Monnaies, finances, banques, etc. pour les nuls, 1° partie : US QE

De petits points s’imposent sur de grands problèmes du monde financier et monétaire qui sont généralement mal compris…

Tous les idiots inutiles répètent que la Fed fait marcher la planche à billets en inondant les marchés de liquidités, non pas en lançant des dollars d’un hélicoptère mais en rachetant des titres.

Comme je l’ai écrit à maintes reprises, il n’y a pas de création monétaire dans la politique menée par la Fed mais circulation monétaire comme le montre clairement le bilan de la Fed : la Fed a racheté pour 3 600 milliards de dollars d’obligations (de bons du Trésor et de titres hypothécaires),

Document 1 :

C’est bien de l’argent qui entre dans le patrimoine des vendeurs (en contrepartie de la vente de ces actifs par leurs anciens détenteurs) et qui sort des comptes de la Fed, mais c’est de l’argent gagné et non pas de l’argent non gagné (il ne sort pas de sa planche à billets) car c’est de l’argent qui a été préalablement déposé à la Fed pour… 2 500 milliards de dollars (plus 1 100 milliards sous la forme de billets),

Document 2 :

Le bilan de la Fed est bien entendu équilibré. Toutes ces opérations sont normales.

Les gens de la Fed font donc circuler cette masse de 3 600 milliards de dollars au rythme de 85 milliards par mois.

Cet argent provient de divers dépôts, en particulier des trésoreries abondantes des entreprises et des banques américaines et aussi et surtout des 1 700 milliards de dépôts excédentaires (par rapport aux normes historiques) des Américains dans leurs caisses d’épargne qui sont inévitablement stérilisés pour des raisons prudentielles élémentaires.

C’est simple. Tout est simple. Le plus étrange est que personne, ou presque (du moins à ma connaissance), ne comprend la signification de ces postes du bilan de la Fed !

Par ailleurs, les chiffres des agrégats monétaires confirment qu’il n’y a pas d’hypertrophie monétaire aux Etats-Unis où l’argent y est sain, ce qui est le premier pilier des Reaganomics, Arthur Laffer dixit.

Le marché interbancaire y fonctionne normalement, ce qui n’est pas le cas dans la zone euro où l’hypertrophie de l’agrégat monétaire M1 est considérable, létale même car de l’argent non gagné y est distribué massivement depuis des années.

Tout est simple.

25 réflexions sur “Monnaies, finances, banques, etc. pour les nuls, 1° partie : US QE”

  1. Avant 2008 la Fed ne faisait pas circuler tout cet argent,c’est bien qu’il y a un problème du côté des investisseurs privé qui ne veulent pas acheter eux même ces bons du trésors U.S.

  2. “C’est bien de l’argent qui entre dans le patrimoine des vendeurs (en contrepartie de la vente de ces actifs par leurs anciens détenteurs) et qui sort des comptes de la Fed, mais c’est de l’argent gagné et non pas de l’argent non gagné ”

    Légitimement ?

    Je croyais moi que c’était le marché qui devait fixer les prix. Mais là la FED décide d’acheter des biens avec l’argent de qui ? Il vient d’où l’argent de la FED ? Son bilan reste inchangé avant et l’après l’achat ? Si son bilan change avant et après l’achat, d’où vient le surplus ?

    Le citoyen souverain de sa zone monétaire peut-il de la même façon acheter pour 10x ce qu’il possède en euro des obligations d’Etat ou d’Entreprises de même valeur, en en tirant donc une rente d’intérêts de ces mêmes obligations ?

    C’est curieux tout de même.

    Pendant que les bilans des Banques montent, les bilans des autres citoyens montent-ils de la même façon en utilisant les mêmes règles ?

    Comment donc le citoyen doit-il faire pour “ne pas créer de monnaie”, et donc “faire circuler la monnaie” en montant son bilan comme le fait la FED en achetant des obligations 10 x ce qu’il possède, “sans faire de création monétaire”, cela ne devrait donc pas poser de problème que cette règle puisse s’appliquer à tous.

    Pourquoi donc ne pas étendre cette règle à tous les citoyens et pas aux seuls banquiers ?

      1. Bah il est plein de bonne volonté JeanJean, il veut comprendre d’ousse qu’il vient le surplusse en plusse …
        Faudrait peut-être lui expliquer ce que c’est qu’un achat… et ce que c’est qu’un crédit au JeanJean, hein ! vu qu’on ny’a pas espliqué à l’école publique … Non mais !
        Allez, : vive l’éducâtion nââtiônâââle, vive la Fraânce 🙂

      2. La question n’est pas de comprendre ou de ne pas comprendre.

        La question est que JE n’accepte pas ce système monétaire et d’utiliser CETTE monnaie, créée de cette façon ou non-créée de cette façon selon vous, comme unité publique de comptabilité et d’échange.

        Après que vous soyez d’accord ou pas avec mon avis peu m’importe. JE n’accepte pas.

        Vous pouvez vous égosiller et faire ce que bon vous semble, être une minorité ou une majorité, la question ne m’intéresse pas. Le fait est que JE n’accepte pas.

  3. Mais oui Mr Chevallier, tout est clair :

    Aux USA, la FED a au passif de son bilan (entre autres) :
    2574 Mds$ de ‘’Deposit’’ (les dépots des ‘institutions’)
    1185 Mds$ de ‘’Notes’’ (les billets émis par la FED)
    avec en face, à l’actif (entre autres) :
    3668 Mds$ d’obligations rachetées sur le marché (ce qu’elle prête)
    …et c’est bien (à votre avis, cf ce billet)
    (remarquons que ces montants représentent la majeure partie du bilan de la FED, de 3 933 Mds$)

    En zone €urozone, la BCE a au passif de son bilan (entre autres)
    446 Mds€ d’engagements envers des établissements de crédit (les dépots des banques)
    117 Mds€ d’engagements envers d’autres résidents de l’eurozone (leurs dépots)
    123 Mds€ d’engagements envers des non résidents de l’eurozone (leurs dépots)
    avec en face, à l’actif (entre autres) :
    718 Mds€ de concours aux établissements de crédit (ce qui leur est prêté)
    …et c’est mal (à votre avis, cf https://chevallier.biz/2013/12/les-marioles-de-la-bce-a-la-derive-actualisation-au-29-novembre%E2%80%A6/)
    (remarquons que ces montants ne représentent qu’une fraction du bilan de la BCE, de 2 294 Mds€)

    … et vous nous expliquez aussi que le fait que le bilan de la BCE soit aussi élevé est mauvais pour l’eurozone (même si le montant de ce bilan diminue plutôt, et que celui de la BCE est déjà plus élevé, et augmente plutôt).

    J’ai du mal à comprendre pourquoi les dépôts d’une ‘’institution’’ US seraient bons et solides, quand ceux d’un établissement de crédit de l’eurozone serait de la monnaie de singe. Aidez moi !

    Par contre je pense comprendre que lorsque la FED achète 85 Mds$ sur le marché obligataire chaque mois, elle augmente de 85 Mds€ sa ligne ‘’Securities held’’ au passif, et en même temps de 85 Mds$ au passif entre ses ligne ‘’Notes’’ et ‘’Deposit’’ (car il faut bien financer les 85 Mds$ avec quelque chose). Elle fait ‘circuler’ ces 85 Mds$.
    …. Et c’est bien ce que confirme l’évolution du total du bilan de la FED, à 3 933 Mds$ en déc2013, contre 3646 Mds$ en août 2013 (cf https://chevallier.biz/2013/08/monetarisme-keynes-et-la-richesse-des-nations/) et 2 919 Mds$ en dec 2012 (cf https://chevallier.biz/2012/12/fed-circulation-creation-monetaire/), donc +1020 Mds$/an ou +85 Mds$/mois. D’ici 2015, le total du bilan pourrait dépasser 5000 Mds$, et c’est bien !

    Mais alors que fait la BCE, en offrant quelques Mds€ de concours aux établissements bancaires en face de divers dépôts, si ce n’est faire ‘circuler’ ce même argent ? (enfin, pas autant que la FED, car le bilan de la BCE n’augmente pas vraiment au même rythme).

          1. Pourriez-vous développer svp, car une majorité d’analyste font le constat inverse. En quoi ont-ils tors ? vos article sont intéressants mais il manque une chose essentiel : la confrontation des idées, et dire simplement “ils se plantent” ne suffit pas !

            Pourquoi auriez-vous raison et pourquoi les faiseurs d’opinion qui se basent sur ce graphiques auraient-ils tors ?

            Je n’ai aucun doute sur le fait que la réponse se trouve dans l’un de vos articles, mais lequel ? enfin, et puisque votre analyse est fondée, pourquoi ne la mettez-vous pas en évidence sur votre site, bien visible, pour les nouveaux lecteurs ? mettez-vous à notre place voyons 😉

            Freda

  4. Merci de remplacer ”(même si le montant de ce bilan diminue plutôt, et que celui de la BCE est déjà plus élevé, et augmente plutôt).”

    par “(même si le montant de ce bilan diminue plutôt, et que celui de la FED est déjà plus élevé, et augmente plutôt).”

    dans le message précédent.

  5. Vendredi 13 décembre 2013 :

    Espagne : nouveau record de la dette publique, à 93,4% du PIB.

    La dette publique de l’Espagne a atteint un nouveau record au troisième trimestre, à 93,4% du Produit intérieur brut, s’approchant de l’objectif révisé par le gouvernement pour l’année (94,21%), selon les chiffres publiés vendredi par la Banque d’Espagne.

    La dette de la quatrième économie de la zone euro a augmenté de 14,3 points de pourcentage par rapport à la même période de 2012.

    La dette, qui ne cesse de gonfler depuis le début de la crise en 2008, dépassera les 100% du PIB en 2015, à 101,13%.

    En montant brut, l’endettement de l’Espagne atteignait 954,863 milliards d’euros au troisième trimestre, un record absolu depuis l’année 2000, contre 818,003 milliards un an plus tôt.

    2007 : dette publique de 382,307 milliards d’euros, soit 36,3 % du PIB
    2008 : 40,2 % du PIB
    2009 : 54 % du PIB
    2010 : 61,7 % du PIB
    2011 : 70,5 % du PIB
    2012 : 86 % du PIB
    Troisième trimestre 2013 : dette publique de 954,863 milliards d’euros, soit 93,4 % du PIB

    http://www.youtube.com/watch?v=Vxz8p3QdD3Q

  6. Pas de création monétaire, donc pas de bulle financière!

    Pour Bernanke le QE ne provoque pas de bulle sur le Dow Jones?
    “Au risque de vous choquer, je suis en désaccord avec cela. Les effets de notre politique monétaire ont aidé les foyers américains à améliorer leur situation financière. La Fed a contribué de manière importante au bien-être de la classe moyenne et des plus pauvres.” Voici ce qu’il a déclaré le 19 novembre selon l’AFP.

    A part vous Mr Chevallier, personne en France, ne fait votre analyse (à ma connaissance)
    Pourtant les informations que vous nous communiquez, les chiffres, graphiques… semblent vous donner raison. Il y a pourtant des gens intelligents dans ce pays, des spécialises, des financiers… tous disent que Bernanke noient l’économie US sous des milliards de $…

    J’avoue que je suis perplexe!!!
    La seule chose dont je suis certain, c’est que je vais bientôt quitter la France.

  7. Quid en cas de défaut ?
    Une question à 3 600 milliards de dollars…?

    Non, un question à 1 $.

    Un gros T-Note de 3 600 milliards de dollars… vaudra toujours 3 600 milliards de dollars…
    Mais que vaudra 1 seul $ ?

    X tend vers 0 3 600 000 000 000 x X tend vers 0

  8. Je découvre votre article (ainsi que votre blog) suite à un article posté par RST sur son blog.
    Je pense que vous vous méprenez totalement sur la manière dont la monnaie est créé et le rôle des Banques Centrales. Les économistes, qui ne sont pas d’accord sur grand chose, le sont au moins sur ce point : les banques centrales créent de l’argent et ne servent pas qu’à le faire circuler.
    Pour vous en convaincre, je propose de répondre aux questions de ce TD, que l’on donne en BTS économie.
    http://sesmassena.sharepoint.com/Documents/TD%20N%C2%B0%2011%20-%20La%20cr%C3%A9ation%20mon%C3%A9taire%20_1ere%20-%202010-2011_.pdf
    Expliquez-moi svp ce qu’il vous paraît inexact dans ce TD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *