Bund record à 1,351 %

Hier, jeudi 24 mai, les rendements du Bund sont tombés à un plus bas historique de 1,351 % en matinée européenne,


Seuls les petits Suisses sont plus performants.

17 réflexions sur “Bund record à 1,351 %”

  1. La baisse de ces derniers jours est encore plus impressionante sur les taux francais qui chutent de plus de 50 points de base en quelques jours pour tutoyer également leur plus bas à 2,43%.
    L’écart avec l’allemagne se rapproche des 100 points (102 ce matin).
    A noter que la semaine dernière la France a emprunté à 2 et 5ans aux taux les plus bas depuis la création de l’euro.
    Comme quoi la crise de l’euro a du bon pour notre pays, d’autant plus que cette crise s’accompagne d’une baisse de l’euro conjointe à une baisse du pétrole, ce qui devrait avoir un effet bénéfique sur notre balance commerciale dans les mois qui viennent si la tendance se poursuit

  2. “Selon un sondage OpinionWay pour le cabinet Tilder et la chaîne LCI, les moins de 24 ans et les 65 ans sont ceux qui ont plus confiance en la solidité de leur banque.
    Quelque 70% des Français ont confiance dans la solidité de leur banque, selon un sondage publié ce jeudi et réalisé par l’institut OpinionWay pour le cabinet Tilder et la chaîne LCI.
    Phénomène traditionnel, la proportion de répondants ayant confiance dans la solidité des banques françaises en général est moindre, à 57%. Qu’il s’agisse de leur banque ou des banques françaises en général, les hommes sont plus nombreux, en proportion, à avoir confiance (respectivement 73% et 63%) que les femmes (67% et 51%). En prenant l’âge comme critère, les moins de 24 ans et les 65 ans et plus sont les catégories qui affichent le plus haut niveau de confiance.
    Le sondage a été réalisé les 23 et 24 mai auprès d’un échantillon de 1.003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. ”

    C’est désespérant…

  3. Bonjour,

    vous regardez souvent le spread entre la France et l’Allemagne pour évaluer une sorte de dévaluation du nouveau franc envers un nouveau mark. Mais en fait, en cas d’explosion de l’euro, le franc serait certes dévalué par rapport à l’euro actuel mais dans le même temps le mark serait évalué à la hausse. Avez vous une idée pour déterminer des parités par rapport au dollar de ces 2 pseudos-monnaies ? Les spread par rapport au taux américains suffit-il ?

      1. Donc vous pensez qu’en cas d’éclatement de l’euro, le mark ne s’appréciait que d’environ 20% face au dollar alors que la franc chuterait de 80% environ, ce qui répartirait le spread franc/marc d’a pu près 100% ?

          1. Un tel écart s’explique et se justifie de façon “technique”.
            Mais l’euro nomenklatura dispose-t-elle de moyens permettant d’en empêcher la réalisation ?
            Ou bien le “tsunami” approchant submergera-t-il toute possibilité d’action ? (réalisant ainsi la logique des marchés)… ??
            Bien à vous.

  4. Vendredi 25 mai 2012 :

    Une sortie de la Grèce de l’euro déstabiliserait l’économie mondiale.

    Le directeur général de l’organisation bancaire mondiale IIF, Charles Dallara, juge qu’une sortie de la Grèce de l’euro déstabiliserait l’économie mondiale et appelle l’Europe à se doter d’un mécanisme de garantie des dépôts bancaires, vendredi dans Il Sole 24 Ore.

    Il est erroné de penser qu’une sortie de la Grèce de la zone euro n’aurait pas de très lourds effets sur les banques européennes, sur la BCE, sur des pays comme l’Italie, l’Espagne et le Portugal à cause de la contagion. En outre, cela déstabiliserait l’ensemble de l’économie mondiale, estime-t-il dans un entretien accordé au quotidien économique italien.

    Le patron de l’IIF appelle en outre les Européens à se doter d’un mécanisme de garanties des dépôts bancaires, une mesure qu’il qualifie d’urgente.

    Les dirigeants européens ont chargé mercredi le président de l’UE, Herman Van Rompuy, de plancher notamment sur ce sujet.

    Il n’existe pas pour le moment de risque d’une fugue des capitaux à grande échelle mais on a laissé l’incertitude sur la Grèce toucher d’autres pays comme l’Espagne, au point qu’aujourd’hui le marché ne sait pas différencier de manière adéquate la solidité des trois grandes banques – Santander, BBVA et Caixa – des caisses d’épargne, souligne M. Dallara.

    http://www.romandie.com/news/n/_Une_sortie_de_la_Grece_de_l_euro_destabiliserait_l_economie_mondiale_RP_250520121045-24-184630.asp

    Garantir les dépôts bancaires de la zone euro ?

    Oui, ce serait bien.

    Garantir les dépôts bancaires de la zone euro.

    Mais avec quel argent ?

  5. Et pendant ce temps, que croyez-vous que fassent les génies de la haute finance française…

    http://www.videobourse.fr/video/view.php?id=1346

    Un certain P.Waechter (vous devinerez aisément à quelle banque il est stratégiste) pense qu’il faut recapitaliser la BCE

    http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Economie/Une-zone-euro-sans-Grece-un-scenario-sans-doute-surmontable-pour-les-marches-_NG_-2012-05-21-808792

    Je me demande qui va prêter à la BCE… peut-être le crédit agricole, ou bien natixis, ou la deutsche bank, ou peut-être même les banques espagnoles, ou Dexia, ou les banques italiennes… 🙂

    Pour en revenir à plus de sérieux, la BCE se recapitalise toute seule en imprimant du billet. (qu’elle prête aux banques pour “améliorer leur liquidité”) C’est donc un appel déguisé à un LTRO 3. ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour le pouvoir d’achat des gens qui ont des euros…

    Apparemment Fitch pense aussi que le LTRO 3 va avoir lieu…
    http://www.cbanque.com/actu/30324/fitch-entrevoit-une-3e-ltro-dont-n-auraient-pas-besoin-les-banques-francaises
    Mais ne raconte encore des demi-vérités : les banques françaises, on devinera aisément lesquelles, en ont besoin.
    Surement une erreur dans les calculs de J.Kerviel et de Bruno la baleine de londres…

    (donc il aura lieu fin juin début juillet quand la grèce leur en donnera le prétexte.)

    1. “C’est un peu la bonne nouvelle (…) la zone Euro a répondu présente…” : la journaliste tient ici le rôle du français moyen 🙂

      “… une zone euro plus homogène et moins risquée…” dixit Waechter himself !

      Oh, punaise !…………………..

  6. La dette française toujours aussi attractive – Journal L’Alsace 25.05.12

    « La détente actuelle des taux français n’est pas liée à la victoire de M. Hollande, mais à des facteurs hors de France. Paris est vu par défaut comme un placement très sûr face à ses voisins d’Europe du Sud » commente Frédérik Ducrozet, économiste au crédit Agricole

    « La France rassure: Les structures économiques et financières restent solides dans l’Hexagone. Les banques sont bien capitalisées et les fonds d’épargne (assurance vie, livret A…) sont importants, ce qui permettra de mieux résister à d’éventuelles secousses » commente Ciaran O’Hagan, analyste pour la Société Générale.

    « Les obligations françaises offrent aussi un rendement encore relativement attractif alors que la dette allemande ne rapporte plus rien aux investisseurs. »

    Avec des journaux aussi pitoyables, des journaleux aussi mauvais et de la propagande aussi intense, comment voulez-vous, monsieur Chevallier, que les français fassent preuve d’un germe d’intelligence économique?
    Il faut avoir lu un journal allemand tel que “Die Welt” pour s’apercevoir du gouffre qui sépare la presse française de la presse allemande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *