Morgan Stanley 1° trimestre 2016

A la fin de ce dernier trimestre, le leverage réel Morgan Stanley (qui fait partie des banques mondiales à risque systémique) est encore trop élevé, à 14,69 correspondant à un ratio Core Tier 1 réel de 6,81 %, en détérioration par rapport au trimestre précédent,

Document 1 :

Morgan Stanley2015 Q12015 Q22015 Q32015 Q42016 Q1
1 Assets829,099825,253834,113787,985807,715
2 Equity66,64267,51867,76767,66268,49
3 Preferred st7,527,527,527,527,52
4 Goodwill9,6579,749,6529,5649,491
5 Tangible eq49,46550,25850,59550,57851,479
6 Liabilities779,634774,995783,518737,407756,236
7 Leverage (µ)15,7615,4215,4914,5814,69
8 Core Tier 1 (%)6,346,486,466,866,81

Sommes en milliards de dollars.

Les chiffres retenus ici pour les calculs du leverage sont les actifs tangibles c’est-à-dire les capitaux propres diminués des actions de préférence, du goodwill et des minoritaires selon les règles préconisées par ce bon vieux Greenspan, sans pondérer les actifs, comme c’est le cas avec le ratio Core Tier 1 et comme le préconisent Axel Weber, la BRI (le fameux Bâle I), la Fed et la Prudential Regulatory Authority du Royaume-Uni.

Il faudrait augmenter les capitaux propres de 21,9 milliards de dollars pour que Morgan Stanley respecte les règles prudentielles d’endettement édictées par ce bon vieux Greenspan avec un leverage inférieur à 10.

Document 2 :

Cliquer ici pour lire le communiqué de Morgan Stanley sur la publication de ses résultats de ce dernier trimestre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *