Schumpeter : islam / capitalisme libéral

Schumpeter est l’un des plus grands économistes libéraux avec Adam Smith et Milton Friedman.
Il a surtout développé des concepts innovateurs qui permettent de mieux comprendre le fonctionnement de ce capitalisme libéral.

Il montre entre autres qu’il est plus performant que tout autre système concevable mais il a prédit que ce système basé sur la liberté est vulnérable à terme d’une part face à des adversaires dictatoriaux et déterminés et d’autre part à cause d’un affaiblissement de la confiance en ce capitalisme libéral provenant d’un socialisme larvé d’apparence débonnaire (la troisième voie).
Dans les deux cas, les adversaires du capitalisme libéral profitent de la liberté qui leur est donnée pour chercher à le détruire.

Ainsi par exemple, pendant la Seconde guerre mondiale, si Schumpeter était persuadé que le socialisme nationaliste (c’est-à-dire le nazisme en allemand) pouvait être vaincu militairement, il pensait qu’à plus long terme des adversaires qu’il ne pouvait pas imaginer précisément pouvaient le faire tomber irrémédiablement.
Parmi les possibilités qu’il envisageait, il a nommé des religions ou des sectes, sans toutefois citer expressément l’islam.

C’est pourtant là le principal ennemi actuellement envisageable, surtout depuis les attentats du 11 septembre 2001.
En effet, les musulmans sont par nature hégémoniques. Ils n’acceptent pas ceux qui croient en une autre religion ni les athées.

Extrait d’un texte que j’ai écrit en… 2003 :

L’Islam est ainsi la seule grande religion (est-elle grande dans ce cas ? !), qui pousse ses fidèles, non seulement à combattre ceux qui croient en une autre religion (les infidèles), mais encore à les chasser de son territoire (c’est-à-dire des pays dans lesquels les musulmans sont majoritaires), et même à les exterminer, en donnant à ces actes ignobles la légitimité venant des plus hautes autorités religieuses qui se basent sur le Coran.

Extraits du Coran publié aux éditions GF-Flammarion traduit de l’arabe par Kasimirski :

Tuez les idolâtres [les infidèles] partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Sourate IX, verset 5.

Faites la guerre à ceux qui ne croient point en Dieu … qui ne professent pas la vraie religion. Faites leur la guerre jusqu’à ce qu’ils payent le tribut de leurs propres mains et qu’ils soient soumis. Sourate IX, verset 29.

O croyants ! Combattez les infidèles qui vous avoisinent… Sourate IX, verset 124.

Citations tirées du site Libres.org

Lorsque le socialisme larvé d’apparence débonnaire (la troisième voie au pouvoir, l’UMPS en France) et laxiste refuse de combattre énergiquement et efficacement les adversaires les plus déterminés du capitalisme libéral, le pire peut arriver.

Des attentats se sont déjà produits. Ce sera pire à l’avenir.

31 réflexions sur “Schumpeter : islam / capitalisme libéral”

  1. bonsoir.je me demandais justement en quoi le libéralisme nous protègerait mieux que d’autres régimes ?
    les leçons de l’histoire ? une efficacité et une rapidité de résultats optimisées ? une fierté nationale plus forte ? une justice plus ferme et efficace ? + des moyens financiers au service des valeurs occidentales ? etc..
    merci

      1. je suis désolé.j’ai du mal m’exprimer pour que vous compreniez cela.j’énumère des questions qui me traversent l’esprit (<>),mon propos n’est pas de vous faire dire des choses que vous n’avez pas dites.je me demandais donc concrètement en quoi le libéralisme pouvait plus nous protéger,j’énumérais mes pistes pas les votres que je serais trés heureux de lire. trés cordialement
        les valeurs occidentales regroupent la liberté,la tolérence,les droits et les devoirs….en opposition à toutes celles contraires à ces principes,vous ferez votre choix par vous même

  2. Objection_Votre_Honneur

    Vous écrivez une grosse bêtise en écrivant “les musulmans sont par nature hégémoniques”. Même les cons, ne le sont pas “par nature”.

    Vous trouverez des textes similaires (à ceux que vous citez) et intolérants dans les écrits “sacrés” et anciens (peut-être différemment pertinents dans le contexte où ils ont été écrit il y a plusieurs siècles) de pas mal de religions ou de doctrines, (qu’elles se croient) grandes ou pas. Vous trouverez aussi beaucoup de textes bien plus tolérants, dans le Coran comme dans les textes d’autres doctrines.

    Faire ainsi des généralisations et des amalgames, et prétendre résumer une doctrine en piochant quelques citations hors contexte, ce n’est pas (de votre part) une preuve de tolérance, ni même d’intelligence.

    1. Je n’ai fait que reprendre des citations du Coran. C’est une réalité. Tous les musulmans sont censés s’y référer, et c’est ce que font malheureusement beaucoup de musulmans, dont ces terroristes !

      1. Objection_Votre_Honneur

        Le Coran évoque aussi + de 100 fois le prophète “Moussa” (connu sous le nom de “Moïse” par les juifs et les chrétiens), qui a reçu les 10 commandements, dont “Tu ne tueras point”.
        (lire par ex. http://www.islamreligion.com/fr/articles/3452/)

        Si vous préférez ne lire que certains textes, et les interpréter comme bon vous semble, c’est votre choix.
        Mais si vous prétendez résumer une religion à ces quelques extraits, je pense que vous êtes dans l’erreur, et le mensonge.

        1. Ce que j’ai écrit correspond à la réalité, i.e. ici ce qui est écrit dans le Coran. Aucune grande religion dans le monde n’appelle à tuer ceux qui croient en une autre religion. Je suis désolé : j’ai raison !

        2. Le vrai problème tient au fait que le coran est “incréé”, il est, pour le musulman, l’expression directe de la parole de Dieu et cette dernière ne peut, par nature, faire l’objet d’interprétation. Cela signifie, que sauf application du principe d’abrogation, les sourates sont à prendre au sens littéral. Ceux des musulmans qui n’appliquent pas le coran sont nommés “hypocrites” (sourate 9) et il va sans dire qu’ils sont voués aux pires turpitudes et aux feux de l’enfer.
          Les autres religions n’ont pas ce rapport particulier à leur livre fondateur, l’interprétation des textes n’est pas assimilée à l’apostasie chez les chrétiens.

          Merci Monsieur Chevallier d’appeler un chat, un chat, j’ai peur que nous ne soyons pas assez nombreux à le faire et que ce principe simple soit d’autant plus criminalisé dans les années à venir :

          Laurent FABIUS : “Je n’aime pas… Je ne veux pas faire le censeur, mais je pense que l’expression islamiste – et j’en avais aussi fait la remarque dans l’expression Etat islamique – est probablement pas celle qu’il faut utiliser. J’appelle ça des terroristes. Parce dès lors que vous utilisez le mot islam, vous favorisez une espèce de vision de continuité entre le musulman, qui pratique sa religion qui est une religion de paix, et puis quelque chose qui serait une certaine interprétation de la religion musulmane.”

          Voilà, avec une telle bande de tarés aux manettes, gageons que les choses ne pourront que s’aggraver. L’islam une religion de paix ; s’en serait presque drôle si la moitié du globe n’était pas à feu et à sang….

          1. Il ne faut pas s’attendre à une réaction des politiques au sujet des musulmans car ils constituent une clientèle électorale homogène et qui a l’avantage d’être clairement identifié. C’est le me^me problème en plus gros que le million d’enseignants qui sont devenues une minorité trop influente par leur seul vote pour être l’objet de la moindre réforme. On retrouve donc la même réponse politique : ils nient en bloc l’existence même d’un problème.

            Etant donné le niveau intellectuel ambiant (et cela ne concerne pas que les musulmans), il est certain que la majorité des lecteurs du Coran ne savent pas clairement faire la part des choses. De plus, les imams se donne la liberté d’expliquer aux fidèles ce qu’il doivent comprendre des textes. La radicalisation n’est donc souvent qu’un changement d’imam qui se met à dire que serrer la main des femmes c’est “pêché” par exemple …

  3. Les Suisses on voté pour l’expulsion des criminels étrangers,voilà une mesure à prendre et aussi ne pas envoyer par la poste la nationalité Française juste parce qu’il est né en France.Pour finir j’ai l’impression que rien ne va chez vous,trop d’incompétence au sommet de l’état,vive la démocratie directe Suisse le reste ne vaut rien!

    1. Vous en parlerez à terra Nova, le think tank du PS … Ils ont clairement écrit noir sur blanc que leurs futurs succès électoral ne devront plus s’appuyer sur la classe ouvrière qui ne les soutient plus mais sur la population issue de l’immigration. Cela cause déjà des problèmes comme on l’a vu aux dernières élections à Marseille. En effet, et de façon logique mais non prévue au PS, les leaders politique issues de cette minorité réclame donc le leadership et les postes électifs. les prédictions de Houellbecq ne sont pas si idiotes que cela … Mais le candidat musulman risque bien de ne pas être indépendant mais être celui du PS dans une dizaien d’année avec cette stratégie.

  4. Lundi 12 janvier 2015 :

    Cent Houellebecq pour cinq Zemmour !

    « Soumission », le dernier livre de Michel Houellebecq, s’est écoulé à 250 000 exemplaires depuis sa sortie le 7 janvier, jour de l’attentat contre “Charlie Hebdo”.

    Profondément affecté par la mort de son ami Bernard Maris, l’un des journalistes assassinés à Charlie Hebdo, Michel Houellebebq avait décidé jeudi 8 janvier de suspendre la promotion de « Soumission », son nouveau roman.

    Le livre, sorti le 7 janvier, le jour même du passage à l’acte des frères Kouachi, était promis à une polémique sans fin. Et pour cause, l’écrivain y décrit une France dirigée par le chef d’un parti musulman. Un sujet rendu encore plus sensible par les événements tragiques de ces derniers jours.

    Reste que le livre fait un véritable carton dans les librairies. Le premier tirage de 150 000 exemplaires est déjà épuisé. Un deuxième de 50 000 exemplaires a été livré vendredi 9 janvier. Et un troisième de 50 000 exemplaires est diffusé depuis ce lundi matin.

    http://www.lepoint.fr/culture/cent-houellebecq-pour-cinq-zemmour-12-01-2015-1895752_3.php

    1. Charles Gave a écrit un article que je trouve grotesque (avec le bandeau je suis casher). Mon commentaire a été censuré (bravo la liberté d’expression pour un soit disant libéral) : commentaire où je me demandais ce qui se serait passé si la tuerie avait eu lieu au journal Minutes. Où je disais que des français avaient été fauchés et tués par des voitures, précédemment à l’attentat, mais que là presque tout le monde s’en foutait. Que rien ne prouvait l’identité des tueurs, ceux-ci étant cagoulés (la carte d’identité retrouvée ne prouve rien, comme le passeport retrouvé dans les cendres du WTC). Je finis : je ne suis par Charlie, je suis Chablis et surtout je suis Bossuet qui dit que Dieu se rit de ceux qui se plaignent des effets dont ils chérissent les causes.

        1. Le raisonnement logique, chose visiblement inconnue de la plupart des Français, a une nouvelle fois été mis a rude épreuve hier :
          1) Charlie Hebdo – autorisé – 4 millions de personnes dans la rue pour défendre la liberté d’expression.
          2) Dieudonné – censuré – Silence radio de la part de ces bons Francais.

          L’honorable et très autorisé Christophe Barbier nous explique ici comment bien résonner (comme un tambour): https://www.youtube.com/watch?v=rbbsqigfW7Q

      1. “Non : ces 2 attentats relèvent de la même logique.”
        On va dire que oui en profondeur… Mais que non en apparence… pour respecter les clients arabes que j’ai et les clients juifs… Il s’agit là de diviser pour continuer de régner, ne pas trop perdre de clientèle…. (moi en fait je ne suis qu’un “mountain people” comme m’appel ma copine… donc de ne pas trop faire dans le détail).

    1. C’est là que l’on voit bien que ce n’est pas un vrai homme politique à la française. Il analyse le problème posé par l’Islam, voit ses bons est es mauvais côtés et réfléchit à des solutions. Un vrai homme politique français commence par nier le vrai problème, met en valeur un faux problème sans rapport et propose des choses n’ayant rien à voir mais qui l’arrange électoralement ou pour affirmer son pouvoir.

  5. Relativement à Madelin, j’ai vu ces commentaires (c’est pour info, mon point de vue en suivant ) :
    “Alain Madelin dit ici ce que les spécialistes du Monde Musulman ont mis en lumière, à savoir que l’Islam est la source de légitimité pour les pays Musulmans. Il n’y a pas d’autre source de légitimité plus forte.

    On peut citer l’Historien Asher Susser de l’Université de Tel Aviv pour appuyer mon explication.

    Les Occidentaux commettraient une erreur majeure de politique étrangère en niant ce fait historique et de civilisation.

    Quant à l’État de Droit, c’est un problème Constitutionnel qui peut se régler d’après le juriste international Afsah Ebrahim.”

    Et aussi celui-ci “Excellent, Oui l’islam ne s’oppose pas au marché.
    Voila ce que disait le sociologue et économiste arabe musulman ibn khaldoun au 14eme siècle soit 3 siècles avant les physiocrates en France :

    « Il faut comprendre que les attaques contre la propriété privée éliminent l’incitation à l’acquérir […] la stagnation des affaires sera générale, à cause de la disparition de toute incitation au travail. Au contraire, à de légères atteintes à la propriété privée correspondra un léger arrêt de travail. Car la civilisation, son bien-être et la prospérité publique dépendent de la productivité et des efforts que font les gens, en toutes directions, dans leur propre intérêt et pour leur profit »”
    in https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10152895185781832&set=a.10151963862626832.1073741825.823271831&type=1&theater&notif_t=photo_reply

  6. Personnellement je pense qu’on est face à deux mentalités totalement incompatibles… Je vous soumet ce petit texte que je viens de pondre et qui tente à travers des images d’expliquer cela : « Je poursuis sur la fécondité de la réflexion relative à la réduction à 1 et à zéro des individus. Entre les deux, très grande incompréhension illustrée par exemple par le conflit juif-palestinien, ces derniers étant les zéros.
    Ces zéros, c’est la mentalité de pasteur-ceuilleurs : je vois un fruit, je tend la main et je le prend… On ne regarde pas l’alentour, on ne tient pas compte du contexte, on ne fait pas dans l’analyse car on fait corps avec le milieu, la tribu qui représente le 1 pour ces zéros. Mais zéro + zéro, même innombrable, cela fait toujours zéro.
    L’esprit agricole lui fait dans l’analyse, tient compte du contexte et va tenter de reproduire les conditions favorables à l’obtention d’une production qui ensuite va avoir à ses yeux une valeur marchande, valeur qu’il va négocier avec d’autres procédant de même pour d’autre production. Ce faisant il créé un obstacle, une frustration, au désir de prendre sans avoir de compte à rendre, pratique du pasteur-ceuilleur. L’existence même de l’esprit agricole, esprit de production, crée donc une division, division insupportable au monde pastoral. Ce monde d’esprit agricole génére un lien monétaire entre ses membres, lien que l’on va vouloir considérer comme bien commun, mais lien qui n’a et n’aura jamais aucune valeur pour la mentalité pastorale… et keynesienne aurais-je envie d’ajouter.
    Peut-il exister un lien véritable entre ces deux extrêmes que sont les uns et les zéros… C’est ma quête… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *