Les Marioles de la BCE à la dérive !

Les banques de la BCE ont encore emprunté 767 milliards d’euros à la BCE au 27 septembre car elles ne peuvent pas le faire sur les marchés à court terme du fait que les dirigeants des banques n’ont plus confiance entre eux,

Document 1 :

Plus grave : leurs dépôts, 502 milliards d’euros, ont baissé plus rapidement que leurs emprunts,

Document 2 :

La Buba a dû prêter 10 milliards d’euros pour boucler le bilan de la BCE.

L’évolution de ces données sur ces dernières années montre clairement la montée des turbulences,

Document 3 :

… et l’augmentation de l’écart entre les emprunts et les dépôts : 265 milliards d’euros avec le risque de tsunami bancaire qui peut surgir à tout moment,

Document 4 :

Les Marioles de la BCE ne contrôlent plus rien. Ils sont à la dérive !
Pour l’instant, tout va bien. Carpe diem.

4 réflexions sur “Les Marioles de la BCE à la dérive !”

  1. Chômage en août 2013 :

    Grèce : 27,9 % de chômage.
    61,5 % de chômage chez les jeunes de moins de 25 ans.

    Espagne : 26,2 % de chômage.
    56 % de chômage chez les jeunes de moins de 25 ans.

    Chypre : 16,9 % de chômage.
    38,6 % chez les jeunes.

    Croatie : 16,9 % de chômage.
    52 % chez les jeunes.

    Portugal : 16,5 % de chômage.
    36,8 % chez les jeunes.

    Slovaquie : 14 % de chômage.
    31,8 % chez les jeunes.

    Irlande : 13,6 % de chômage.
    28,5 % chez les jeunes.

    Italie : 12,2 % de chômage.
    40,1 % chez les jeunes.

  2. Je ne sais pas si “pour l’instant tout va bien”, mais si je comprend bien ce que vous voulez dire, il y a tout lieu de se réjouir du fait que le montant des “Dépots”, le montant des “Prêts aux banques”, tout comme la différence entre ces 2 montants, diminue depuis leurs sommets (même si on peut estimer qu’ils ne diminuent pas assez vite).

    Pour faire un parallèle : quand un malade a 39° de fièvre, ce n’est pas idéal, mais s’il avait 41° la veille et 40% quelques heures avant, c’est quand même une amélioration et ça évolue dans le bon sens…

  3. @ info en plus : je crois que vous regardez mal le dernier tableau : l’écart entre les dépôts et les emprunts est en train de redescendre à des niveaux insoutenables.
    C’est intenable, pour toute banque centrale fonctionnant normalement. Le fait que ça n’explose pas relève d’un miracle au quotidien.
    JPC ne crie pas au loup, bien au contraire… “jusqu’ici, tout va bien”…
    JPC nous donne quelques clés de lecture, ça nous parle ou pas. Ça nous convient, ou pas. Mais toujours est-il que cela reste de l’info publique, noyée dans la masse, dont il faut extraire la vraie info.
    Ce blog est un trousseau de clés, bien plus pratique et plus discret pour ouvrir quelques bonnes portes, et non une boîte à outil bruyante et indiscrète 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *