Bons : des fous dans un monde de fous

Un fou en liberté dans un monde de gens considérés comme normaux n’a pas un comportement normal, c’est-à-dire logique, semblable aux autres.
Il est hors normes, mais dans un asile de fous, il est semblable aux autres : il est normal.

Des rendements de bons de Trésors de référence à zéro, voire négatifs, y compris jusqu’aux 10 ans, c’est hors normes, hors de toute logique : c’est fou… mais dans un asile (une zone €) de fous, c’est logique, normal, c’est-à-dire dans les normes.

Ainsi en est-il des rendements du Bund qui ont battu hier 15 avril leur plus bas record,

Document 1 :

Ceux du Schatz ont égalé leur plus bas record,

Document 2 :

Les rendements du Bund sont dans une tendance lourde baissière très claire depuis le 1° janvier 2014, ce qui montre une fois de plus que le QE des Marioles n’a aucune incidence (positive ou négative) sur les marchés qui suivent leur logique sur cette période…

Document 3 :

… et même depuis le mois de juillet 2007 !

Document 4 :

Il en est de même pour ce qui concerne l’écart entre les rendements du Bund et ceux du Schatz

Document 5 :

qui fait plonger aussi l’écart entre les rendements des Notes à 10 ans et à 2 ans, mais sans atteindre la zone de tous les dangers proche de zéro,

Document 6 :

Les rendements des mauvais bons à 10 ans du Trésor français ont battu leur plus bas record hier 15 avril, ce qui ne signifie pas bien entendu que la dette française soit appréciée par les marchés pour sa qualité !

Document 7 :

Le Grexit créera de fortes turbulences, soit en mai (sur la base d’une projection du Bund à zéro, document 3) soit en août ou septembre (sur la base d’une projection de l’écart entre le Bund et le Schatz à zéro, document 5).

Ces tendances lourdes montrent que les bons spéculateurs sont parfaitement logiques et qu’ils ont parfaitement bien anticipé le Grexit et l’€ffondrement qui est maintenant très proche.

Pour l’instant, les idiots inutiles restent persuadés que ce sont les Marioles de la BCE qui font baisser les taux, ce qu’ils considèrent comme une politique positive, proactive.
Tout est simple.

Complément : ces plus bas record sont déjà battus avant l’ouverture des séances européennes ce jeudi 16 avril !

20 réflexions sur “Bons : des fous dans un monde de fous”

  1. Je crois que ce jour, sera une aussi bonne journée qu’hier …
    C’est dur de vivre parmi les “normaux” dans la vie de tout le jour.
    Au moins, ici sur se blog, on est entre fous …

  2. quand vous dites “Ces tendances lourdes montrent que les bons spéculateurs sont parfaitement logiques et qu’ils ont parfaitement bien anticipé le Grexit et l’€ffondrement qui est maintenant très proche.”, cela signifie-t-il qu’il y a beaucoup de spéculateurs qui vendent (d’où la baisse des prix) et/ou qui achètent à découvert ? De votre avis qu’elle est la part la plus importante ?

    De même, est-ce que les rachats de la BCE ne jouent pas non plus à la baisse aussi ?

    Merci.

    1. est-ce que les rachats de la BCE ne jouent pas non plus à la baisse aussi ? : non, le QE n’a aucune incidence, c’est clair sur mes graphiques !
      qui achètent à découvert ? peut-être…

  3. bonjour.la question égoïste que je pose c’est est ce que les euros de mes comptes bancaires vont prendre de la valeur ? est ce que les euros de mes comptes bancaires vont être haircutés en cas de grosse crise ? est ce que je ferais mieux d’acheter rapidos un bien tangible (immo,or,terrain etc..) ?

    bien malin qui pourrait prévoir

    1. En France, tout est haircutté d’une manière ou d’une autre …
      Au lieu d’un chyprage brutal, on a droit à un ISF tous les ans avec un taux maintenant supérier aux taux d’intérêt …
      Et une fiscalité du capital maintenant supérieur à celle du travail alors que la capital est issu des revenus du travail donc déjà taxé une première fois …
      Et vos revenu immobiliers sont taxés de façon progressive donc l’investissement dans le locatif n’est intéressant que si vous n’avez pas d’argent pour le réaliser, chercher la logique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *