France : Insee / Banque de France (encore)

Quelques précisions supplémentaires s’imposent encore au sujet des chiffres de la croissance du PIB réel de la France qui aurait atteint la performance extraordinaire de + 1,0 % au 1° trimestre 2011…

D’après les chiffres de l’Insee pour ce 1° trimestre, il existe bien un écart tout à fait anormal de 5,9 milliards d’euros entre les chiffres du déficit du commerce extérieur (exportations moins importations) en prix chaînés (selon la nouvelle terminologie, c’est-à-dire à prix constants selon l’expression que l’on utilisait jadis), à savoir -11,2 milliards d’euros et ceux calculés à prix courants : -17,1 milliards alors que cet écart était faible au cours des années précédentes,
Graphique 1 :

Cliquer sur les graphiques pour les agrandir.

Il en est de même pour ce qui concerne le taux de couverture qui est le rapport entre les exportations sur les importations en pourcentage, toujours d’après les chiffres de l’Insee,
Graphique 2 :

L’Insee a manifestement considérablement minimisé le déficit du commerce extérieur au 1° trimestre de façon à faire apparaitre une croissance forte du PIB réel, ce qui ne correspond pas à la réalité comme je l’ai écrit précédemment.

Les chiffres du déficit commercial en prix courants de l’Insee et de la Banque de France sont concordants depuis 2004 (les courbes de tendance sont équidistantes), mais ils divergent fortement et anormalement des données en prix chaînés au 1° trimestre,
Graphique 3 :

L’écart est de plus en plus important entre le taux de couverture calculé par la Banque de France (85 %) et celui de l’Insee calculé en prix chaînés (92 %), les données trimestrielles étant ici transposées au niveau du mois,
Graphique 4 :

Une explication logique de ces écarts anormaux aurait pu être la suivante : la hausse des prix des matières premières importées, ce qui n’est pas le cas d’après les données fournies par l’Insee,
Graphique 5 :

Conclusion : je confirme une fois de plus que les chiffres mirobolants de la croissance du PIB au 1° trimestre ne donnent pas une image fidèle de la réalité, ce qui est un doux euphémisme pour dire qu’il y a falsification de chiffres officiels…

Cliquer ici pour voir ce graphique relatif aux Indices de prix et cours internationaux des matières premières importées – Indice Reuter

3 réflexions sur “France : Insee / Banque de France (encore)”

  1. Pour Christine Lagarde, “tous les clignotants sont au vert”.

    Le Premier ministre se dit donc désormais convaincu d’atteindre les 2% de croissance en 2011, “sauf en cas d’accident international imprévisible”. Christine Lagarde n’a pas manqué de saluer non plus cette “très bonne nouvelle pour l’économie française” alors que “tous les clignotants sont au vert” selon la ministre de l’Economie qui se dit aussi “très confiante dans la réalisation de la prévision de 2% de croissance cette année”.

    http://www.boursier.com/actualites/economie/pour-christine-lagarde-tous-les-clignotants-sont-au-vert-8544.html?sitemap

    Cette phrase de Christine Lagarde sera désormais ma devise :

    “Tous les clignotants sont au vert”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *