Maxime Renahy et les banksters français

Maxime Renahy a commencé une carrière d’employé dans un grand cabinet d’avocats à Jersey et il y a découvert évidemment des opérations financières qui n’auraient pas dû être faites

Convaincu de devoir faire part de ses informations aux services de renseignements français afin de pouvoir défendre les intérêts de la France, il a contacté un jour la DGSE.

Il était alors persuadé que ses informations allaient pouvoir sauver les intérêts de la France et faire condamner les banksters internationaux (et français) qui s’enrichissaient ainsi en particulier au détriment de salariés français, il a été étonné de constater… que rien ne se produisait !

En fait, comme je l’ai écrit à maintes reprises (et je ne suis pas le seul) les banksters français sont aussi ceux qui sont censés défendre les intérêts de la France contre les banksters qui utilisent les paradis fiscaux comme Jersey et le Luxembourg pour s’enrichir frauduleusement.

En effet, ce sont tous des inspecteurs des finances qui passent allègrement du public (la défense des intérêts de la France en étant par exemple au Trésor) au privé, à savoir dans l’une des grandes banques françaises ou dans des fonds étrangers opérant entre autres en France, faisant ainsi parfois plusieurs allers et retours dans leur vie professionnelle, cf. le film sur BNP-Paribas.

Etant en poste au Trésor, ces inspecteurs des finances ne font pas condamner leurs homologues inspecteurs des finances devenus banksters (de banques françaises ou de fonds divers) car ultérieurement ils profiteront eux-aussi en retour de ces magouilles financières.

Ainsi, ses informations n’ont pas servi à assainir le monde de la finance française.

Les révélations de Maxime Renahy rejoignent parfaitement ce que j’ai mis en évidence à partir de mes analyses, car, en décryptant correctement les rapports annuels des banksters, même en étant en dehors de ces banques, il est possible de voir les cadavres planqués dans les placards… que Maxime Renahy avait la possibilité d’ouvrir (cf. ses déclarations sur les manipulations portant sur les capitaux propres des banques).

***

Maxime Renahy vient de publier un livre : Là où est l’argent.

Cliquer ici pour voir la vidéo très instructive de Denis Robert qui a reçu Maxime Renahy.

Cliquer ici pour voir le compte Twitter de Maxime Renahy.

Je remercie le lecteur qui m’a donné les informations sur Maxime Renahy.

© Chevallier.biz

5 réflexions sur “Maxime Renahy et les banksters français”

  1. Absolument sidérant !!! Imaginez le pire, vous serez largement en dessous de la vérité !
    je me moquais parfois des commentaires sur des sites intéressants, où l’on disait un peu facilement qu’ils sont tous pourris (les politiques) ! mais en fait oui, il le sont (tous?).
    J’imagine que Jovanovic va tomber sur la vidéo sous peu ! Comme plaque de résonance, il est efficace.
    merci pour le fil d’info !

  2. Après l’écoute de la vidéo, mon modèle me dit que la collusion (qui fait unité) du pouvoir administratif avec les pouvoirs financiers est en phase avec la destruction de l’unité du peuple.
    Par ailleurs, peut-on dire que c’est là l’histoire d’un gars qui s’est proposé d’espionner pour Folcoche (la mauvaise administration), étonné ensuite qu’elle ne se comporte que comme Folchoche ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *