UMPS / Reaganomics, sur 30 ans

Après cette période électorale, un petit rappel de ce graphique très instructif (mis à jour avec les derniers chiffres publiés des PIB ) qui permet de voir l’effet de 30 ans d’UMPS contre 30 ans de Reaganomics,


Sur une base 100 en 1983, c’est-à-dire d’une part après les 30 Glorieuses et depuis le début de cette longue période de socialisme larvé instauré par Mitterrand et qui dure encore, et d’autre part après l’arrivée des Reaganomics au pouvoir aux Etats-Unis, l’augmentation de richesse annuelle en France a été de 69 % et le double, 143 %, aux Etats-Unis.

C’est simple, clair, compréhensible par toute personne normalement constituée.

4 réflexions sur “UMPS / Reaganomics, sur 30 ans”

  1. Jeudi 3 avril 2014 :

    « SCOOP : faites comme le nouveau ministre des Finances, rien à la banque tout en actifs tangibles !… »

    Bref, Michel Sapin aurait donc trois comptes au Crédit patates avec les montants ci-dessous :
    – 768,36 euros
    – 4,67 euros
    – 3 456,76 euros

    À mon avis, les 3 456 euros c’est son compte courant, les 4,67 euros un vieux Livret A, et les 768,36 euros un CEL ou un PEL ouvert pour faire plaisir à son banquier il y a 6 ans lorsqu’il a utilisé des droits à prêt pour son crédit travaux… (enfin c’est ce que j’aurais fait à sa place).

    Bon, en clair, Michel Sapin n’a pas un kopeck traînant dans les banques. Tout est en actif tangible.

    http://www.lecontrarien.com/

    En tout, quand on additionne tous ses comptes bancaires, Michel Sapin a seulement 4226,79 euros à la banque !
    Normal : Michel Sapin connaît l’état réel des banques françaises.
    Michel Sapin sait que, depuis 2008, les banques françaises sont en faillite.

    Et Manuel Valls ?

    Mercredi 2 avril 2014, page 2, le Canard Enchaîné publie la déclaration officielle de Manuel Valls :
    Manuel Valls n’a presque rien à la banque !
    En tout, quand on additionne tous ses comptes bancaires, Manuel Valls a seulement 1481,17 euros à la banque !
    Normal : Manuel Valls connaît l’état réel des banques françaises.
    Manuel Valls sait que, depuis 2008, les banques françaises sont en faillite.

  2. L’évolution des taux souverains européens actuels st intéressante et mauvais signe pour la France … Nos taux ont légèrement baissés mais beaucoup moins que ceux de l’Italie et de l’Espagne qui redescendent à des valeurs plus raisonnables. Chez nous cela provient peut être uniquement de la dévaluation du yen. Les effets d’éviction des PIGS risquent donc de ne plus durer très longtemps alors que les taux français bénéficiaient justement à plein de l’effet repoussoir sur la dette des PIGS. Mais bon, c’est plus facile de faire eds prévisions que de miser ses propres sous …

  3. Mr Chevallier , svp un petit comparatif si la BCE faisait respecter son engagement d’inflation 1,5/2%…demandons le respect de cet engagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *