Banques japonaises

Les Japonais ont fait exactement les mêmes erreurs que les Européens en faisant confiance à leur nomenklatura politico-bancaire…
L’Etat est surendetté, la masse monétaire hypertrophiée et les big banks qui viennent de publier leurs résultats (l’année fiscale se termine le 31 mars au Japon) sont loin de respecter les ratios prudentiels de Bâle III.

Mitsubishi UFJ Financial Group, Inc. (MFUG) est la plus grande banque japonaise. Le total de ses dettes représente 23 fois le montant de ses capitaux propres dans la définition de Bâle III pour un maximum de 10, ce qui correspond à un ratio Tier de 4,3 %,
Tableau 1 :

MUFG2010 Q12011 Q1
Total des dettes204 107206 227
Capitaux propres9 3068 949
µ (leverage)21,923,0
Tier (%)4,64,3

Les sommes sont en milliards de yens.

Mizuho, la deuxième plus grande banque japonaise, est dans une situation pire encore avec un µ (leverage) de 37,1 correspondant à un ratio Tier de 2,7 % seulement en amélioration par rapport à l’année précédente,
Tableau 2 :
Mizuho2010 Q12011 Q1
Total des dettes156 254160 812
Capitaux propres3 5134 329
µ (leverage)44,537,1
Tier (%)2,22,7

La situation se dégrade pour Sumitomo Mitsui Financial Group, Inc. (SMFG), la troisième plus grande banque japonaise, avec un µ de 27,1 correspondant à un ratio Tier de 3,7 %,
Tableau 3 :
SMFG2010 Q12011 Q1
Total des dettes123 160137 803
Capitaux propres4 9525 094
µ (leverage)24,927,1
Tier (%)43,7

Beaucoup d’entreprises japonaises sont plus performantes que leurs concurrentes américaines, mais le Japon est gravement handicapé par ses mauvais fondamentaux, exactement comme la vieille Europe.

DSK.O. : la dame des 35 heures est bouleversée par ce qu’a dû subir la pauvre femme de ménage noire d’origine africaine dans cet hôtel français de New York…

3 réflexions sur “Banques japonaises”

  1. Mais cher Monsieur, les Français qui le pourront fuiront à l’étranger (surtout les jeunes).

    Mais les vieux qui vivent des retraites par répartition (surtout celles de l’Etat) qui risquent d’être les dindonds de la farce.

    Pourquoi être resté dans ce pays, il fallait le quitter dans votre jeunesse.

    Quelle misère, mon cher JPC !

  2. Et le pire c’est qu’une des fille de DSK est étudiant à Columbia en Political Science.

    Ca vous aurait plu d’enseigner à Columbia (ou à Chigago peut être) ?

  3. La Commission européenne a adressé à la France et la Belgique un courrier affirmant que la banque franco-belge Dexia, sauvée par les deux pays en 2008, ne respectait pas le plan de restructuration sur lequel elle s’est engagée début 2010, rapporte mardi Le Figaro.

    En contrepartie du plan de sauvetage qui lui avait évité la faillite, Bruxelles avait réclamé à Dexia une cure d’amincissement radicale, avec notamment une réduction de 35% de la taille de son bilan.

    Dans sa lettre, envoyée il y a plusieurs semaines, la Commission demanderait à Dexia de se mettre en conformité avec les exigences du plan d’ici juin, selon Le Figaro.

    “La Commission assure attentivement, comme c’est son devoir, le suivi des décisions qui, comme dans le cas de Dexia, requièrent des mesures pour garantir la viabilité future de la banque et remédier aux distorsions de concurrence causées par les aides d’Etat”, a commenté une porte-parole de la Commission, interrogée par l’AFP, sans confirmer l’existence du courrier.

    Pour Dexia, “les discussions avec la Commission se déroulent de façon constructive et portent sur des points techniques”, a expliqué un porte-parole de la banque.

    Le groupe s’est régulièrement dit en avance sur le programme défini par Bruxelles.

    Au 26 avril, la banque avait déjà réalisé plus de la moitié des cessions prévues cette année, avec un total de 8,3 milliards d’euros et atteint environ les trois quarts de son objectif à horizon 2014 (80 milliards d’euros).

    “Le groupe continuera avec détermination la restructuration financière en 2011”, a indiqué un porte-parole.

    Selon le Figaro, l’administrateur délégué de Dexia, Pierre Mariani envisagerait de céder l’intégralité du portefeuille de titres isolé du reste des actifs de la banque pour diminuer la pression de Bruxelles.

    Interrogé, le porte-parole s’est refusé à commenter des “hypothèses avancées dans la presse”.

    Il a, en outre, rappelé que “le groupe a renforcé son ratio tier one (fonds propres rapportés aux crédits accordés par la banque) de plus de 280 points de base (équivalent de 2,80 points de pourcentage) depuis fin 2008” et que celui-ci atteint aujourd’hui 13,4%. DU PIPEAU POUR SUPER MARIO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *