Les mauvais bons font des bonds ! (complément)

Les rendements des mauvais bons du Trésor français à 10 ans font des bonds par rapport au Bund : 42,5 % d’écart vendredi 8 août entre le plus bas du Bund à 1,023 % en séance européenne et 1,458 % pour l’OAT en fin de séance américaine !

Document 1 :

En passant au-dessus de la barre critique des 40 %, c’est probablement le début d’une nouvelle période de fortes turbulences comme au cours de ces années passées,

Document 2 :

Une dévaluation de 40 % du franc français par rapport au deutsche mark est parfaitement logique dans la mesure où les parités entre ces deux monnaies sont figées depuis une quinzaine d’années alors qu’historiquement le franc a dû être dévalué à maintes reprises pour maintenir la croissance en France.

Bien entendu, les journaleux et bonimenteurs n’abordent pas ces problèmes sous cet angle, mais les marchés libres donnent ces indications parfaitement cohérentes si on les décrypte correctement.

En passant sous la barre critique de 2,50 %, les rendements des Notes dénotent une anticipation de l’accentuation de l’€-crise,

Document 3 :

L’€-crise a le grand avantage pour les Américains de restreindre une croissance du PIB qui, sans cela, pourrait être trop forte et trop inflationniste. Ainsi, l’écart entre les rendements des Notes à 10 ans et à 2 ans baisse, mais en restant à un haut niveau, ce qui permet à la Fed de maintenir ses taux à un niveau très bas, ce qui est favorable aux investisseurs et à la croissance,

Document 4 :

Pour l’instant, tout va bien, ça baigne, tout le monde est en vacances.

6 réflexions sur “Les mauvais bons font des bonds ! (complément)”

  1. “Ainsi, l’écart entre les rendements des Notes à 10 ans et à 2 ans baisse, mais en restant à un haut niveau, ce qui permet à la Fed de maintenir ses taux à un niveau très bas qui est favorable aux investisseurs et à la croissance,”
    Pouvez-vous développer ? La dernière fois, les taux bas ont donné une bulle immobilière d’anthologie, et la fois précédente, la bulle internet…

    1. Depuis le début de l’exercice budgétaire, le déficit s’élève à 460 milliards de dollars, le niveau le moins élevé depuis l’exercice 2008, à comparer à un déficit de 607 milliards sur la période correspondante du budget 2013 = baisse de 25 % du déficit public d’une année sur l’autre… aux USA !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *