BNS : bénéfices et €-crise

La BNS a annoncé triomphalement avant la fête nationale des bénéfices de 17 milliards de francs… suisses par rapport à l’an dernier censés diminuer les impôts des petits Suisses qui devraient se méfier de ses dirigeants surtout après ce qui s’y est passé récemment…

L’€-crise a fait rentrer 54,3 milliards de francs dans les comptes de banques helvètes en juin pour atteindre un total record de 242,6 milliards

Document 1 :

… ce qui fait bondir encore le total de son bilan,

Document 2 :

Comme le montant de ses capitaux propres n’augmente pas significativement, leur part dans le bilan diminue inversement au profit des dépôts bancaires fuyant l’€-crise,

Document 3 :

Les capitaux propres ne représentent plus que 13,5 % du total du bilan…

Document 4 :

… ce qui correspond à un leverage faible mais dangereusement en augmentation de 6,4 %,

Document 5 :

La BNS a dans ses comptes pour 365 milliards de francs de devises, pour l’essentiel des zeros,

Document 6 :

Les petits Suisses ont relativement de moins en moins d’or dans les coffres de la BNS et de plus en plus de zeros,

Document 7 :

Bonne fêt’nat’ les p’tits Suisses ! Profitez-en car il est dangereux de vivre durablement dans le luxe, le calme et la volupté en étant cernés par 300 millions de barbares ignares et sous les flingues des Américains.

6 réflexions sur “BNS : bénéfices et €-crise”

  1. Même question que pour la FED et la BCE : les avoirs en or sont-ils comptabilisés en valeur nominale de l’année de constitution du stock ou bien est-ce la valeur réelle corrigée ?

    Quid du compte de réévaluation d’actif, bien connu sur ce blog ?

    Et avec l’explosion des dépôts, comment maintenir un leverage dans les mêmes proportions ? Rémunérer négativement les dépôts est bien une piste, mais est-ce suffisant pour contrer cette relative hypertrophie et augmenter significativement les fonds propres ? (taxer 242 milliards à 1% ne rapporterait “que” 2.4 milliards de francs… l’impact est insignifiant par rapport à la taille du bilan….)

  2. Douglas Mortimer

    Article dans le journal Le Temps sur les effets du peg :

    Aller dans google, inscrire : Le Temps Le taux plancher, un moindre mal

    Bonne lecture

  3. Douglas Mortimer

    Article dans le journal Le Temps sur les négociations salariales pour 2013 dans le secteur des machines :

    Aller dans google, inscrire : Le Temps Swissmem estime qu’il n’y a pas de marge de manœuvre pour augmenter les salaires

    Bonne lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *