BCE : en défaut de paiement en $ !

Un de mes honorables lecteurs qui comprend bien les problèmes que j’aborde a trouvé une information importante qui montre que la BCE est bien en défaut de paiement en dollars comme je le craignais.

En effet, au 16 novembre, elle a dû emprunter un total de 2,248 milliards de dollars à la Fed car elle n’a plus de dollars dans ses réserves,

En effet, les devises fortes, en dollars en particulier, apportées par les excédents de l’Allemagne et marginalement des Pays-Bas et de l’Irlande sont maintenant insuffisantes pour combler les déficits de ces cochons de pays du Club Med.
De plus, la BCE est obligée de prêter des dollars à banques qui en manquent.

Pour éviter un effondrement du système mondial (des règlements entre les banques centrales du monde) comme cela a failli se produire début mai 2010, la BCE est obligée d’utiliser les possibilités d’emprunts en devises conclues entre ces grandes banques centrales (les accords de swaps).

Ça ne peut pas durer éternellement a déjà dit le bombardier furtif B-2, Ben Bernanke, tristement comme toujours…

Cliquer ici pour lire la page de la Fed de New York qui rapporte cette information.

14 réflexions sur “BCE : en défaut de paiement en $ !”

  1. Ci-dessous une analyse qui complète vos propos :

    Signs of dollar funding stress have returned over the past fortnight, as the Eurozone crisis once again stepped up a gear. The three-month EUR/USD basis swap is currently trading at 129bp below Euribor, compared to around 103bp below three weeks ago.

    According to Wadhwa, the cost for European banks of getting dollars in the open market has traditionally been in the region of five to 20bp lower than going to the ECB (which charges 100bp over the Federal Funds rate). Now, the increased stress in the market is starting to make it economically unviable for European banks with dollar funding shortfalls to rely on the open market.

    “The way that the market is going, pressure is increasing for people to start tapping the ECB dollar line, both because the FX forward markets and the cross currency markets are drifting in the wrong direction making it more expensive to roll funding in the open market through the FX forwards, and because the banks themselves in Europe are under increased funding pressure as time goes by,” said Nick Hallett, head of cross currency swaps at Barclays Capital.

    There is a stigma attached to tapping the ECB’s facility, and so banks try to avoid doing so if possible, despite the auction process being anonymous. Use so far has been limited: this week two bidders took down US$552m at the auction, compared to four bidders taking US$395m the week before. Participants believe the basis swap market may have to get even more stressed before there are significantly more bids.

    “Banks will only go to the ECB if they are forced to. I think the basis swap market will have to get around 25bp more stressed before people abandon the market completely and start going to the ECB,” said Wadhwa.

    Meanwhile, central banks will likely continue to monitor the situation. Some market participants have suggested the ECB may look to lower the rate it charges for tapping the facility, with some observers estimating a 50bp cut would attract far more banks and alleviate the stress in the market.

    Participants believe central banks have already shown their willingness to act, following the unprecedented announcement from the Bank of England, European Central Bank, Bank of Japan, Swiss National Bank and Federal Reserve in September of offering three three-month unlimited dollar auctions.

  2. Bonjour Monsieur et une fois de plus bravo pour le magnifique travail que vous faites!
    Permettez-moi de vous poser une question (même deux) à propos de ce manque de “dollars”: à quoi est-il dû? (je suppose que nous utilisons cette monnaie pour acheter entre autre des matières premières?) Et quelles en seront les conséquences? (ne plus pouvoir payer les factures libellées dans cette monnaie?)
    J’espère que vous me pardonnerez ces questions un peu “simplettes” mais j’essaie de bien comprendre tout ceci, ne serait-ce que pour en parler autour de moi et tenter de leur faire prendre conscience, au moins partiellement, de la gravité de la situation… cela n’étant pas gagné d’avance, vous pouvez vous l’imaginer…
    Merci par avance pour les explications que vous voudrez bien me donner

    Cordialement

    1. M. Chevallier, je rejoins un peu cette question. Vous qui enseignez ou avez enseigné M. Chevallier, vous connaissez la valeur de la pédagogie et votre blog en est la preuve. Un grand merci pour cela. Ainsi vos articles sont super intéressants, mais pour les non économistes comme moi, c’est un peu frustrant de ne pas pouvoir suivre tout à fait complètement votre raisonnement parfois, faute de culture économique.
      Alors, bien sur, je ne vous demande pas de nous faire un cours de rattrapage ;-), même si j’adorerais, mais du moins pourriez-vous nous recommander un ou plusieurs ouvrages dignes de ce nom (et accessibles) selon vous, à mettre entre toutes les mains pour avoir les bonnes bases d’un point de vue culture économique et monétariste. Bref une sorte de “readlist”!
      Cordialement,
      Guy

  3. En attendant l’écart de taux entre la suisse et l’Allemagne continue de se creuser (0.883 vs 1.966 soit 122%!!!! l’écart Allemagne France (3.565) redescendant à 81%). Les marchés commencent ils à tabler sur le fait que l’Allemagne se verra obliger d’accepter des eurobonds et donc de voir ses taux moins compétitifs vis à vis de la suisse ou du japon??

  4. La réponse au commentaire de Klono est simple :

    1) Les ecarts de taux obligataires des pays de l’EZ vont se réduire avec l’action en sous-marin de la BCE. Même sans mandat, la BCE intervient déjà sur le marché secondaire des obligations de l’EZ. Donc on va se diriger vers une reconvergence de ces taux.

    2) Comme personne n’est dupe, les capitaux vont continuer de sortir de la zone euro. Les actifs illiquides vont d’abord être convertis en cash, puis ensuite transféré hors EZ. Les sorties se font vers la zone dollar, vers le yen et vers le franc suisse.

    Ceci explique l’apparente accalmie sur les spreads EZ, et l’accroissement des spreads sur le FX forward en USD et sur les taux Suisse vs Allemands.

    Tout est simple comme dirait JPC.

    1. @ Yann G,
      Oui effectivement c’est intéressant comme analyse. Mais comment expliquez-vous que l’euro reste aussi fort ou du moins quasi stable, devant le dollar US, le dollar de singapour, couronne suédoise,…
      S’achemine t-on vers un lent déclin de l’euro en terme de devise?
      Cordialement

  5. Cher Monsieur,

    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt les bilans récents de la Bce et de la Fed et vos commentaires sans toutefois en tirer beaucoup d’enseignement.

    J’ai du mal à comprendre la situation réelle de la BCE et si il y a une queconque comparaison possible entre les deux bilans.

    Sauf que le bilan de la FED est celui de la Banque Centrale d’un empire qui fait marcher la planche à billets sans vergogne et sans retenue…

    Nous sommes à des années lumières de l’époque de De Gaulle et du manque d’équité du Gold exchange standard de l’époque où demeurait la nécessité de rester dans des limites vis à vis de l’or et vis à vis d’un taux de change fixe… Et de Gaulle trouvait ce systéme tellement inéquitable qu’il n’a pas hésité à venir chercher l’or de Fort Knox appartenant à la France…Il l’a sans doute payé de son évistion du pouvoir…

    Pouquoi aussi de votre part ces commentaieres si péjoratifs des dernières actions de la BCE…?
    Oui ils achètent de la dette souveraine mais il semble que ces achats restent très limités si on les compare aux plus de 2500 milliards $ de la FED…
    Le capital est voisin de zéro…
    Il n’y a pas d’or à la FED? 360 milliard à la BCE pourtant…???

    Bientôt nous aurons changé de système…Est ce déjà fait? Où est la Banque centrale “shadow”?

    Cordialement.

      1. Vous avez raison…J’avoue que j’ai joué à faire la bête en espérant une explication de votre part.
        Raté…

        Cepandant je vais aller rassembler les idées intelligentes que je pense avoir et vous les soumettre en espérant que vous les apprécierez cette fois.

        Je vais aller sur la pages concernant les bilans récents…bilans qui doivent êtr obsolètes si l’on intégre ces accords de swap à hauteur de 2.248 MILLIARDS de dollars.

        S’agit il d’accords à très court terme qui peuvent apparâtre et disparaître sans que cela puisse se voir?

        finalement au moment des parutions périodiques de ce bilan?

        Merci d’une courte réponse de votre part qui m’encouragerait à essayer de comprendre et de mettre à votre niveau.

        Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *