La Fed a modifié la définition de l’agrégat monétaire M1 et ne publie plus les données hebdomadaires de M1 et de M2

C’est un sujet majeur que personne ne commente !

C’est pourtant la première fois depuis la guerre (la Seconde guerre mondiale, évidemment !) que les gens de la Fed décident de modifier la définition d’un agrégat monétaire, M1, et de ne plus publier ces données fondamentales hebdomadaires que sont celles des agrégats monétaires M1 et M2…

Les gens de la Fed n’ont pris qu’une décision de cette importance depuis la guerre : celle de l’arrêt de la publication des chiffres de la masse monétaire totale des États-Unis, à savoir M3, décidé par Ben Bernanke… avant qu’il ne prenne effectivement et officiellement la présidence de la Fed avec effet immédiat lors de sa prise de fonction en février 2006 !

La raison en était simple : il ne voulait pas que les économistes monétaristes puissent disposer de ces données fondamentales ce qui leur aurait permis d’analyser correctement l’évolution des agrégats monétaires et donc d’anticiper la Grande récession de 2008-2009.

Que préparent maintenant les gens de la Fed ?

Il est difficile de le savoir et donc d’anticiper correctement et précisément ce qui va se passer dans l’avenir proche à cause de l’absence de la publication de ces données hebdomadaires fondamentales que sont celles des agrégats M1 et M2 qui sont en outre modifiées dans leur composition.

Le sujet est d’autant plus important qu’une hypertrophie de la masse monétaire s’est développée aux États-Unis avec cette histoire de coronavirus… mais sans création monétaire indue car elle est financée par des emprunts !

Ce qui est certain, c’est qu’une récession va se produire aux États-Unis dans un avenir proche et qu’elle aura des répercussions majeures ailleurs dans le monde, et en particulier en Europe déjà fragilisée par la crise provoquée par ses dirigeants politiques qui ont pris les pires décisions sous le prétexte de cette histoire de coronavirus.

Au lieu d’avoir un retour d’une croissance forte, la vieille Europe va s’enfoncer dans la crise et la dépression avec une hypertrophie kolossale et létale de la masse monétaire à cause d’une création monétaire indue…

Pour avoir quelques idées sur les conséquences d’une telle bulle monétaire, (re)lire le livre de Pierre Jovanovic : Adolf Hitler ou la revanche de la planche à billets.

Pour rappel, je fournis dans le cadre de mes offres Gold les articles permettant d’analyser correctement ces problèmes ce qui permet d’anticiper l’évolution des marchés, en particulier financiers, et je fournis dans le cadre de mes offres Platinum toutes les informations pour sauver et même pour valoriser son patrimoine financier en prévision des prochaines turbulences financières…

***

Les gens de la Fed ont annoncé le 17 décembre 2020 qu’ils avaient décidé de modifier la définition de l’agrégat monétaire M1 à compter du mois de mai 2020 en faisant passer les Savings deposits de l’agrégat M2-M1 dans l’agrégat M1,

Document 1 :

Ces Savings deposits sont des dépôts sur des comptes d’épargne (money market deposit accounts) qui ont toujours été comptabilisés dans l’agrégat M2-M1 car cet agrégat correspond aux dépôts des ménages sur des comptes d’épargne rémunérée, ce qui ressort d’une logique élémentaire.

Document 2 :

Pour rappel, la masse monétaire d’une nation comprend trois agrégats : M1 qui correspond aux moyens de paiement dont disposent les ménages (ce qui comprend les billets et les encours sur les comptes courants), M2-M1 qui est l’épargne de ces ménages (c’est-à-dire l’argent qu’ils placent pour l’utiliser ultérieurement pour investir) et M3-M2 qui correspond à la trésorerie globale des entreprises (y compris celle des banques).

Ces distinctions sont importantes, car les variations de M1 et de M2-M1 permettent de connaitre les changements de comportement des ménages : s’ils sont confiants en l’avenir, ils dépensent davantage et M2-M1 diminue, et inversement…

Ces données hebdomadaires ont toujours été publiées par la Fed (depuis des décennies, souvent depuis l’après-guerre) et téléchargeables par notre ami Fred de Saint Louis.

Or les gens de la Fed viennent non seulement de décider que ces Savings deposits allaient être intégrés dans l’agrégat M1, ce qui est totalement contraire à toute logique élémentaire, et donc de rendre impossible toute analyse monétariste menée depuis des décennies (du fait de la discontinuité des séries), mais encore plus publier ces données mensuelles et non plus hebdomadaires, ce qui supprime toute analyse fine de leurs variations !

Document 3 :

En conséquence, les données de l’agrégat M1 bondissent d’une façon non significative depuis mai 2020…

Document 4 :

… et inversement ceux de M2-M1 plongent depuis cette date…

Document 5 :

… car les totaux de M2, c’est-à-dire de l’argent total dont disposent globalement les ménages américains ne change pas de définition,

Document 6 :

Pour quelles raisons les gens de la Fed ont-ils pris ces décisions ?

Celles qu’ils donnent ne sont pas crédibles.

En effet, les explications qu’ils donnent se limitent à publier des informations techniques difficilement interprétables et très contestables finalement puisque le résultat est de faire passer les comptes d’épargne dans l’agrégat M1 alors que l’épargne doit être comptabilisée dans l’agrégat M2-M1 !

La Fed n’a modifié qu’une seule fois précédemment la publication des chiffres des agrégats monétaires. C’est donc là une décision rarissime et très importante.

Manifestement, les gens de la Fed sont comme Ben Bernanke : ils anticipent une nouvelle Grande récession et ils veulent être les seuls à disposer des chiffres des agrégats monétaires les plus fins pour que les économistes monétaristes ne puissent pas disposer de ces données qui leur permettraient d’analyser correctement l’évolution du comportement des Américains, et donc des marchés financiers, de façon à prévoir d’une façon fiable la venue de cette nouvelle Grande récession.

Cependant, d’autre indicateurs permettent d’anticiper l’évolution des marchés, en particulier le spread 10y-2y, c’est-à-dire l’écart entre les rendements des Notes à 10 ans et de ceux des Notes à 2 ans.

Lorsque ce spread remonte, une récession se produit toujours !

Document 7 :

Et ce spread 10y-2y remonte car les rendements des Notes à 10 ans montent rapidement alors que ceux des Notes à 2 ans restent à un niveau très bas car ils sont plus ou moins arrimés au taux de base de la Fed qui reste au plancher.

Une nouvelle Grande récession se produira donc inéluctablement dans un avenir proche aux États-Unis et elle aura des conséquences dramatiques en Europe déjà fortement impactée par cette histoire de coronavirus

***

Les personnes qui ont un capital doivent donc prendre leurs dispositions pour le sauver, voire pour le valoriser lorsque cette Grande récession se produira, et l’échéance se rapproche.

Je fournis dans le cadre de mes offres Platinum les analyses de titres qui ont monté de 20 % en moyenne au 4° trimestre 2020 et il peut en être ainsi encore en ce moment, ce qui constitue un rendement particulièrement intéressant !

Je fournis aussi les analyses qui permettront de pouvoir anticiper cette Grande récession et des solutions pour valoriser un patrimoine financier lorsque les marchés d’actions plongeront…

© Chevallier.biz

1 réflexion sur “La Fed a modifié la définition de l’agrégat monétaire M1 et ne publie plus les données hebdomadaires de M1 et de M2”

  1. la pièce d 'or

    En effet, on perd beaucoup d’information en intégrant l’épargne avec le compte à vue. Un organisme qui a le monopole de la monnaie devrait être le plus transparent possible vis-à-vis des citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *