USA : monétarisme et croissance normale

Les derniers chiffres des agrégats monétaires publiés par la Fed vendredi soir montrent que M2-M1 augmente sur une pente en moyenne de 4,9 % depuis plus d’un an

Document 1 :

Le montant global de l’épargne des Américains a atteint un record à 7 742 milliards de dollars à la fin de la semaine finissant le 27 août.

L’augmentation de M2-M1 a… diminué à 5,0 % d’une année sur l’autre lors de la semaine se terminant le 20 août,

Document 2 :

… nettement sous la barre critique des 7 %, ce qui signifie que la croissance du PIB augmente

Document 3 :

La tendance observée début août se confirme…
Cette baisse relative de l’épargne signifie que les Américains dépensent les dollars qu’ils gagnent en travaillant, ce qui contribue à augmenter la croissance du PIB qui devrait atteindre d’après ces données présentement en ce troisième trimestre 2,7 % d’une année sur l’autre et 3,0 % par rapport au trimestre précédent en taux annualisé si cette bonne tendance se poursuit.

L’€-crise et la tête d’enterrement du bombardier furtif B-2, Ben Bernanke, entretiennent une ambiance de pessimisme qui fait tomber la croissance du PIB réel sous son potentiel optimal historique mais dans une zone normale sans inflation, pour l’instant du moins.
Tout va donc bien aux Etats-Unis…

Tout est simple.

12 réflexions sur “USA : monétarisme et croissance normale”

  1. D’après tout ceci, il n’y a aucun intérêt à un QE3. Hors selon vous la FED et plus généralement les US maitrisent parfaitement le monétarisme.
    Pourquoi envisagent-ils très sérieusement de faire un QE3??
    Il y a un décalage complet entre le diagnostic et le traitement.

  2. Les US sont dans le keynésianisme effréné depuis 3 ans (relance, QE); Lrugman dit d’ailleurs qu’ils n’en font pas assez et qu’il faut en faire plus :;-)

  3. La vocation d’un bombardier est de bombarder ( c’est une lapalissade ?, je sais ! ) ; être “furtif” signifie qu’en face on ne doit surtout pas voir venir les coups.
    La mine tristounette affichée de B2 ? , …..
    Le 9 septembre au soir j’entends le Chef de la France appeler solennellement le Peuple français au Patriotisme ( de quel patriotisme parle-t-il au juste ?, français ou européen ?… ), et le 12 septembre au matin, il s’avère que le rapport, commandé en urgence pour bien vérifier les bilans de Psa, révèle que Psa ( quelle stupide entreprise – rire – ) aurait du ………….. “délocaliser” ! ( je mets entre guillemets car ce mot n’est pas politiquement correct ).
    Moralité : je vais bien, tout va bien, la lune n’est pas encore tombée sur la terre !.
    Bonne journée à Tous.

  4. Augmenter le PIB, compensé le déficit commercial, et amortir la crise européenne.
    et en option: Favoriser tant l’économie américaine que l’économie européenne en fin de compte.
    Mais qu’est ce qu’on constate:
    On peut se glousser d’avoir des chiffres “bons” mais reste à savoir si cela convient aux quelques 46 millions et plus de personnes s’alimentant grace au programme américain des bons alimentaires. LA désynchronisation montre surtout que la finance peut se porter bien même quand la société va mal. Et on ne peut pas en vouloir aux financiers, car on a tous approuvé leur existence.
    Le système financier roule maintenant pour lui et non plus pour les producteurs de richesses, qui produisent de mieux en mieux et de plus en plus avec une productivité élevé. Mais peu importe l’ambiance sociale et économique du quotidien, la seule chose qui compte c’est bien les chiffres et pour la finance prendre le contrôlé.
    En Italie ils ont trouvés la bonne solution pour que l’ensemble des flux d’argent papier sous le manteau, quI ne profite pas à l’économie de la taxation, soient réduits.

    http://www.suedtirolnews.it/d/artikel/2012/09/06/italien-ab-2013-kein-bargeld-ueber-50-euro.html

    Les comptes bancaires hors zone euro ont encore de beaux jours devant eux ça c’est certain !!!

    Finalement le problème n’est donc pas financier mais social, ha ce mauvais peuple qui pense qu’à tricher.

    La sortie de l’argent de l’épargne des américains ne pourrait il pas également montrer un besoin de tirer sur l’épargne pour financer le quotidien et simplement la vie de tous les jours?
    L’avenir le dira !

  5. Si le niveau de M1 est beaucoup plus élevé en Europe qu’aux USA, c’est parce que les européens sont beaucoup moins dépensier que les USA ne pensez vous pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *