Turquie : monétarisme et banques

Pierre Jovanovic a encore raison, une fois de plus : la Turquie a d’excellents fondamentaux mais ce pays est injustement flingué par ceux qui maintiennent leur leadership sur le monde, à savoir les Américains, du swamp, c’est-à-dire le marais ou plutôt le marigot en français, qui grenouillent et magouillent de tous ceux qui ont inventé cette histoire de coronavirus.

En effet, d’après les dernières données publiées par le gouvernement turc sur les agrégats monétaires…

Document 1 :

… il est possible de retrouver en quelques clics de mulot les montants des agrégats monétaires M1, M2-M1 et M3-M2 et évidemment celui de la masse monétaire totale M3,

Document 2 :

Avec les chiffres du PIB courant fournis par Moody’s Analytics…

Document 3 :

… il est possible de calculer la part de ces agrégats et de M3 par rapport au PIB annuel courant,

Document 4 :

Il apparait clairement que la masse monétaire M3 représente moins de 64 % du PIB au 2° trimestre 2021, ce qui est parfait !

A titre de comparaison, M3 de la zone euro correspond à… 125 % du PIB !

Document 5 :

Pour rappel : l’argent sain est le premier pilier des Reaganomics dixit Arthur, Laffer, ce qui signifie qu’une hypertrophie de la masse monétaire est létale à terme (comme par exemple, dans la zone), et inversement, des pays comme la Turquie qui ont un ratio M3/PIB inférieur à 70 % ont une économie saine dont la croissance peut se développer sur de bons fondamentaux.

La Turquie a de bons fondamentaux parce que ses big banks sont bien gérées, ce qui n’est pas le cas des banksters de la zone (euro).

En effet, d’après son bilan publié, Ziraat Bank, la plus grande banque de Turquie…

Document 6 :

… a des leverages aux alentours de 10, ce qui est une performance qu’aucune grande banque de la zone n’obtient comme je l’ai écrit à maintes reprises,

Document 7 :

Avec ces bons fondamentaux, les CDS des bons du Trésor à 5 ans de la Turquie devraient être parmi les meilleurs du monde, ce qui est loin d’être le cas !

Document 8 :

Pour rappel, plus ces CDS (Credit Default Swap) sont bas, plus les coûts des assurances sur un défaut de paiement du Trésor correspondant sont bas, et inversement.

L’Etat turc est donc fortement pénalisé par ceux qui manipulent ces marchés.

Tout est simple.

***

Pierre Jovanovic n’utilise pas les mêmes méthodes que moi : il se présente en tant que journaliste, à la mode ancienne, c’est-à-dire qu’il va dans le pays étudié, rencontre des gens, prend des photos, etc. et il en rapporte un reportage qui donne une image fidèle de la réalité.

Moi, j’analyse des données, des agrégats monétaires, des bilans des banques, etc., ce qui confirme souvent ses articles…

***

La monnaie turque est la Türk lirası (TRY).

Cliquer ici pour accéder aux chiffres des agrégats monétaires de la Turquie.

Cliquer ici pour accéder aux chiffres du PIB de la Turquie.

Cliquer ici pour accéder au site de la Ziraat Bank pour les investisseurs.

Cliquer ici pour accéder aux chiffres des CDS à 5 ans des Trésors.

© Chevallier.biz

1 réflexion sur “Turquie : monétarisme et banques”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *