème : difficile de savoir ce que les investisseurs vont faire sur les marchés en entendant des infos contradictoires, même si la victoire des US apparaît clairement.

  2. Bonjour,

    Vous dites que la Fed regarde l’inflation mais à partir du moment où nous vivons un contre choc pétrolier et déflationniste, contrecoup du boom chinois et émergent des années 2000, il est logique de voir les prix baisser ou augmenter légèrement moins vite, cela en attendant laisser les taux au plancher crée normalement des bulles, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *