Saxo Bank et les courtiers…

D’honorables lecteurs de mon site ont attiré mon attention sur Saxo Bank…

C’est un courtier danois ayant le statut de banque, en plein développement, qui plait beaucoup à tous les investisseurs ignares (car ses tarifs sont très bas) et qui respecte a priori très largement les règles prudentielles d’endettement bancaire avec un leverage (mon µ) largement inférieur à 10,

Document 1 :

Saxo Bank2007200820092010 Q42011 Q2
Liabilities9,3139,03913,73921,02223,632
Equity0,6831,4172,3252,8703,170
leverage (µ)13,66,45,97,37,5
Tier 1 (%)7,315,716,913,713,4

Sommes en milliards de couronnes danoises.

C’est parfait. Trop.
D’abord, un courtier ayant le statut de banque est une incongruité.

En effet, en tant que courtier, les ratios normaux d’entreprises devraient lui être appliqués, en particulier son gearing (le montant de ses dettes à long terme) devrait être inférieur à la moitié de ses capitaux propres, mais en tant que banque, c’est le leverage qui s’applique : le total des dettes ne doit pas dépasser 10 fois le montant de ses capitaux propres.

Courtiers et banquiers sont deux métiers totalement différents qui étaient et qui devraient bien être distingués.
Une analyse plus précise des comptes de Saxo Bank s’impose donc…
Les capitaux propres de Saxo Bank sont constitués pour l’essentiel de bénéfices accumulés : 3,1 milliards de couronnes fin juin dernier, ce qui est parfait,
Document 2 :

Le problème est alors le suivant : d’où proviennent ces bénéfices ?
La réponse se trouve évidemment dans le compte de résultat.

En tant que courtier, Saxo Bank devrait tirer l’essentiel de ses bénéfices de commissions facturées à ses clients (en rouge, ligne correspondant à la note 4), moins celles qui qu’elle paie à sa banque dépositaire (ligne correspondant à la note 5), soit environ 50 millions de couronnes…

Document 3 :

… mais l’essentiel de ces bénéfices, 1,3 milliards, provient en fait d’opérations de changes (en bleu, ligne correspondant à la note 6)…

Document 4 :

qui n’ont rien à voir normalement avec son activité de courtier.

En fait, Saxo Bank gagne de l’argent en tant que teneur de marché d’options sur devises, ce qui est une activité fortement bénéficiaire tant que les paris engagés sont gagnants.

Comme vient de le montrer la faillite de MF Global, un retournement des marchés peut générer un jour des pertes considérables.

Les clients de ce genre d’établissements sont alors dans l’incapacité de savoir où se trouvent leurs titres et leurs disponibilités et à la limite, ils peuvent ne plus pouvoir rien récupérer car le courtier-banquier a dû vendre en catastrophe tout ce qui était vendable, y compris les actifs de ses clients.

Une fois de plus, je constate avec satisfaction que les méthodes d’analyse financière que j’ai mises au point sont très performantes et permettent de déceler généralement les pièges et… les bonnes affaires.

Je remercie Fred Rabeman qui m’a apporté des informations utiles sur cet ersatz de courtier.

Cliquer ici pour accéder aux comptes de Saxo Bank.

15 réflexions sur “Saxo Bank et les courtiers…”

  1. Bonjour et merci pour vos infos et commentaires toujours très intéressant .
    Bon d’accord , les courtiers, comme certains banquiers et assureurs font du n’importe quoi avec notre argent , mais pour ceux qui achètent des actions il faut bien passer par ce genre de société , alors lesquelles sont fiables? vous aviez parlé de Swissquote en Suisse , mais y en a t il d’autres où nos sous sont plus en sécurité que chez un des banksters de la place ? car il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier !!

  2. Jje ne souhaite pas défendre ce courtier mais être teneur de marché sur les devises n’exige pas de prendre des paris. Serait-il possible qu’ils aient requalifié le bid/ask spread – source de leur bénéfice – en tant que Foreign Exchange au lieu de Fees or Income ?

  3. NEUFLIZE est une banque qui appartient à ABN AMRO. Je n’ai pas à trouver d’info récentes sur la banque neuflize. Avez-vous étudié la situation de cette banque? Un de mes amis me raconte que c’est une banque sûre qui attire actuellement des fortunes qui cherchent la sécurité.

  4. Swissquote vient aussi de poster ses résultats T3. Qu’en pensez-vous (notez les intangibles dans le bilan).
    Comme G Bourgeois, avez vous d’autres pistes que Swissquote?

    merci

  5. Je viens de regarder pour Saxobank suisse, c’est chez UBS….ça fait de suite moins rêver. J’ai vu le bilan de Saxo suisse (entité suisse autonome) mais j’y comprend pas grand chose.
    Pour Saxo Singapour c’est chez HSBC.

  6. Il semble clair que Saxo fait ses bénéfices comme market maker et peut-être plus qu’il le dit : Dukascopy qui intervient comme ‘place de marché’ annonce un demi pip sur EURUSD quand Saxo parle de 1,5 (contre 2 facturés aux clients). Mais 2 pips de spread sur EURUSD et la possibilité de trader sur de multiples marchés à côté, où trouver ailleurs ?

    Quand à Interactive Broker ses gains de market maker figurent certainement dans les comptes de sa société apparentée, Timber Hill, spécialisée sur cette activité. Ajoutons que les fonds des clients sont sous la juridiction US, soit aucune garantie en cas de faillite, laquelle est supposée être prévenue par le contrôle de la NFA. Cet organisme semble être de la qualité des administrations de la regrettée Union Soviétique : les clients ‘futures’ de PFG récupéreront entre 30 et 60% de leurs fonds. Une faillite de Saxo serait couverte à 100% jusqu’à 100000 € par client en Europe et sous des régulations beaucoup plus respectueuses des clients. Cela pour les ‘futures’, c’est pire pour le ‘forex’ aux USA. Heureusement Interactive Broker semble être une société très sérieuse, pas comme PFG, mais comment savoir après tout.

    Il est possible que Saxo mérite le bannissement, mais d’autres arguments s’il vous plait.

  7. _Bonjours monsieur CHEVALLIER.

    J’hésitais pour ouvrir un compte entre saxo LUXEMBOURG et saxo SUISSE,mais compte tenu de votre enquête, je m’interroge. Ont elles “rectifier” le tir? Laquelle de ces banques est la plus fiable où faut il les éviter toutes les deux?
    De plus saxo apparemment les avoirs de saxo SUISSE sont chez ubs.

    Merci à l’avance de vos précieux éclairages,bien cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *