BRI : dettes des PIIGS et de la France

Les dernières publications de la BRI donnent des informations utiles sur les dettes des PIIGS et de la France…

Les banques des 24 pays développés (pris en considération par la BRI) détenaient 810 milliards de dollars de créances (claims) vis-à-vis de la Grèce, du Portugal et de l’Irlande fin 2010 (total 1), dont 188 milliards pour celles qui dépendent de l’Allemagne et 113 pour la France,
Tableau 1 :

Claims of…GermanyFrance24 Countries
vis-à-vis:
Greece33,956,7145,8
Portugal36,426,9202,4
Ireland118,229,6462,3
Total 1188,5113,2810,5
Spain181,9140,6708,6
Italy162,3392,6867,3
Total 2532,7646,42386,4

Sommes en milliards de dollars (US$).

Ces données se trouvent dans le document de la BRI, en page 90 pour la France et les 24 pays développés,
Document 1 :

… en page 94 pour l’Allemagne,
Document 2 :

Standard & Poor’s évalue le risque de décote (i.e. de perte) sur ces créances de 15 à 70 %, le patron de BNP en retient actuellement publiquement 30 %.
Dès lors, le total des pertes potentielles sur ces 3 pays pourrait être réalistement de l’ordre de 50 % soit… 400 milliards d’euros, ce qui correspond aux 500 milliards du plan d’aide adopté par la zone euro (compte tenu d’une marge de sécurité de 100 milliards) !

Si les dettes des (PIIGS + F) font peur, d’autres pays attirent les capitaux : les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’Allemagne,
Document 3 :

Par ailleurs, les documents de la BRI permettent d’identifier les pays dont les établissements financiers investissent dans la dette publique de la France,
Tableau 2 :
Claims of…UKUSAGermanyJapanNetherlandsSwitzerlandTotal
vis-à-vis France269,1256,5189,497,986,769,21199,9

Les fonds de pension anglo-saxons ont beaucoup, et fort imprudemment investi en France…

Les établissements financiers des Etats-Unis ont relativement peu investi dans la vieille Europe,
Document 3 :

Cliquer ici pour accéder aux derniers documents publiés par la BRI.

2 réflexions sur “BRI : dettes des PIIGS et de la France”

  1. bonsoir et merci pour votre travail.

    2 questions me viennent à l’esprit:

    1- l’enveloppe des 500 Mds devra donc être augmentée pour amortir si besoin les pertes des autres pays.

    2-La grosse majorité des capitaux qui vont sur les pays européens proviennent justement des pays européens.N’est ce pas le serpent qui se mort la queue ?

    merci

    1. 1 / oui !
      2 / seuls les dirigeants des big bk de la zone € (allemands et français) sont assez fous pour avoir investi dans les PIIGS !

      … effectivempent, il faut aller chercher ces chiffres dans les comptes de la BRI pour décrypter correctement ces problèmes !
      et j’ai l’impression que je suis le seul à le faire, en dehors des gens de la BCE (dont le directeur général du FMI) et autres qui les ont bien compris !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *