Le Donald et le coronavirus (vidéo sur YouTube)

Quid de la politique du Donald avec cette histoire de coronavirus ?

C’est à cette question que je réponds dans cette vidéo après avoir traité ce sujet dans un certain nombre de mes articles sur mon site depuis plusieurs mois.

J’expose brièvement ce qu’il a fait depuis le début de cette année 2020, et c’est particulièrement édifiant…

Cliquer ici pour accéder à cette vidéo.

En effet, pour l’essentiel et pour simplifier, il a décidé d’emprunter (au niveau de l’Etat fédéral)… 5 000 milliards de dollars supplémentaires pendant les 6 premiers mois de cette année 2020 pour en donner 3 000 milliards aux Américains… qui les ont conservés sur leurs comptes d’épargne et sur leurs comptes courants !

1 600 milliards de dollars non dépensés par l’Etat sont encore en compte du Trésor et 400 milliards ont été distribués à des entreprises pour qu’elles ne fassent pas faillite en espérant qu’elles puissent continuer leur activité dans un avenir proche.

Les 3 000 milliards de dollars que ces Américains ont reçus se trouvent donc en fait dans les comptes des banques qui regorgent ainsi de liquidités largement excédentaires… qu’elles déposent à la Fed.

Les gens de la Fed disposent ainsi en tout de 7 000 milliards de dollars… dont ils n’ont pas besoin.

Ils ont décidé judicieusement de les investir dans des bons du Trésor et dans des titres hypothécaires… qui seront remboursés à leur échéance.

Les gens de la Fed disposeront alors de ces 7 000 milliards de dollars en liquidités… qu’ils reverseront à l’Etat fédéral !

Retour à l’envoyeur.

Au fil des remboursements de ces titres, le budget de l’Etat fédéral sera alimenté par ces versements qui seront autant d’impôts en moins à payer par les contribuables américains.

Bien joué les artistes !

Cette politique économique n’est pas de la création monétaire mais une gigantesque circulation monétaire qui fait repartir la croissance américaine car les Américains commencent à dépenser cet argent qu’ils ont en particulier en achetant des maisons.

Tout ce que j’expose est parfaitement documenté. Les chiffres, graphiques et autres documents sont ceux publiés par la Fed et par les entreprises. Ils sont indubitables.

© Chevallier.biz

 

8 réflexions sur “Le Donald et le coronavirus (vidéo sur YouTube)”

  1. Ok
    Le 10YUS semble sortir de sa léthargie ces dernières semaines en direction du Nord. Nous devons être vigilance sur les marchés actions.

    1. Oui, je vais faire des articles à ce sujet,
      Je n’ai pas eu le temps d’actualiser ceux que j’ai fait auparavant à ce sujet, mais ce qui se passe confirme parfaitement ce que j’en ai écrit précédemment !

  2. Bonsoir Monsieur Chevalier

    Une très bonne vidéo qui explique très bien le lien entre le bilan d’une banque centrale et les agrégats monétaires. À quand la même vidéo, mais pour l’Europe?
    Par contre, je ne comprends toujours pas votre concept de création monétaire et je crois qu’un bon nombre de vos lecteurs ne sont pas d’accord avec votre point de vue. Il faudrait un jour que vous expliquiez votre concept de création monétaire. Pour moi, dans ce cas-ci, il s’agit d’une création monétaire non basée sur la production..

    1. ça fait bientôt 20 ans que j’explique ce qu’est la création monétaire (indue) sur mon site mais c’est manifestement difficile à comprendre pour les gens… qui ne comprennent pas !
      Tant pis pour eux, à partir d’un certain moment, on ne peut rien y faire, c’est comme les maths…

  3. Enfin vous avez expliqué votre concept. Vous oubliez souvent le mot indu. En Petit Robert cela veut dire “contre la règle établie”. Dans les cas des USA, cela veut dire qu’il y a bien une création monétaire, mais dans les règles établies et cela respecte bien la conception que vous dites. Tandis qu’en Europe, on fait de la création monétaire indue ( car contre les règles établies de création monétaire). Si c’est bien comme cela qu’on l’entend, je suis d’accord avec votre point de vue. Mais dans les deux cas, l’augmentation de la masse monétaire a lieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *