Tout va bien pour les banksters de la zone : ils ont reçu 500 milliards !

Tout va bien pour les banksters de la zone (euro) car les gens de la BCE leur ont généreusement prêté près de… 500 milliards d’euros (alors qu’ils n’ont pas cet argent !) pour qu’ils puissent ne pas faire faillite tout de suite et en particulier à la fin du premier trimestre qui s’est terminé le 31 mars !

En effet, les gens de la BCE leur ont prêté d’une part… 348,55 milliards d’euros dans le cadre de leurs principales opérations de refinancement (Main Refinancing Operations, MRO) et de leurs opérations de refinancement à plus long terme (Longer-Term Refinancing Operations, LTRO) depuis le 18 mars et d’autre part… 142,86 milliards de dollars car les banques américaines refusent de leur en prêter,

Document 1 :

Les dirigeants des banques américaines savent très bien, comme les investisseurs, que les banques de cette zone sont au bord du gouffre. Ils refusent donc de leur fournir des dollars de peur de ne pas pouvoir les récupérer et les investisseurs vendent les actions de ces banksters dont les cours sont tombés très bas.

Comme les dirigeants des Gos banques françaises veulent absolument distribuer les dividendes promis (pour que leurs cours ne plongent pas davantage), le taux de distribution atteint des records pour les pires d’entre elles : 37 % pour Natixis et 16,7 % pour Société Générale !

Document 2 :

Pour rappel, le taux de distribution est le rapport entre le montant des dividendes (prévu sur l’exercice 2019) et le cours de l’action, en pourcentage.

C’est donc la rémunération attendue des actionnaires, en pourcentage.

Les actionnaires de Natixis sont heureux : ils vont gagner 37 % sur leur placement… mais ils risquent de tout perdre quand cette banque sera en faillite !

***

Tout est simple… mais une fois de plus, ce type d’information n’est jamais publié par ailleurs.

La situation actuelle est tout à fait exceptionnelle : on n’a jamais vu ça !

Olivier Pichon m’a invité dans le cadre de son émission Politique & Eco sur TVLibertés enregistrée le 3 mars et j’ai ainsi eu l’occasion d’exposer rapidement les bases du monétarisme en concluant qu’un tsunami bancaire pouvait se produire dans un avenir proche, et nous y sommes presque…

Cette émission totalise 183 000 vues à ce jour. TVLibertés, cliquer ici pour y accéder, est le principal moyen de communication libre qui permet de présenter des analyses, des idées, des opinions diverses que refusent de divulguer les médias dits grands parce qu’ils bénéficient d’une grande audience mais qui ne font en réalité que de la propagande en faveur d’un socialisme larvé associé à certains groupes de pression qui n’œuvrent pas pour le bien commun de la plupart des gens.

J’invite les personnes qui lisent mes articles et qui voient mes vidéos sur YouTube, cliquer ici pour y accéder, à souscrire un abonnement pour être bien informés car la désinformation est totale depuis cette affaire du coronavirus.

Pour rappel, toutes mes analyses (et leurs conclusions) sont basées sur l’observation minutieuse de données prises aux sources fiables… ce que personne ne recherche généralement.

Ce travail permet de bien comprendre ce qui se passe sur la planète financière qui est confrontée à une situation qui ne s’est jamais produite : les Z’autorités interdisent à la moitié de la population mondiale de travailler !

Cette décision a des conséquences catastrophiques et le pire est à venir car l’arrêt brutal de la création de richesse s’accompagne d’une création monétaire indue hors normes (cf. le début de cet article) qui est toujours létale à terme.

Ce qui va se passer sera pire que ce qui s’est passé en Allemagne après la Première guerre mondiale.

Pour rappel, le livre de Pierre Jovanovic, Adolf Hitler ou la revanche de la planche à billets décrit très bien cette période caractérisée par une création monétaire gigantesque qui a eu des suites dramatiques…

© Chevallier.biz

 

4 réflexions sur “Tout va bien pour les banksters de la zone : ils ont reçu 500 milliards !”

  1. Un rapport confidentiel du renseignement américain met en cause ouvertement la comptabilisation chinoise du nombre de victimes du coronavirus sur son territoire.
    Le renseignement y estime que le nombre de morts et de cas de contamination affichés par Pékin sont faux, intentionnellement en-deçà de la réalité.
    Donald Trump est lui resté assez évasif. « Leurs chiffres semblent un peu sous-estimés, et je suis gentil quand je dis ça », a-t-il déclaré à propos des dirigeants chinois.
    « Le Parti communiste chinois a menti, ment et continuera à mentir au sujet du coronavirus pour protéger le régime », a réagi le sénateur républicain Ben Sasse.

    source Les Echos

  2. https://www.youtube.com/watch?v=AWMF9baoL_I

    Bonjour Mr Chevallier, pourriez-vous visionner et donner votre opinion sur l’analyse de Marc Fiorentino. Sa vision des banques est intéressante, il ne considère qu’elles ne sont plus des banques mais des agences de relais de la banque centrale, elles ne peuvent donc pas faire faillite. Il me semble que cette analyse explique la non faillite des institutions bancaires depuis 10 ans. D’autre part, il considère que l’impression monétaire ne va pas forcément créer de l’inflation et donc faire baisser l’euro, étant donné que les USA font pareil, il y a donc une forme de concertation entre les pays occidentaux alliés pour maintenir leur domination et leur système économique via la dette. Si j’extrapole son analyse, nous ne sommes plus dans un système capitaliste, il faut donc revoir nos analyses car raisonner en causes – conséquences dans un système qui n’est plus ne peut mener qu’à se tromper en permanence. Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *